Italie : Matteo Salvini poursuit la lutte contre l’immigration clandestine et les trafiquants d’êtres humains

 

En Italie, le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, l’actuel homme fort du gouvernement, ne baisse pas les bras face à l’immigration clandestine, le trafic d’êtres humains et les manœuvres subversives des ONG humanitaristes, volontairement immigrationnistes.

Dès son arrivée au pouvoir l’an dernier, Salvini avait décrété la fermeture des ports italiens aux débarquements des clandestins recueillis par des bateaux humanitaristes spécialisés dans la récupération, maquillée en sauvetage, de « migrants » dans les eaux territoriales libyennes.

Ce mardi 19 mars, l’Italie a donc saisi le Mare Jonio, un navire battant pavillon italien et affrété par le collectif de gauche et d’extrême gauche Mediterranea. Il était bloqué au large de l’île de Lampedusa après avoir embarqué 48 migrants à son bord en ignorant l’intervention des garde-côtes libyennes se trouvant à proximité.

Un porte-parole de la Garde-côte libyenne, l’amiral Ayoub Qassem, a dénoncé les agissements de l’ONG :

« Les gardes-côtes libyennes étaient à 5 milles du canot pneumatique en panne, et elles étaient en mesure de récupérer en toute sécurité toutes les personnes à son bord. L’intervention de l’équipage du bateau de l’ONG Mediterranea n’était pas nécessaire et a été un prétexte. »

Et ajoute-t-il :

« Nous ne comprenons pas pourquoi il a voulu prendre lui les migrants à tout prix, même s’ils étaient dans les eaux libyennes. A notre demande d’éclaircissements, l’ONG a expliqué que les migrants se trouvaient en danger mais cela n’est pas vrai, puisqu’il ne s’agissait pas d’un naufrage mais d’une panne de moteur. »

Enfin Qassem souligne :

« Les ONG font obstacle aux opérations de sauvetage par intérêt certainement pas humanitaire. »

De son côté le ministère de l’Intérieur italien a rappelé sa ligne de conduite consistant à fermer les ports et a demandé l’arrestation des contrevenants :

« Si un citoyen force un barrage de la police ou des carabiniers, il est arrêté. Je compte bien que cela se produise. »

Hier, Matteo Salvini a donc confirmé l’arrestation des membres d’équipage du Mare Jonio :

« Les douanes sont en train de procéder à la saisie du navire Mare Jonio, c’est pourquoi elles l’escortent actuellement dans le port de Lampedusa », « les interrogatoires des membres d’équipage pourraient avoir lieu dans les prochaines heures. »

Matteo Salvini s’est félicité de l’action gouvernementale :

« Parfait. Désormais il y a en Italie un gouvernement qui défend les frontières et fait respecter les lois, surtout aux trafiquants d’êtres humains. »

Francesca de Villasmundo

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

3 commentaires

  1. Posté par combattant le

    GRACIE,MAESTRO SALVINI,GRACIE !Votre tenacité vous HONORE.Ici nos pantins sans ficelles n’arrive pas à votre cheville,triste constat d’une classe politique en soumission à l’ENNEMI PUBLIC No 1,et dire que l’on se fait RACKETTER de toutes parts pour ces conneries ! ( nos chances comme disait l’autre illuminée ). VIVA ITALIA POPULISTE !

  2. Posté par miranda le

    En défendant vos frontières, Mr SALVINI, c’est l’EUROPE que vous défendez et nous vous en sommes profondément reconnaissants. Mille mercis.

  3. Posté par Antoine le

    Enfin un gouvernement qui fait ce qu’il a promis !
    Les frontières extérieures de l’UE fixée par l’accord de Schengen sont un peu moins perméable !
    Une bonne frontière, bien gardée comme en Hongrie et on résout le problème.
    Par manque de volonté et surtout la mise en place au pouvoir de corrompus immigrationnistes a fait que l’Europe soit envahie par des cohorte de migrants !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.