RTS, 19h30, la population est gavée des préoccupations hors sol de bobos

22.11.2018, au menu du 19h30 de la RTS : les choix publicitaires de la Migros.

Vidéo : https://www.rts.ch/play/tv/emission/19h30?id=105932 (18:03-22:45)
Article : Migros fâche des consommateurs avec des "soupes genrées"

Rochebin : La Migros joue la provocation pour des produits alimentaires. Elle l’a fait pour les soupes en sachet sur les thèmes clichés homme-femme, mais aussi pour la viande en titillant le consommateur dans le conflit entre les vegans et les mangeurs de viande. La méthode est diversement appréciée.

Reportage :

L’objet du délit : un sachet bleu, et un autre rose, pour des soupes. Deux emballages stéréotypés.
Quant au contenu : une soupe à base de viande pour les garçons et, la rose, aux légumes pour les filles. Sur les réseaux sociaux les critiques sont vives : […] « Fin 2018, vous "genrez" des soupes !» (18:33)

Bulle Nanjoud, cliente de la Migros et spécialiste du genre, donne une interview devant la soupe incriminée, dans le magasin même. Ainsi, le reportage a l’air d’un réel travail d'enquête sur le terrain.

Mme Nanjoud : « Un grand retour en arrière. Et je trouve cela assez choquant en fait. On voit que ces symboles ne sont pas anodins et ont des répercussions concrètes dans la vie des individus, en fait. Sur la trajectoire de vie, sur la capacité d’être, de faire des activités. Donc, finalement, ça paraît tout bête mais je pense que ça participe vraiment à faire perdurer des inégalités ! »

La Migros est interviewée, et se justifie : c’est pour faire manger de la soupe aux enfants.

Chère Migros nourricière de notre patrie suisse, mais c’est encore plus grave !  Ne saviez-vous pas que c’est un tabou absolu, dans les milieux bien-pensants qui vous em***dent pour ce genre de chose ? Les enfants doivent vivre sans stéréotypes fille-garçon, afin qu’ils puissent choisir ce qu’ils ressentent et exiger des transformations en cas de désaccord avec la biologie ! Plus aucun enfant n’est censé naître fille ou garçon, au nom du progrès, de la liberté humaine par rapport à la grossière biologie.

Reportage sur un deuxième scandale : une publicité pour de la viande sur le campus de l’EPFL (Ecole polytechnique fédérale de Lausanne) :

« Devenir végétarien ? On verra demain... »

RTS : L’affiche se voulait humoristique mais elle ne fait pas rire. (Nous si, c’est excellent !)

Les mignons de l’EPFL se sentent agressés par la publicité en question. Une jeune femme puis un jeune blond post-pubère livrent leurs inquiétudes aux téléspectateurs :

« Je me suis dit que voilà, c’était vraiment dommage d’avoir ce genre d’affiche sur un campus qui est à la pointe de la modernité sur plein de sujets, qui essaie de se targuer de faire descendre ses impacts écologiques, et de promouvoir ouvertement une consommation irréfléchie de produits qui en soi sont problématiques, d’autant plus ! » (19:42)
Molière et ses précieuses ridicules est de retour.

Conclusion de la journaliste de la RTS qui a lu Molière sans le comprendre : Dans un monde où ce que tu manges est ce que tu es, Migros n’a pas encore trouvé la manière de parler à tous ses consommateurs. (20:22)

Rochebin interviewe ensuite une nutritionniste au sujet de la nouvelle mode vegan.

******

Remarques : Ce sont là des préoccupations de bobos gauchistes hors sol, de fonctionnaires parasites et de jeunes maternés  par le politiquement correct. 

Le problème provient du fait que des personnes oisives, trop gâtées par les contribuables captifs, se donnent le droit d’em***der les gens qui bossent dur pour gagner leur vie.
Le gros problème provient aussi du fait que des universités enseignent toutes le politiquement correct, la théorie du genre, délivrant des diplômes de dynamique des pays émergents et en développement, des masters en changement climatique et développement durable (CCDS), master en études de migration, master en études de l'Union européenne et les droits humains, etc., toutes sortes de diplômes bidons de parasites professionnels... et aussi que la préoccupation d’un étudiant de l’EPFL puisse être la résonance écologique d’une publicité pour de la viande.

Les journaleux de la RTS, dans leur grande majorité gauchistes, sont tellement habitués à dicter au peuple suisse ce qu'il doit penser, croire, aimer, détester... qu’ils en arrivent à lui dire ce qu'il doit trouver drôle ou pas drôle. Et ce n'est pas tout, la RTS s’arroge le droit de dire à une entreprise quelle est sa mission, à un politicien s’il mérite d’être diabolisé ou porté aux nues, aux électeurs quel est le camp du bien... et même quelle météo nous devrions apprécier.

Et, cerise sur le gâteau, la RTS va contraindre, dès l’année prochaine, tous les résidents de Suisse à lui payer une redevance obligatoire, même pour les pékins qui l’exècrent.

Cenator, 23 novembre 2018

8 commentaires

  1. Posté par Andrea le

    Et MIGROS achête toujour des espace publicitaires à la rts. Avant les bobos, ce sont tous les moutons qui regardent la rts qu’il faudrait réveiller.

  2. Posté par Starcevic le

    Quand je vois ce genre de reportage et que par la suite je dois payer la redevance Billag, je me sent violé et ça fait très mal.

  3. Posté par aldo le

    C’est exactement le même phénomène sur FranceInter-Info. Sans arrêt des mégères d’En Marche, interviewée par d’autres mégères en violation de tous les quota. Naturellement que la Le Pen est quasi absente même si son parti est devant celui de Macron pour les Européennes. Et ce dernier nous casse les oreilles avec ses discours permanents, comme si c’était la panique totale et qu’ils étaient en train de ne plus savoir que faire pour entuber les Français.

  4. Posté par bigjames le

    Il y a bien longtemps que je ne regarde plus la rtsocialiste.

  5. Posté par Jack Palance le

    @Hans C. : « le pasteur Rochebin » !?….vous plaisantez ?…..L’IMAM Rochebin me semblerait bien plus juste !

  6. Posté par Bussy le

    Et tout ce cirque pour en arriver à de la viande issue d’abattage halal !
    Mais dans quel monde de plouc vit-on ?

  7. Posté par Hans C. le

    Le 19:30 est devenu, au fil des ans, le sermon du pasteur Rochebin. Jour après jour, une demi-heure de morale sur, notamment : les bienfaits de la mondialisation et de l’immigration, les injustices subies par les femmes victimes des hommes (blancs uniquement cela va de soi), les ravages du réchauffement climatique, la catastrophe du Brexit comme précédent de ce qui attend la Suisse si elle ne signe pas ledit « Accord cadre » (de soumission à l’UE), en ne manquant jamais un sous-entendu pour fustiger les méchants « nationalistes », dont l’UDC. Sans oublier les « experts », choisis systématiquement dans le « bon » camp (Par exemple : Calmy-Rey jeudi soir concernant le pacte de l’ONU concernant les migrations).

  8. Posté par Antoine le

    La RTS (Radio TV Socialiste) devient insupportable !
    Darius est un incorrigible de la bien-pensance !! C’est une arnaque ! et le peuple suisse s’est fait roulé dans la farine par des arguments fallacieux du genre, plus de transmission des match de foot ou des séries américaines et qu’il y aurait un écran vide (neige) le jour après les votations … que de l’enfumage. On attend toujours les promesses, non tenues, concernant les restructurations internes et l’amélioration concrète des programmes … au niveau des chaussettes !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.