Suède : un migrant célèbre sa naturalisation en violant une femme et lui dit : « Maintenant je peux faire ce que je veux »

Un migrant de 29 ans a été condamné à la prison pour avoir violé une femme dans un bain public sur l’île d’Ingarö, près de Stockholm, rapporte Fria Tider.

La femme ne savait pas bien nager : il l’a poussée à l’eau à partir d’un quai de baignade en béton, et a commis le viol dans l’eau.

Quand elle a tenté d’appeler à l’aide, il lui a tiré les cheveux pour lui mettre la tête sous l’eau, à plusieurs reprises. Il a également mordu la femme, qui pleurait et le suppliait d’arrêter, terrorisée par le risque de se noyer.

Ensuite, il lui a dit de n’en parler à personne, précisant qu’il pouvait lui faire ce qu’il voulait maintenant qu’il était devenu citoyen suédois.

Au tribunal, il a affirmé que les rapports sexuels avaient été consentis – ce qui n’a pas convaincu.

Il a aussi admis que ce qu’il avait fait était mal (haram), ajoutant qu’il avait conseillé à la femme d’aller voir un imam, car une bonne musulmane doit rester vierge jusqu’au mariage. Au lever du soleil, il a demandé pardon à Allah.

L’homme a été condamné à trois ans d’emprisonnement et 12’000 € de dommages et intérêts.

Il ne peut pas être expulsé, en vertu de la législation actuelle, car il a été naturalisé.

Source : Voice of Europe

Traduction libre Cenator pour LesObservateurs.ch

9 commentaires

  1. Posté par Khadija le

    Mais pourquoi on commence pas par le dénaturaliser cet espèce de …ard

  2. Posté par Bess le

    Les lois en Suède sont aussi stupides qu’en France.
    Faites pour protéger des ordures au détriment des citoyens de souche.
    C’est curieux la démocratie, pour protéger certaines notions comme la liberté d’expression, on en vient à avoir peur de marcher dans la rue…
    …Vraiment curieux…

  3. Posté par Léo C le

    Je connais un autre moyen de naturaliser ce genre d’individu; plus adapté si toutefois on y veut consacrer du temps.

    Avec de la paille !

  4. Posté par alex le

    Vive les CONS !

  5. Posté par I. Melet le

    Scandaleux

  6. Posté par Anna le

    Eh bien il va falloir revoir les lois sur la naturalisation, ainsi que les peines encourues pour viol avec violence. Trois ans, franchement….

  7. Posté par fabiola le

    Il ne peut pas être expulsé, en vertu de la législation actuelle, car il a été naturalisé. Incroyable on n’a pas demandé à ce qu’ils viennent, mais c’est nous qu’on subit leur barbarie. Foutez donc ça dans les salons des élus qui les cautionnent afin qu’ils se soumettent jusqu’au bout ces abrutis.

  8. Posté par Mady le

    Une saloperie de plus qui croit qu’il peut tout faire une fois naturalisé. Quelle ordure. De toute façon s’il soit naturalisé ou non, pour lui rien ne change puisqu’il ne respectera aucune personne et des lois il doit s’en balance !!!!

  9. Posté par Bailly le

    C’EST CHOSE QUI ME FAIS CHIER!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.