Après le drame des femmes tabassées, place à la récupération

Cenator : Ah, le « peuple » primitif, irraisonné, stupide qui s’exprime, via les réseaux sociaux, sur la criminalité étrangère ! Ce sont alors les tripes qui s’expriment et cela n’a rien à voir avec l’information dispensée par des journalistes réfléchis, posés, dénués bien sûr de tout parti-pris tripal ou bien-pensant.
L’ironie involontaire de la leçon que voudrait donner Olivier Bot (OB) à ses lecteurs provient du fait que ce dernier réussit à aligner dans son article un rare concentré de lieux communs bancals et/ou erronés.

******

24 heures : Après le drame des femmes tabassées, place à la haine

La rédaction : Olivier Bot dénonce la violence, mais aussi les amalgames, la xénophobie et les critiques hâtives suivant un fait divers brutal.

Par Olivier Bot, 21.09.2018

La lâche agression de cinq jeunes femmes tabassées au petit matin du 8 août à la sortie du Petit Palace à Genève aura, depuis, déclenché un déferlement de haine et de jugements à l’emporte-pièce sur les réseaux sociaux. Tout y est passé: l’habituel amalgame entre population d’origine étrangère et criminalité, un sentiment antifrançais suspectant la police et la justice hexagonale de ne rien faire pour arrêter des nationaux, la critique acerbe d’une police cantonale qui serait absente de nos rues jusqu’à la mise au pilori du conseiller d’État en charge de la sécurité.

Cenator : « l’habituel amalgame entre population d’origine étrangère et criminalité »
Cet amalgame a plus que sa raison d’être et ce n’est pas le personnel des établissements pénitentiaires de toute la Suisse qui dira le contraire.

 « Que des Kosovars aient porté assistance aux jeunes femmes tabassées ne suscita aucun commentaire des contempteurs de l’étranger. Qu’il faille du temps à la justice pour déterminer la responsabilité de chacun des six fuyards n’effleura l’esprit d’aucun des commentateurs souhaitant revenir à la loi du Talion. Que diront-ils lorsqu’ils seront accusés à tort? Que la délinquance ait baissé ces dernières années à Genève ne fut rappelé par personne. »

[...]

Cenator : « Que des Kosovars aient porté assistance aux jeunes femmes tabassées ne suscita aucun commentaire des contempteurs de l’étranger »
Voilà une origine précise, la nationalité, d’intervenants dans cette affaire. Pourquoi ne pas avoir donné la même information pour tous les intervenants ?
Probablement parce que les Kosovars ici présents sont à l’origine d’une bonne action. Par ailleurs, cette bonne action a certainement suscité des commentaires, il suffit de chercher.

« Qu’il faille du temps à la justice pour déterminer la responsabilité de chacun des six fuyards n’effleura l’esprit d’aucun des commentateurs souhaitant revenir à la loi du Talion »
Ces commentateurs sont vraiment stupides, aucun n’a eu le minimum d’esprit critique lui rappelant que la justice est lente, parfois très lente.

« Que la délinquance ait baissé ces dernières années à Genève ne fut rappelé par personne »
OB fait vraiment flèche de tout bois. À l’avenir, tout commentateur de forfaits sur Genève devra exposer ses desiderata et ajouter que la délinquance a baissé ces dernières années dans cette ville.
Par ailleurs, OB se garde bien de rappeler que la délinquance a baissé à Genève selon CERTAINES statistiques ; il en va tout autrement selon d’autres données.

[...]

«Contrairement à l’adage, vox populi n’est pas toujours synonyme de «vox dei»

Après ce drame, des journaux ont même cru bon de hurler avec les loups. Le mot de racaille, habituellement réservé aux affiches de l’UDC ou du MCG ou des extrapolations imbéciles sur le silence des juges en charge du dossier (ils s’assurent ainsi du bon déroulement de l’enquête), furent imprimés. »

L’interpellation par la police française de trois des auteurs présumés («24 heures» du 19 septembre) ne suffira sans doute pas à faire taire la vox populi. Contrairement à l’adage, elle n’est pas toujours synonyme de «vox dei». Une lettre adressée à l’empereur Charlemagne l’exprimait mieux que nous le ferions, il y a douze siècles: «Nec audiendi qui solent dicere, Vox populi, vox Dei, quum tumultuositas vulgi semper insaniae proxima sit.» Ce qui se traduit par «Et ces gens qui continuent à dire que la voix du peuple est la voix de Dieu ne devraient pas être écoutés, car la nature turbulente de la foule est toujours très proche de la folie.»

Cenator : « Et ces gens qui continuent à dire que la voix du peuple est la voix de Dieu ne devraient pas être écoutés, car la nature turbulente de la foule est toujours très proche de la folie »
De nos jours, en Occident, personne ne prétend que la voix du peuple est la voix de Dieu ; OB a voulu placer sa citation latine… caramba, encore raté.

« Qu’un fait divers aussi brutal, gratuit, laissant une femme dans le coma, suscite notre émotion, est légitime. »
Monsieur Olivier Bot, merci infiniment pour votre éclairage et votre autorisation, nos deux neurones et demi ne nous auraient jamais permis d’atteindre de tels sommets.

[...]

Ce drame témoigne, hélas, d’une montée de la violence gratuite dans nos sociétés (notre édition du 13 septembre). Genève n’est pas la plus touchée. Ceux qui glosent sur la couleur de la peau des agresseurs devraient aussi s’émouvoir du sexe des victimes. En Suisse la violence sexiste tue une femme toutes les deux semaines.

Cenator :
« Ceux qui glosent sur la couleur de la peau des agresseurs devraient aussi s’émouvoir du sexe des victimes. »
La couleur de la peau d’un agresseur donne une information de première importance.
En effet un Noir, un Jaune, un Blanc n’agresseront pas une personne de la même manière ni pour les mêmes raisons.

« Ceux qui trouvent, enfin, que la justice et la police ne font pas leur travail, ne savent rien des conditions matérielles et morales, des risques et des difficultés de ces professions confrontées aux noirceurs de l’âme humaine. »
Une seule remarque : quelles sont les professions qui ne sont pas confrontées aux noirceurs de l’âme humaine ?
Les enseignants, les médecins, les vendeuses,… certainement pas.
Tout subalterne ayant un supérieur hiérarchique vicieux,… certainement pas.

[...]

Cenator : Ce que Monsieur le rédacteur en chef adjoint n’évoquera jamais, c’est la relation existant entre l’augmentation de la violence faite aux femmes et la forte croissance de la population ayant une culture, un vécu familial d’essence musulmane. L’islam, cette religion incompatible avec notre culture, notre civilisation, notre héritage suffit, pour une très grande part, à expliquer l’augmentation de la violence envers les femmes en Suisse.
Notre site publie depuis 6 ans et demi des informations à ce sujet, informations que tant de journalistes s’efforcent de dissimuler. Selon les acteurs de ces dissimulations, chaque crime, chaque événement doit être présenté dans la lecture idéologique du vivre-ensemble. Ici, Monsieur le rédacteur en chef adjoint n’y échappe pas, il respecte pleinement cette règle tacite. 

11 commentaires

  1. Posté par Tommy le

    Bot, c’est pas le pied de lire tes articles…
    En effet, suite au harcèlement moralisateur que tu distilles, avec tes collègues auto-aveuglés, toutes les vérités criantes seront mises à l’ index. Et le sont déjà.
    Pas de description des auteurs de délits, viols, meutres et agressions, et pourtant TOUT LE MONDE SAIT, MAIS TOUT LE MONDE FEINT DE NE PAS SAVOIR…
    Aujourd’hui, sur Polizeiticker Schweiz, deux affaires de cambriolage et de vols à la tire résolus.
    A chaque fois, l’on mentionne que les auteurs de cet enrichissement culturel, pour les bobos exclusivement, sont roumains.
    Un peu plus de respect pour les Roumains de souche, et ose dire qu’il s’agit de roms…
    Personne ne croit à tes balivernes.

  2. Posté par Christian Hofer le

    Le même journaleux oublie de mentionner le nombre incalculable de méfaits auxquels les Kosovars s’adonnent. Mais voilà qu’ici il faut les aduler pour avoir utiliser la violence qu’ils affectionnent tant et qu’ils retournent habituellement contre les Suisses depuis tant d’années. Au fait Olivier Bot, pourquoi les Kosovars sont-ils interdits de possession d’arme en Suisse? On te laisse réfléchir.

    Olivier Bot doit d’ailleurs être un fervent militant de la censure de l’origine des criminels lorsque cela lui sied. Mais il exige ici que l’on rende hommage aux Kosovars pour ce seul fait marquant. L’asymétrie du gauchiste de base en somme.

    Quant aux Suisses, ils vivaient dans un pays sain avant que des énergumènes bien à gauche ne fassent l’éloge d’un monde sans frontières et multiculturel. Ils n’avaient guère besoin de se défendre contre cette racaille et de régresser jusqu’à utiliser de la violence pour se protéger.

    Mais gageons qu’Olivier Bot ne possède guère assez d’intelligence pour le comprendre.

    Les banlieues françaises saupoudrées de fric depuis près de 40 ans sont aux mains de la racaille venue d’Afrique et du Moyen-Orient mais Olivier nous ordonne de nous taire. Et c’est exactement parce que la France pullule d’individus de son genre que notre pays voisin en est là, le réflexe de l’excuse systématique et l’accusation du racisme leur servant d’arguments pour dépeindre les Français de souche comme étant les seuls coupables.

  3. Posté par pepiou le

    Les violences faites aux femmes a augmenté de façon substantielle avec la venue de population non chrétiennes et claniques dans les pays développés d’Europe. Le nier est simplement de la complicité passive.

  4. Posté par Bussy le

    Rassurez-vous, Monsieur Blot ne doit pas être complètement idiot et donc il sait très bien à quoi est due l’augmentation de la violence en Europe, mais il tient à garder son boulot, son maître a beaucoup de pouvoir et certainement des milliards et il ne faut pas le fâcher !
    Maintenant sur ce coup-là comme d’hab., son journal a dû perdre quelques abonnés du peuple, et tôt ou tard certains s’étonneront que le journal disparaît, le maître invisible n’aimant pas perdre son fric…..

  5. Posté par Sergio le

    Reactualisons-le.
    « Et ces gens qui continuent à dire que la voix de leur Maître est la voix de Dieu » devraient retourner d’où ils viennent.

  6. Posté par Françoise le

    La meilleure attaque consiste à prendre les gens au mot. Les journalistes et la bien-pensance prétendent donc qu’il n’y a pas plus de problèmes de violence ou d’incivilités avec certains étrangers ou ethnies qu’avec les Suisses de souche. Fort bien. Dans ce cas, j’invite Cenator et l’UDC à proposer à ces mêmes journalistes de remettre à l’ordre du jour la pratique qui consistait autrefois à donner les (vrais !) prénoms des auteurs de délits. Ainsi, les lecteurs pourront constater qu’il y a 5x plus de François, Jean, etc. que de Mohamed, Ruan, etc. (je respecte donc les proportions par rapport à la population) parmi les auteurs de délits, ce qui confirmera que les bien-pensants ont raison…

  7. Posté par bobpholos le

    L’islam est une idéologie violente ,partout ou elle est installée elle crée des disciples enragés. Sous prétexte d’avoir la sainte vérité ils se permettent les pires atrocités.Bien sûr qu’ils y en a beaucoup de modérés ,mais on ne les entant pas pour condamner leurs criminelles,leurs terroristes et autres énergumènes tarés surreprésentés en occidents.Ils en n’ont peur ou cautionnent comme dans leurs pays d’origine.Ce journaleux de bas niveaux reflète bien la philosophies du mensonge et de l’ hypocrisie des médias.Même sans enquêter vu qu’il en n’ai pas capable il peut ce rendre à n’importe qu’elle prison en suisse ou en Europe pour demander pourquoi on ne sert pas de porc.C’est justement par leurs dénis qu’ils attisent la haine en occident,ne pas s’occuper des problèmes et laisser pourrir la situation va détruire l’Europe. On avait les mêmes pourfendeurs avant 40.Ces enfants payeront l’addition.

  8. Posté par Peter K le

    Ce pedant pseudo-journaleux est l’exemple parfait du systeme de pensée controlant les principaux medias, tamerdia, rts, il pourrait faire le meme job que darius l’immuable, sont parfait pour les news dans les ems, mais qui les lit ou les regarde encore? Heureusement de moins en moins de monde, vive les sites de reinformation dont le votre et internet sans qui rien ne serait possible, la roue tourne en Europe, enfin!

  9. Posté par Yolande C.H. le

    Actualisons le
    « Et ces gens qui continuent à dire que la voix du peuple est la voix de Dieu ne devraient pas être écoutés » par:
    « Et les médias qui pensent que leur voix est la voix de Dieu ne devraient pas être écoutés ni lus » .

  10. Posté par SM le

    Un grand BRAVO et un immense MERCI à Cenator d’avoir publié son article.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.