Agnès Saal, condamnée en 2016 pour détournement de fonds publics, nommée haut fonctionnaire « à l’égalité et la diversité ». (F. Nyssen assume, « J’ai fait de cette cause une priorité »)

L’ex-patronne de l’Institut national de l’audiovisuel (Ina) Agnès Saal, qui avait été suspendue sans solde et condamnée à trois mois de prison avec sursis pour des frais de taxis indus, a été nommée haut fonctionnaire à l’égalité, la diversité et la prévention des discriminations auprès du secrétaire général du ministère de la Culture, selon un arrêté publié au Journal Officiel mercredi 29 août. Ce poste, qu’elle devrait occuper pendant trois ans, prendra effet à compter du samedi 1er septembre.

 

 

Directrice générale du centre Pompidou de 2007 à 2014, puis présidente de l’Ina de mai 2014 à avril 2015, elle avait dû démissionner après les révélations sur ses frais de taxi faramineux (près de 24 000 euros à l’Ina et près de 24 000 euros au Centre Georges-Pompidou), qui lui ont valu 6 mois de suspension sans solde et une condamnation à trois mois de prison avec sursis pour détournement de fonds publics, ainsi qu’une double amende. Elle avait ensuite réintégré le ministère de la Culture à l’été 2016, en tant que chargée de mission auprès du secrétariat général, pour piloter les démarches de labellisation Afnor sur l’égalité professionnelle et la diversité.

francetvinfo

10 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Il y a encore beaucoup d’escrocs des sectes comme les anthroposophes etc. la liste est longue. C’est donc d’une logique parfaite que Françoise Nyssen cherche à planquer de ses sectaires influents en matière d’expériences pénales, dans le gouvernement de Macron. A moins que ce soit déjà la mère Macronne, la cougar avec le petit macron de 12 ans, qui en fasse aussi partie et préside à ces grosses combines. On comprend qu’ils trouvent normal que des musulmans épousent des filles de 7, 8, 9 ans et plus. Tout comme Daniel Cohn-Bendit, précuseur dans ces matières qui pourrait être papable pour remplacer Nicolas Hulot. https://www.nouvelobs.com/politique/europeennes-2009/20090605.OBS9379/les-extraits-du-livre-de-daniel-cohn-bendit-qui-font-polemique.html https://veritesteiner.wordpress.com/2018/06/27/lanthroposophie-de-francoise-nyssen-revelee-par-le-monde-diplomatique-de-juillet/comment-page-1/

  2. Posté par Blocus le

    « L’ex-patronne de l’Institut national de l’audiovisuel (Ina) Agnès Saal, […], a été nommée haut fonctionnaire à l’égalité, la diversité et la prévention des discriminations auprès du secrétaire général du ministère de la Culture, selon un arrêté publié au Journal Officiel mercredi 29 août. »

    Les Français, en ayant une avalanche de postes de travail bidons comme celui-ci, arrivent encore à avoir beaucoup de chômage,… allez comprendre.

  3. Posté par Léo C le

    Récurrent chez les socialos: dépenses publiques pléthoriques, magouilles personnelles et détournements divers, tout en prenant soin de vous vider toutefois les poches via une fiscalité surréaliste.
    Je ne dis pas que la droite est exempte de reproches mais lorsque on se fait le chantre de l’humanisme, de la défense des plus humbles et les champions de la componction orientée, on s’abstient de réclamer l’austérité planifiée et de donner des leçons.

    En gros, on ferme sa g……

  4. Posté par Zéromino le

    Pauvre pays !!!et voilà …elle a payé donc elle est vierge …bien se comporter n’est recommandé que pour les classes moyennes :les riches ont les moyens de se payer des avocats et les moyens de continuer,les migrants n’en parlons pas …La justice ou plutôt la soi-disante justice nous impose SON vivre-ensemble :dîtes-moi pourquoi un italien qui transporte sans le savoir 2 migrants de Paris à Rome prend 9 mois de prison avec sursis plus 24000 euros d#amende ,alors que cedric herrou qui devrait se trouver en prison ,bénéficie de largesses ,devient même citoyen d ‘honneur de Grenoble, et est invité au festival de Cannes…Cahuzac ,en étant condamné officiellement plus lourdement, celà lui permet de pouvoir rester libre sans séjourner en prison…La présidente du Syndicat de la magistrature,Francoise Martes , est nommée par Macron vice -présidente de la cour d’appel de Bordeaux pour la punir (?) du « mur des cons » …..vous parlez de JUSTICE…?????? vraiment pauvre pays !!!!!

  5. Posté par Sergio le

    De Sade en avait fait un leitmotiv, la prospérité du vice et les malheurs de la vertu. Nous en avons ici la parfaite illustration, sauf que Sade était en prison et que Macron dirige un pays.

  6. Posté par Jeferson le

    A défaut d’avoir une république irréprochable comme promis, on peut admirer le culot de ces « élites ». Le terme de « sans vergogne » leur convient particulièrement. N’est-ce pas Manu?

  7. Posté par pépé le moko le

    et un poste pour madame royal ? ah elle en a déjà un aux poles nord avec les phoques.

  8. Posté par Jean Glass le

    Un autre exemple de ce que Macron a appelé « la république irréprochable » mais qui illustre plutôt ce que l’on peut appeler « le système Macron ». Il consiste à favoriser ceux ou celles qui se sont distingués dans l’art d’utiliser leurs positions dans l’administration de la république non pas pour servir l’Etat mais pour se servir de l’Etat pour leur intérêt personnel.

  9. Posté par Le raisonneur le

    Et vive la politique des petites copines ! La Madone des taxis est donc enfin recyclée au sein du gouvernement Edouard Philippe. Bravo la Macronie !

  10. Posté par cerame le

    C’est à vous dégouter de respecter les règles de notre société.Mis à part conserver son équilibre personnel,à quoi sert de se comporter correctement avec ses congénères ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.