Poignée de mains refusée: Lausanne n’accorde pas la naturalisation.

Un couple avait refusé de serrer la main et de répondre à des élus du sexe opposé lors de son audition. La Municipalité juge le respect de l’égalité «non négociable».

Au cours de l’entretien, les élus ont aussi constaté que les candidats répondaient avec réticence aux questions si elles n’étaient pas posées par une personne du même sexe. L’homme et la femme ne regardaient pas non plus leur interlocuteur dans les yeux s’il était du sexe opposé.

(...)

24 Heures

23 commentaires

  1. Posté par Pierre-Alain Tissot le

    @ M. Thommy, « Ce que nous souhaitons savoir, c’est la religion de ces réfractaires ».
    Probablement bouddhiste…
    Au 17 août, les journalistes du Télétexte, de la RTS sur Forum ou au 19h30, comme le syndic de Lausanne, n’ont à aucun moment utilisé les mots islam ou musulman ; plus tartuffe, c’est difficile !
    Malgré cette hypocrisie, tout le monde comprend ce qui se cache derrière les mots de la bien-pensance.
    @ JVD, « Attendons encore la réaction de la gauche folle… »
    Le 18 août, c’est fait, l’extrême-gauche (un certain P. Conscience) est montée aux créneaux !

  2. Posté par combattant le

    Ah enfin UN DECLIC,un éclair,une lumière de la part de ces Messieurs du bureau des naturalisation,IL VA NEIGER en plein mois d’Août dites-voir ?

  3. Posté par Milo Derol le

    En matière d’assimilation, la péronelle Adada Mar(a) en aurait urgemment besoin d’un grand coup.

  4. Posté par Tommy le

    Et cette bobette de Marra qui compare ça avec le droit à l’ avortement…!
    Sachez, chère Marra-Kesh, que l’ avortement est autorisé, certes, mais non OBLIGATOIRE.
    Alors que serrer la main est une obligation sociale, et non un simple droit.

  5. Posté par Yolande C.H. le

    Il est contre-indiqué d’octroyer des droits civiques à des personnes qui ne reconnaissent et ne représentent que des lois théocratiques qui déconsidèrent toutes les autres.

    Que ces gens s’abstiennent de manger du porc ou boire de l’alcool, personne ne le leur interdit, mais ils n’ont aucune légitimité, en tant que résidents, à ce que la société civile s’adapte à leurs règles: photo passeport, tenue dans les piscines question hygiène, discrétion sur les signes confessionnels, comme s’y obligent les curés et les religieuses.

    Il faut distinguer les musulmans qui viennent en Suisse en touristes et ceux qui ont décidés de s’y établir. Ces derniers ne doivent pas s’appuyer sur la permissivité donnée aux premiers (qui vont retourner vivre chez eux) pour faire pression et obtenir ce qu’ils désirent.

    Le milieu du tourisme craint la diminution de fréquentation de cette richissime clientèle qui rapporte un 1/2 milliard : la valeur de notre démocratie est inestimable.

  6. Posté par bonardo le

    Retour au bled ,ne mérite rien de notre pays ,que du mépris.

  7. Posté par Pierre-Alain Tissot le

    @ Tommy
    « Ce que nous souhaitons savoir, c’est la religion de ces réfractaires… »
    Des Bouddhistes ?
    Même si les tartuffes, syndic de Lausanne et journalistes du Télétexte, de la RTS sur Forum et au 19h30 n’ont à aucun moment prononcé les mots islam ou musulman, tout le monde a compris !

  8. Posté par Le pragmatique le

    Les bolcheviks de la municipalité qui ne baissent pas leurs froques d’avant une voilée, c’edt pour le moins curieux. Ils devraient aller faire un scanner de la tête, ça ne tourne plus rond.

  9. Posté par Fleeps le

    Merci Tommy

  10. Posté par Hamalgame500gr le

    Oui mais le permis C ne va de toute façon pas être retiré et certainement que la prochaine tentative de naturalisation ils vont serrer la main et ils seront Suisses (enfin administrativement) Bref, c’est du pipeau…

  11. Posté par Hervé le

    Un peu de cynisme pour contre-balancer… En fait, si ces élus ont refusé la naturalisation, c’est parce qu’ils se sont senti offensé personnellement et se vengent. N’importe quel autre aspect de leur manque d’assimilation, ils auraient laissé passer…

  12. Posté par Jacques le

    Ouf ! C’était le moment qu’enfin ils se réveillent !

  13. Posté par Antoine le

    Je cite Adada Marra (PS/VD) qui  »s’interroge sur ses conséquences. «La Municipalité n’a pas forcément tort dans son interprétation de la situation, mais sa décision pousse les camps à se barricader. Ce n’est pas bon pour le dialogue du vivre ensemble.» Non sans relever que le thème est difficile, elle estime que la Municipalité s’engage sur une pente dangereuse.
    La pente dangereuse est celle de tolérer l’intolérable ! Notre municipalité de gôchiasse aurait-elle pris une  »sage » décision ?
    Le niveau d’intégration serait-il en hausse ? Ou est-ce que vivre ensemble n’est (enfin) plus d’actualité ?

  14. Posté par Tommy le

    Je pense sincèrement que les  » autorités  » de cette ville du tiers-monde qu’est devenue Lausanne se sentent tout à coup  » gênées aux entournures  » suite à la vindicte d’ une part de sa population, qui ouvre enfin les yeux, et sait le manifester…

    Ce que nous souhaiterions savoir, c’est la religion de ces réfractaires, mais néanmoins  » chances pour la Suisse « , et la confirmation que ce duo s’ assume financièrement autrement que par le truchement des aides sociales, que cette ville sait distribuer avec frénésie.
    On attend toujours…

  15. Posté par Tristan le

    Quel politicien a voté pour la naturalisation (décision prise à la majorité = il subsiste une minorité qui ne voit aucun problème dans ce comportement…) ?

  16. Posté par clean-up le

    un type qui refuse de serrer la main c est loin d être une preuve d amour et de politesse , très Bien ! Bravo les suisses un exemple a prendre dans les autres pays d Europe , de toutes façons gauchistes et musulmans ont la même éducation et appartiennent a la préhistoire.

  17. Posté par Sam Fisher le

    Enfin un peu de courage et de clairvoyance.

  18. Posté par Sergio le

    Attention au recours. Les juges rouges n’ont pas dit leur dernier mot.

  19. Posté par Bussy le

    Pas de naturalisation bien sûr…. et retour au bled où ces arriérés vivront heureux selon leurs coutumes débiles !

  20. Posté par miranda le

    Ils n’ont même pas honte tant ils sont convaincus par leur doctrine rejetante, excluante. Ca ne suffit pas de juger l’autre comme « mécréant, égaré etc »… il faut en rajouter une couche en méprisant « l’autre sexe ».
    Espérons que toute l’Europe réagira de cette façon, malgré « la finance islamique qui commence à « occuper » du terrain.
    Leur attitude doit s’inspirer de la très rigoriste doctrine salafiste de nos chers amis bédouins.
    Il y a en Arabie Saoudite une route qui mène aux quartiers des expatriés qui s’appelle « route des infidèles ». A partir de cela, on a tout compris.

  21. Posté par G. Tell le

    « Si tu es à Rome, vis comme les Romains ; si tu es ailleurs, vis comme on y vit. »
    Cette phrase a plus de 15 siècles et reste toujours d’actualité !

  22. Posté par JDV le

    OUF, on est sauvé ! Et on a encore un espoir et une certitude.
    Un espoir est que cela serve à tout le pays
    Une certitude, on est un peu moins cons que les Suédois, lesquels ont donné raison à une femme muzz qui a refusé de serrer la main dans une discussion d’embauche.
    Attendons encore la réaction de la gauche folle qui va leur proposer un avocat gratuit

  23. Posté par fred le

    Bien ! Bravo les suisses !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.