2 commentaires

  1. Posté par Vautrin le

    « Biology is a reality, not bigotry ». »We must approach our patients in accordance with biology, not in accordance with their perceptions which are desilusional. » VOILÀ ENFIN DES CONSTATS INTELLIGENTS. Les barbares de gauche peuvent toujours menacer, la Nature aussi bien que l’Histoire leur donnent tort. La perversion est bel et bien une maladie mentale, n’en déplaise à l’Anerican Psychiatrists Association qui a rayé les perversions de la liste des maladies mentales dans les années 70 du malencontreux siècle dernier.
    Le diagnostic de « body identity disorder » me semble même en-dessous de la réalité : nous avons, avec les trans et lgbt, de véritables sujets dérivants en démence. Et, comme l’explique très bien Michelle Cretella, le cas de vrais jumeaux dont l’un devient trans et l’autre pas, alors que leurs codes génétiques sont idntiques, montre que les gènes ne sont pour rien dans l’aberration qui frappe l’un d’eux.
    Il est évident, donc, que ce n’est que par idéologie que certains -psys de gauche, malades eux-mêmes- nient le caractère pathologique des trans et autres personnes souffrant de perversions.
    Mais la plus radicale des chirurgies ne peut transformer un être dans un être de l’autre sexe. La Nature demeure.
    Cela fait du bien d’entendre ENFIN des paroles scientifiques et intelligentes qui jettent à terre les théories généristes.
    Vidéo à diffuser sans modération !

  2. Posté par Danielle le

    Merci. Thank you Dr Cretella

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.