«Le temps du baby-sitting de l’Afrique est révolu», estime le président de l’Union africaine Paul Kagame

Le président rwandais Paul Kagame a estimé, dans un entretien la semaine du 11 juin, que les Africains ne grandiraient jamais s'ils avaient éternellement besoin de «baby-sitters européens, américains, asiatiques ou autres».

«Nous ne grandirons jamais tant que nous estimerons avoir un besoin éternel de baby-sitters européens, américains, asiatiques ou autres», a fait savoir le président rwandais Paul Kagame dans un entretien paru la semaine du 11 juin dans l'hebdomadaire Jeune Afrique. «Moins le monde se préoccupe de nous, plus nous sommes en mesure de nous préoccuper de nous-mêmes. Nous devons comprendre que le temps du baby-sitting est révolu», a ajouté celui qui est le président en exercice de l'Union africaine.

Revenant sur sa visite en France en mai 2018 où il a été reçu à l'Elysée pour la première fois depuis 2011, Paul Kagame a estimé qu'Emmanuel Macron avait «introduit une dose de fraîcheur» notamment «dans les relations entre la France et le reste du monde, dont l'Afrique». «Cela aide et cela change par rapport aux positions néocoloniales d'antan [...] Cette attitude nouvelle doit être encouragée», a-t-il encore souligné.

Moins le monde se préoccupe de nous, plus nous sommes en mesure de nous préoccuper de nous-mêmes. Nous devons comprendre que le temps du baby-sitting est révolu

Interrogé à propos de l'existence ou non d'une initiative commune tripartite France-Angola-Rwanda à propos de la situation en République démocratique du Congo (RDC), Paul Kagame a affirmé que «si initiative il y a», elle n'impliquerait pas uniquement ces trois pays. «La région, l'Afrique, mais aussi les Etats-Unis, l'Europe, la Chine, la Russie se préoccupent également de ce qui se passe en RDC», a-t-il précisé.

(...)

Source et article complet

2 commentaires

  1. Posté par Socrate@LasVegas le

    Et le message vient d’un Africain!!!
    C’est dire à quels points les moutons de consommateurs de l’ue (ex-citoyens) ont eu le cerveau lavé efficacement!

    Quand la stupeur sera passée, peut-être sera-t-il temps de réfléchir aux moyens de les renvoyer à leur maison-mère:

    Ces gens ARRIVES EN MASSE PAR BATEAUX sont renvoyés par AVION, au COMPTE GOUTTE, après avoir parasité notre système juridique et siphonné notre système social avec l’aide de nos zélus « progressistes » EN PURE PERTE pour 2 raisons:
    – Inadaptables à notre société, ces gens n’en seront au mieux que débiteurs à vie
    – Un petite fraction des sommes DILAPIDEES chez nous aurait pu être INVESTIES chez eux!

    Il faut commencer par:
    – INTERDIRE LE VOILE ISLAMIQUE (soit l’exact inverse des mollahcraties!)
    – Diminuer drastiquement les aides financières pour trier les gens désireux de travailler pour s’intégrer des autres.
    – Durcir les sanctions des criminels et délinquants (= PRISON FERME / Expulsions)

  2. Posté par Nicolas le

    Bon courage pour éradiquer la flemme endémique! L’Ebola et le Plasmodium à côté, c’est du gâteau.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.