Nicolas Feuz, procureur de Neuchâtel : « 80% des demandeurs d’asile provenant d’Afrique de l’Ouest sont poursuivis pour trafic de drogues. C’est faux de dire que c’est une minorité. » (Vidéo)

Infrarouge, émission du mercredi 6 juin 2018 : Dealers de rue: une fatalité ?

 

 

A noter qu'en 2013, il évoquait même 90%:

"Nicolas Feuz ose encore cette statistique: «Près de 90% des demandeurs d’asile provenant d’Afrique de l’Ouest placés dans le canton de Neuchâtel au mois de mai ont été arrêtés ou sont poursuivis pour trafic de cocaïne. Ce n’est donc pas, comme on l’affirme parfois, une minorité.»"

Source

 

Nos remerciements à Λlex Λ

 

 

17 commentaires

  1. Posté par leone le

    Nicolas Feuz, encore un procureur d’extrême droite. Il s’est fait virer de l’UDC car trop à droite…;-)

  2. Posté par Gaston le

    Enfin elle dégage ?
    Tant mieux, il était temps !
    Depuis le temps que je ne regardais plus cette émission A CAUSE D’ELLE ! (et je ne suis pas le seul).
    J’espère seulement que vous n’allez pas la remplacer par une personne, qui, comme elle, pose des questions et donne les réponses qui lui plaisent en coupant la parole à ses interlocuteurs à chaque ¼ de phrase !
    Pourquoi inviter du monde sur le plateau si on ne lui laisse pas la parole ?
    La MALPOLITESSE ET LA SUFFISANCE JOURNALISTIQUE INCARNÉE !
    L’avenir nous le dira, mais cette émission, ces dernières années, a terni la TSR à cause d’ELLE notamment !
    Qu’elle se concentre sur la course de l’Escalade…
    A Bon Entendeur…

  3. Posté par Un observateur le

    Ce procureur courageux confirme ce que me dit mon ami douanier à Genève. ..depuis 30 ans. Il s’est spécialisé dans l’arrestation de « mules »…jusqu’à 2 kg dans leur estomac. Ils doivent pisser dans un gobelet ou il dépose un détecteur de drogue.
    Il y a 30 ans déjà, il arrêtait chaque mois entre 15 et 20 passeurs . 99 % étaient des Africains noirs dont une majorité de Kenyans. Il avait ordre de ne pas parler de cette réalité . Il était attristé que trafiquants criminels salissent tous les Africains. Certains frontaliers noirs lui disaient  » pourquoi vous me contrôlez toujours « . Il ne pouvait leur dire qu’il était obligé de cibler ces minorités visibles.
    Actuellement, ce phénomène a explosé et vu les procédures d’expulsion lourdes et le manque de personnel, les trafiquants sont relâchés.

  4. Posté par Peter K le

    Un lecteur du 20 minutes avait proposer une repression du trafic style via sicura: arrestation du vendeur, 1 an de prison automatique, pas de recours, et ensuite expulsion immediate, j’ajouterais qu’ils devraient payer leur nourriture et tout le reste, eau, electricité, et bien sur discipline militaire avec corvées de nettoyages, etc…La place d’arme de Bure ferait parfaitement l’affaire, micro-climat excellent pour la santé! 😉

  5. Posté par Roland Marquis le

    Nous avons appris trois choses importantes: 1. Les requérants d’asile maîtrisent le trafic de coke de rue. 2. Il faut qu’un gauche bobo connu fasse part de son problème personnel (cohabitation de ses enfants avec la faune) pour que la municipalité et la police de Lausanne réagisse, alors que le problème existe depuis des décennies à cet endroit. 3 (le plus important) L’arrêt de la présentatrice Mme Mamarbachi.

  6. Posté par Tommy le

    JEAN NEIMAR @
    C’est exactement ce que je me suis dit!
    Vu que cette anguille vendue au politiquement correct fait ses valises, c’est probablement l’ explication justifiant son attitude.
    Après moi, le déluge, en somme.

  7. Posté par combattant le

    Enfin cette mégére mamabacheni NOUS QUITTE,nous n’allons pas regretter son sourire grimace,je préfère de loin le sourire du caïman !Profitez de balancer cette émission à la casse,elle ne fait que de FAUSSER LES DEBATS,donc inutile,on pourrait donc revoir à la baisse cet impôt déguisé signé SERAFE!

  8. Posté par steve le

    Padamalgam 3gr en suppositoire pour ce monsieur atteint d’une crise de réalité aiguë. 5× par jour 😉

  9. Posté par Antoine le

    Pour éradiquer la drogue à Lausanne, il faut la VOLONTÉ de la faire et surtout cela va durer sur des décennies ! Actuellement, on essaie d’effrayer les mouettes ….
    – Éduquer tous les jeunes élèves dans les écoles (surtout montrer les dégâts causés !!) diminution de l’attractivité !
    – Patrouilles de JOUR et de NUIT (24H/24H), sinon le deal reprend dès 20H01 à la fin des patrouilles … pas fous les dealers, ils connaissent les horaires !
    – Appliquer les lois en vigueur (pas 2 poids 2 mesures), TOUS les délits petits ou grands DOIVENT être sanctionnés et les peines exécutées ! Sinon cela ne sert à rien ….
    – Si il n’y a pas assez de places en prison, on leur fait construire leur propre camp de rétention ! (Matériel de l’armée à disposition) diminution de l’offre
    – Désintoxication volontaire ou forcée de tous les drogués (diminution de la demande)
    – Peines de prisons évolutives (sursis pour la 1ère fois et peines fermes et lourdes en cas de récidive).
    – Le deal de rue répand la MORT ! à l’instar des kalachnikov et des bombes à retardement.
    Quels partis ou quelle municipalité aura le courage nécessaire de la faire ! On ne va pas attendre longtemps leur bon vouloir … agissons !

  10. Posté par charlene le

    Je pense que le procureur de Neuchâtel a raison, les africains de l’Ouest sont particulièrement friands d’argent pas seulement pour la drogue, ils sont sur tous les réseaux sociaux, ils mettent des photos de profil d’hommes ou de femmes française pour nous soutirer de l’argent, il faut être très prudents.

  11. Posté par BONARDO le

    Bravo Monsieur pour votre courage de dire la vérité ,vous avez tout mon respect,avec mes meilleures salutations.
    PB.

  12. Posté par mac'oest le

    Ouais il le dit…. Mais avec quelles douces précautions! C’est quand même dingue pour une constatation aussi factuelle. En France, Zemmour avait été poursuivi pour avoir dit « la plupart des trafiquants sont noirs ou arabes ». Ca a beau être vrai chez eux comme chez nous, les foudres gauchistes et bisounours font planer la crainte.

  13. Posté par Antoine le

    « Nicolas Feuz ose encore cette statistique: «Près de 90% des demandeurs d’asile provenant d’Afrique de l’Ouest placés dans le canton de Neuchâtel au mois de mai ont été arrêtés ou sont poursuivis pour trafic de cocaïne. Ce n’est donc pas, comme on l’affirme parfois, une minorité.» »
    Tient tient les VRAIS chiffres sortiraient-ils des statistiques officielles ?
    On a déjà une majorité de migrants/immigrés dans nos prisons, les agressions, vols, viols, etc … sont la majorité de migrants/immigrés et le trafic de cocaïne est bien une  »spécialité » nigériane … (pays de l’Afrique de l’Ouest) !

  14. Posté par Nicolas le

    La bonne nouvelle du jour: Exit la mémère bakchich

  15. Posté par Jean Neimar le

    Enfin une personne qui dit la vérité ! Comment a-t-il pu finir sa phrase sans que la bouledogue barbacheni ne lui coupe la parole !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.