Le président italien de gauche essaie encore d’empêcher un changement de gouvernement.

Italie Noir-Stop Invasione

Le président italien de gauche essaie encore d’empêcher un changement de gouvernement.

 

Sergio Mattarella est un ancien politicien sicilien démocrate-chrétien passé au « Partito democratico » de gauche et que l’on dit franc-maçon et proche de la mafia. Il a bien sûr mal digéré la cuisante défaite de son parti aux élections de mars et a tout fait pour essayer de lui faire former une coalition avec le mouvement « 5 étoiles », dans lequel se trouve une minorité de gauchistes, comme le président de la chambre des députés Fico. Mais cela n’a pas réussi et comme une alliance entre l’autre vainqueur des élections, la «  Liga » de Matteo Salvini, se heurte au fait que le chef des « 5 étoiles », Luigi Di Maio, ne veut pas que « Forza Italia », le parti de Silivio Berlusconi, allié de la Lega, participe au nouveau gouvernement, le président Mattarella a tenté lundi de forcer les partis à accepter un gouvernement « neutre » jusqu’à de nouvelles élections, mais en automne seulement, ce qui ne lui a jusqu’à présent pas réussi. Les Italiens commencent toutefois à perdre patience et beaucoup désirent un changement immédiat. Cette opinion  est notamment celle du site d’information sur internet affaritaliani.it.

 

http://www.affaritaliani.it/politica/governo-caro-mattarella-o-si-cambia-o-si-vota-538943.html?refresh_ce

 

Traduction (Claude Haenggli) : Avons-nous un chef au sommet de l’Etat ou un notaire ? Le pays, et le Sud avant tout, n’a pas besoin d’un gouvernement technique, ou neutre, un cabinet Monti bis, formé dans les laboratoires du palais présidentiel. Le mouvement 5 étoiles et la Lega peuvent légitimement ne pas plaire au Président. Mais les Italiens ont voté pour eux. Et ils ont dit non au gouvernement technique qui plaît à Mattarella…   Il est nécessaire d’avoir un gouvernement courageux, volontaire et libre, qui défende en Europe le principe D’ABORD LES ITALIENS, qui défende nos travailleurs et nos frontières, et pas un cabinet sans autorité et sans fermeté qui gouverne au jour le jour.

Claude Haenggli,8.5.2018

 

3 commentaires

  1. Posté par romolo tusino le

    Bonsoir,
    C’est une conspiration pour laquelle le peuple souverain aurait une très bonne raison de manifester. Basta……….

  2. Posté par Antoine le

    Bientôt se sera le Peuple qui se fâchera pour de vrais !
    Les pantins de gôche qui s’accrochent au pouvoir en Italie sont lamentables !

  3. Posté par JDV le

    Un vrai cirque, et du moment que Matteo Salvini de la Lega n’est pas dans les papiers de Merkel, de Macron et surtout de Junker, le président a trouvé une solution: un gouvernement de service (c’est le terme employé par Mattarella) avec des hommes et femmes non élus. Et les éléctions renvoyées aux calendes grecques, comme on dit. Il ne faut surtout pas que Bruxelles se fâche !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.