L’empire Soros contre-attaque en Hongrie

post_thumb_default

 

par Olivier Bault.

Six jours après les élections législatives hongroises, la publication des résultats définitifs samedi est venue confirmer la majorité constitutionnelle du Fidesz et de ses alliés chrétiens-démocrates. Avec 49,40 % des voix en sa faveur et 133 sur 199 sièges à l’Assemblée nationale, les amis de Viktor Orbán ont gagné plus d’un demi-million d’électeurs par rapport aux élections de 2014, tandis que les partis d’opposition ont stagné. La forte mobilisation des électeurs, avec le meilleur taux de participation depuis plus de 15 ans, confère à la majorité parlementaire une légitimité accrue.

Pourtant, samedi était aussi le jour choisi par l’ensemble des partis d’opposition – y compris le parti nationaliste Jobbik, qui s’était allié à la gauche pour ces élections – et les ONG de la nébuleuse Soros pour appeler les Hongrois à manifester à Budapest afin de demander un nouveau scrutin. La manifestation a été un succès pour l’opposition, avec quelque 100 000 manifestants, ce qui n’était pas arrivé depuis très longtemps. Néanmoins, les accusations de fraude électorale avancées par certains n’ont pas été étayées par des exemples concrets et 100 000 personnes, c’est toujours beaucoup moins que les 2,8 millions de Hongrois ayant voté pour le Fidesz le 8 avril. Mais, comme le porte-parole du Fidesz l’affirmait jeudi après la présentation au Parlement européen d’un projet de résolution pour sanctionner la Hongrie, « les représentants de l’empire Soros ne respectent pas les résultats des élections. »

Et ils les respectent d’autant moins que la nouvelle Assemblée nationale hongroise, qui se réunira le 7 mai, va d’abord débattre d’un ensemble de projets de loi présenté en février sous le nom de lois « Stop Soros », en référence au fameux plan Soros, publié par le milliardaire américain d’origine juive hongroise, qui prévoit de faire venir un million d’immigrants chaque année en Europe. Selon ces projets de loi, les ONG soutenant l’immigration seront soumises à une autorisation préalable délivrée par le ministère de l’Intérieur, après examen des considérations de sécurité. Les ONG seront en outre taxées à hauteur de 25 % sur les fonds reçus de l’étranger, et les personnes organisant l’immigration illégale pourront être interdites de séjour à moins de 8 km de la frontière, ou même sur tout le territoire hongrois pour les personnes étrangères.

Article paru dans les colonnes du quotidien Présent.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

Cet article L’empire Soros contre-attaque en Hongrie est apparu en premier sur Eurolibertés.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

5 commentaires

  1. Posté par leu fro le

    Malgré son âge, le logement de Soros doit être la prison!

  2. Posté par Sitting bull le

    Soros a du être attiré par le coté obscur de la force comme Dark Vador

  3. Posté par elsaesser le

    Du soros, dass dich der Teufel hole !

  4. Posté par Vautrin le

    Partout, les petits démons du grand Satan Soros devraient être considérés comme de l’engeance nocive et emprisonnés. Soros est un terroriste planétaire, il marque son monde du chiffre de la Bête. Qu’Atropos coupe le fil de sa vie perverse !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.