La lettre de Jean-Marie Le Pen à sa fille Marine: « Se dédiaboliser est une erreur de tactique. »

Le fondateur du FN Jean-Marie Le Pen met en garde sa fille qui veut lui interdire l’accès au congrès du parti.

Le courrier est adressé à "Marine". Il est signé : "Ton père". Mais rien de personnel dans la "lettre ouverte" que le fondateur du Front national a adressé samedi soir à la présidente du parti d’extrême droite et que le JDD s’est procurée. Uniquement de la politique, et un ton des plus solennels. "La France telle que l’histoire l’a faite se trouve aujourd’hui menacée de disparaître. Ce fait sans précédent nous impose de nous élever au-dessus de nos querelles. Tu portes un nom, Le Pen, et tu diriges un parti, le FN, que le pouvoir vilipende mais qui ont incarné l’espoir du peuple français. Ne va pas gâcher cela", écrit Jean-Marie Le Pen à sa fille.

Prétendre se dédiaboliser aujourd’hui est une erreur de tactique", dit Jean-Marie Le Pen

"Lorsque tu m’as chassé du Front national, tu n’as pas blessé que moi", rappelle-t-il. Jean-Marie Le Pen fustige la ligne de banalisation et de normalisation du parti d’extrême droite adoptée par sa fille depuis son accession à sa tête en 2011. "La politique de dédiabolisation est vaine, illusoire et dangereuse", dénonce Le Pen, qui plaide pour un retour à la ligne historique du FN, avant tout anti-immigration et anti-islam : "Prétendre se dédiaboliser aujourd’hui est en outre une erreur de tactique, au moment où les peuples, las d’être trompés par des élites révolutionnaires, se libèrent de la tutelle du politiquement correct, en Amérique, en Autriche et ailleurs en Europe.".

Le courrier s’achève sur ce qui ressemble à une ouverture : "Il te faut maintenant reprendre ce sillon et il faut le faire avec toutes les bonnes volontés et toutes les compétences qui se sont évertuées à le tracer. L’heure est à une grande réconciliation nationale." Une conciliation à double tranchant. Évoquant sa volonté de se rendre au congrès du FN à Lille, les 10 et 11 mars prochain, Jean-Marie Le Pen prévient : "Un de tes amis, Monsieur Briois, a fait savoir qu’il m’interdirait de vive force l’entrée du congrès. Si nous descendions à ce niveau de réflexion, ce serait la bagarre de rue entre nous : d’excellents militants seraient blessés, le Front et son image ne s’en remettraient pas et l’opposition nationale se déconsidérerait sans remède. Je te propose donc de nous retrouver dans les prochains jours pour fixer ensemble une position commune, où tu veux, seuls ou avec des amis. C’est une main que je te tends. Je t’adjure de ne pas la rejeter." Une main tendue, donc. Mais toujours prête à gifler…

 

page-1-fn

 

page-2-fn

 

Source

4 commentaires

  1. Posté par Dupond le

    L’époque Lepen est finie , les PN sont vieux ou partis . JMLP n’avait pas vocation a etre un président car malgré son instruction il conservait un vocabulaire de baradeur . Il a eu le mérite de sonner le tocsin (il connaissait la merdasse d’afrique du nord)….personne ne l’a écouté et giscard et l’avorteuse nous ont donné le coup de grasse . Il n’est pas a compter dans les assassins de la France . Apres la désintégration des grands partis ( scandale a répétition en ce moment) nous sommes comme les allemands en fin de parcours car le malvivre va rendre le pays ingérable …..et la violence et la révolte suivront
    http://www.medias-presse.info/quand-simone-veil-empecha-un-projet-de-remigration-imagine-par-valery-giscard-destaing/76677/

  2. Posté par aldo le

    JMLP a bien raison de fustiger sa fille à papa. Changer le nom est une erreur stratégique tout comme dédiaboliser. Quand l’incendie est en expansion est-il intelligent de croire qu’en changeant le nom des la compagnie des pompiers les flammes vont s’interrompre d’elles-même? Dédiaboliser pour faire plaisir aux médias qui ont cultivé cette image alors que ce sont eux qui représentent le diable. Est-ce bien raisonnable d’obéir aux injonctions de ces satanistes? Marine le Pen est un curieux médecin qui compte combattre le cancer avec de l’aspirine. Ce faisant elle consacre l’idée que la mal en cours est mineur alors qu’il faut la grosse artillerie pour éradiquer une invasion mise en place par des totalitaires malfaisants.

  3. Posté par aldo le

    @Loulou le 20 février 2018 à 09h28 Merci de bien vouloir nous répéter le contenu du cours suivi au PCF.

  4. Posté par Loulou le

    Cette famille fait beaucoup de mal à la France et empêche l’émergence d’un véritable parti patriote défendant les valeurs de la civilisation celtico-gréco-romano-chrétienne. C’est une PME familiale, une épicerie.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.