No Billag: « Audiovisuel public: des slogans à la place d’arguments »

Pierre Bessard, directeur de l’Institut Libéral, Genève, www.institutliberal.ch

Publié lundi 15 janvier 2018  dans Le Temps.

FORUM

"Audiovisuel public: des slogans à la place d’arguments

OPINION. Le financement obligatoire d’une entreprise de médias représente sans conteste l’un des anachronismes politiques les plus controversés du moment

....

Le premier de ces slogans est bien sûr celui du «service public». Or les entreprises médiatiques privées ne sont pas moins au service du public qu’une entreprise financée par un impôt...

La rentabilité n’est pas une exigence arbitraire....

....

...le Conseil fédéral tente de perpétuer par le biais de la démagogie le contrôle politique et bureaucratique des médias. Ce combat d’arrière-garde n’en reste pas moins problématique. La séparation souhaitable des médias et du pouvoir devrait être vue à notre époque comme l’opportunité de renforcer non seulement la diversité et la qualité de l’offre médiatique, mais aussi l’éthique du libre choix de citoyens responsables."

.....

Lire la totalité de l'article, dans Le temps, ici

Un commentaire

  1. Posté par Derek Doppler le

    « Le mode de fonctionnement de la SSR s’apparente en réalité à celui des entreprises de l’économie planifiée, qui trouvèrent leur aboutissement au sein de l’ancien bloc de l’Est (jusqu’à son effondrement)… »
    http://www.libinst.ch/publications/IL-Bessard-Medias.pdf

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.