Le pouvoir des mensonges

[...]
Ceci est le monde pervers et tordu dans lequel nous vivons. Vladimir Poutine, le président de la Russie, est confronté au renversement par Washington d’un gouvernement dûment élu en Ukraine, un allié de la Russie et durant des siècles partie de la Russie elle-même, alors que Poutine est lui faussement accusé d’envahir l’Ukraine.
La Chine est accusée par Washington de violer les droits de l’Homme tandis que Washington a assassiné plus de civils au XXIème siècle que tous les autres pays combinés.

Partout en occident des mensonges monstrueux demeurent intouchés. Les mensonges sont institutionnalisés dans les livres d’histoire, dans les programmes scolaires et universitaires, dans les déclarations politiques, dans les mouvement et les causes et dans la mémoire historique.

Ce sera très très dur pour l’Amérique de survivre aux mensonges qu’elle vit.

Paul Craig Roberts

Article complet

 

Nos remerciements à Pierre H.

 

2 commentaires

  1. Posté par chantal le

    n’accusons-nous pas tous les autres de nos propres mensonges défauts ou faiblesse ?
    façon détournée de rejeter systématiquement la faute sur les autres et leur en faire porter le chapeau.
    « La parole manipulée est une violence : d’abord envers celui sur lequel elle s’exerce, ensuite sur la parole elle-même en tant qu’elle constitue le pilier central de notre démocratie. »
    « La parole manipulée » Philippe Breton A LIRE……….
    car si on manipule la parole c’est bien afin de manipuler au final les gens et leur mental non ?

  2. Posté par Vautrin le

    Il n’y a d’ailleurs pas à souhaiter la mort des États-Unis, mais bien celle des grands monopoles qui se sont emparés du pouvoir là-bas. L’enjeu serait que les Américains puissent revenir aux principes édictés par les pères fondateurs et que Tocqueville avait si bien évoqués dans « De la Démocratie en Amérique ». Cela passa par une mort : celle des monopoles. La tâche est presque surhumaine.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.