Fernand Melgar, le gauchiste naturalisé qui utilise notre pays

tv-mind-manipulation-television-brainwashing-frith

ND Ch. H. Voilà ce que nos autorités nous forcent à accueillir, voilà comment ces "réfugiés" nous remercient. On rappelle que c'est l'auteur de Vol Simple coproduit par la RTS, et de L'Abri. Deux films dont l'objectif est de salir le pays qui l'a hébergé tout en passant sous silence les délits des requérants.

Florilèges de l'article paru dans Le Temps:

Né Espagnol, à Tanger (Maroc), Fernand Melgar est le fils de syndicalistes anarchistes qui ont fui le franquisme.

«Mon père ne voulait pas devenir Suisse, mais il avait un sens civique développé. Il poussait les gens à voter, en allant jusqu’à leur préparer les arguments!» (ND Ch. H. En clair, son père faisait de la propagande d'extrême gauche contre son pays d'accueil, voilà ce que le fils appelle "avoir le sens civique développé")

«Quand j’ai demandé à mon père comment il réagirait si je devenais Suisse, il m’a répondu: «Je préférerais encore que tu m’annonces que tu es homosexuel

Pas question pour Fernand Melgar de se sentir habité pas un sentiment de trahison. Lui, qui court les festivals à l’étranger, se voit plutôt comme l’ambassadeur d’une Suisse dont il serait un peu la «mauvaise conscience». Fernand Melgar se dit aujourd’hui totalement double-national. «Je passe de l’un à l’autre quand ça m’arrange

Source

20 commentaires

  1. Posté par Pehem Veyh le

    @ Blum et François Etienne: Il suffit de lire vos deux interventions pour avoir une vue globale de l’histoire et du taguenet en question. On ne peut faire mieux pour résumer un bobo profiteur qui crache sur son pays d’accueil. Bravo et merci….

  2. Posté par nestor le

    Melgar, un gars qui voudrait nous rouler dans la farine 24 heures sur 24.

  3. Posté par blum le

    « Passer d’une nationalité à l’autre quand cela vous arrange », selon les termes de F. Melgar, a qqch de choquant: lorsque l’on choisit d’émigrer dans un pays, c’est que l’on en aime la culture, l’histoire, les valeurs, que l’on souhaite de toute sa volonté y appartenir en sorte de contribuer à sa prospérité, à son rayonnement , à sa sécurité…
    La déclaration cynique et intéressée de ce personnage reflète l’attractivité que peuvent représenter , pour des gens issus du tiers-monde, les pays européens développés, libres, de culture ancienne judéo-chrétienne qui, fiers et généreux, se permettent d’ouvrir grandes leurs portes à toutes sortes d’immigrés: des travailleurs,pour certains, et des missiles très destructeurs, pour d’autres.

  4. Posté par François Etienne le

    La situation globale est tendue … très tendue ! Surtout que la Suisse, le Suisse sont très généreux. Melgar go home, arrrêtez de cracher sur notre Nation. Faites un film sur la persécution des Chrétiens d’Orient, sur les droits de l’Homme en Arabie saoudite, oui, sur l’odieux traitement des travailleurs marocains en Espagne, dans les plantations intensives Et encore sur la crucifixion jusqu’à pourriture de gens décapités, sur l’orgie des EAU, sur la charia avec 1’000 coups de fouet … Vous n’êtes qu’un opportuniste. STOP à vos ‘films à la con’ qui nous culpabilisent continuellement, salissent notre réputation séculaire, nos humanités. Des femmes suisses, cheffes de famille, travaillant à 100 %, sont défavorisées dans les recherches de logement par des requérants économiques mafieux auxquels le socialisme donne toutes les priorités. L’étoile sang PKK, mouvement marxiste-révolutionnaire criminel flotte à des fenêtres suisses. STOP à cette intox.

    OUI, les vrais réfugiés politiques méritent notre plus grande attention. Ces gens-là, au demeurant rares, ont l’immense sincérité et le comportement d’humains loyaux, constructifs.

    Faites un film ‘live’ sur la décapitation des mécréants, y compris d’enfants, en Syrie, au Mali et ailleurs. Allez-y, montrez la barbarie, le sang et pire encore la haine d’une majorité de ‘migrants’ profiteurs. Vous n’êtes qu’un pauvre type tirant profit pseudo-culturel et émotif de séquences cinématographiques calculées, arrangées.

    Enfin, pour le racisme, sachez que la défense de l’identité blanche, judéo-chrétienne, est un acte très pur. OUI, cela vaut aussi pour les autres peuples qui défendent leur culture, leur couleur de peau, leurs traditions. Vous préférez diluer au lieu de respecter.

    OUI, Melgar, go home, et foutez-nous la paix.

  5. Posté par Marie-France Oberson le

    Monsieur Melgar, vous n’aimez pas la Suisse, votre père ne l’a pas aimée non plus..
    Pourquoi ne l’avez-vous pas quittée? Peut-être pour mieux la détruire de l’intérieur?
    Double-national, vous dites passer de l’un à l’autre quand ça vous arrange.
    Mais vous vous gardez bien de passer à vos origines espagnoles quand il s’agit de critiquer l’Espagne et les Espagnols alors que vous pourriez faire preuve d’un minimum d’honnêteté en faisant un film sur l’accueil des travailleurs immigrés marocains par les Espagnols. La façon dont ils sont traités, exploités , logés , humiliés.. Ca ce serait un bon sujet de film ! ; mais je suppose que « pas touche » à votre pays natal, vaut mieux salir le pays qui vous a accueilli !
    .
    Lisez M. Melgar ce que dit Jacob Hlasek dans « l’Illustré » du 16 sept.
    L’Illustré : » Jakob Hlasek n’a qu’une seule patrie dans son cœur: la Suisse. »
     » «Je suis très fier d’être Suisse, fier d’avoir pu contribuer un peu à son histoire. J’ai beaucoup voyagé et je ne connais pas un autre pays aussi généreux, aussi ouvert, aussi respectueux et tolérant que la Suisse. Les Suisses vivent en totale harmonie avec un million et demi de personnes issues d’autres cultures. C’est un exemple, un ADN qu’il faut protéger en gardant la mesure. Comme enfant de réfugiés, je n’ai qu’un seul mot à dire à la Suisse: merci!» «  .. des comme ça, on en redemande !
    Lisez encore ce qu’écrit François Garçon, professeur à la Sorbonne, spécialiste du fonctionnement économique suisse, dans son livre » LA SUISSE, pays le plus heureux du monde »(Edit. Tallendier)
     » La Suisse est moins hostile aux étrangers que d’autres pays, car elle a cette espèce de culture de l’étranger dès la frontière commun(…) Avec 24% d’étrangers , la Suisse est le pays le moins xénophobe au monde »
    Merci Monsieur Hlasek, merci Monsieur Garçon, vous mettez un peu de baume aux cœurs des Suisses meurtris par ceux qui cherchent à se mettre sous les feux de la rampe par la seule haine qui les habite.
    (Marie-France Oberson (une naturalisée fière d’être Suisse et qui défend du mieux qu’elle peut sont pays contre les gens venus d’ailleurs et qui se permettent de cracher sur lui , comme vous le faites)

  6. Posté par Pehem Veyh le

    Et hop ! Melgar s’est repointé sur le site. Décidément, soit il est maso, soit con ! Mais à vouloir jouer au malin, il ne paraît que plus bête. Si l’indifférence lui sied, qu’il arrête donc de hanter le site en cherchant désespérément les endroits où l’on parle de lui. Ben ouais, comme ça, il se la joue un peu star. Avant que, définitivement et comme ses piètres œuvres, il ne retombe dans l’oubli sidéral…

  7. Posté par Christian Hofer le

    Je relève une chose:

    «Je préférerais encore que tu m’annonces que tu es homosexuel.»

    Je découvre avec surprise que dans la famille Melgar être « homosexuel » est considéré comme une tare, voire une insulte. Le fils a oublié d’infliger sa morale de pacotille à ses parents « si peu ouverts au respect des homosexuels ». Il pense pouvoir jouer aux moralisateurs mais en définitive les siens sont bien pires sans que cela ne le gêne.

    Il s’est définitivement discrédité tout seul, tant de médiocrité relève de l’exploit.

  8. Posté par C. Donal le

    Essayer de parler avec un gauchiste, c’est comme jouer aux échecs avec un pigeon. D’abord il se gonfle d’importance, ensuite il renverse les pions, il chie sur l’échiquier puis il s’envole en pensant qu’il est vainqueur.

  9. Posté par Bussy le

    Quelle responsabilité ? De cracher sur la Suisse en y étant bien au chaud ?

  10. Posté par G. Vuilliomenet le

    Vous savez Melgar, l’important est que les citoyens de ce pays arrivent à trouver où se trouvent ces individus qui chez nous se comportent comme des rats dans un central téléphone.

    Votre indifférence?

    Très sérieusement on s’en tape le coquillard!

    Au fait, pourquoi n’allez vous pas tourner vos merdes de sujets dans de vrais pays racistes? J’en vois quelques-uns! Le Zimbabwe! L’Afrique du sud! Et je ne parle pas des pays musulmans!

    Ah mais oui! Ce sont des pays non blancs! Défense d’y toucher! En fait vous montrez vraiment ce que vous êtes.

  11. Posté par Fernand Melgar le

    Bonjour,
    J’ai lu avec intérêt votre article suite à l’article paru dans le Temps. Je pars du principe, qu’en bien ou en mal, quand on parle de mon travail ou de mon engagement, c’est une bonne chose et je vous en remercie sincèrement. L’indifférence est le pire des mépris.
    Je tiens aussi à saluer le courage de vos crypto-contributeurs qui signent anonymement leur réactions. La lâcheté tend à projeter sur les autres la responsabilité qu’on refuse.

    Cordialement, Fernand Melgar

  12. Posté par Jimmy Schwarzenbach le

    En tous cas il y a une chose qu’il faut reconnaître: la Suisse est très accueillante envers les rouges espagnols. Il y a toute une génération de ces gens qui occupent aujourd’hui des postes politiques importants à Lausanne: Buria Gorrite, Silvia Zamora, Rebecca Ruiz, etc., etc.

    C’est curieux, il semblerait que les nouveaux venus sont plus enclins à se pousser et à grimper. Peut-être pour se prouver à eux-mêmes qu’ils sont intégrés. C’est dommage que les helvètes autochtones ne se dévouent pas plus pour la chose publique et ne fassent pas barrage à tous ces secundos. Y en a marre d’être dirigés par des étrangers. Je m’tais dit qu’on devrait passer une loi disant qu’avant d’être éligible il faudrait être suisse depuis au moins cinq générations. Puis j’ai réalisé qu’ainsi on aurait évité Ada Mara, et d’Antonio Hodgers, ce qui aurait été une bonne chose, mais ça nous aurait aussi privé d’Oscar Freysinger. Donc, depuis, je me suis dit qu’il faut peut-être courir le risque. En tous cas pour ces espagnols je trouve qu’ils ont une fâcheuse tendance à rouler pour la gauche, sauf une fille comme Nuria Gorrité qui est socialiste mais on sent bien que la seule chose qui l’intéresse c’est de faire carrière et d’accéder à une promotion sociale bourgeoise. Elle est inoffensive. On ne peut pas en dire autant des autres rouges comme Melgar & Co.

  13. Posté par Barlie le

    «Quand j’ai demandé à mon père comment il réagirait si je devenais Suisse, il m’a répondu: «Je préférerais encore que tu m’annonces que tu es homosexuel.»
    On avait connu le père digne disant à son fils: « Jean-Jacques, aime ton pays ! »
    Aussi, on aura connu la paire indigne disant à sa progéniture: « Fernand, mets ton pays ! »

  14. Posté par aline le

    Ne peut-on pas retirer la nationalité suisse à cette m….?

  15. Posté par Pehem Veyh le

    Fernand Melgar et Jean Ziegler ont ceci en commun qu’ils crachent tous les deux sur le pays qui les accueille sans vergogne. Et cela, tout en pompant allègrement les avantages de salaires et d’aides mirobolants avec lesquels ils vivent grassement. Pour qu’une fois seulement ils soient honnêtes avec eux-mêmes (si cela est possible tant leur fausseté intellectuelle est ancrée au plus profond d’eux), ils devraient refuser toute aide de l’Etat, que ce soit en subvention « artistique » pour le renégat à la castagnette et de salaires somptueux pour le « professeur » d’uni. Cela leur donnerait une aura toute particulière et de substantielles économies pour le pays. Qui pourrait éventuellement ainsi les utiliser pour les places d’accueil actuelles, puisqu’elles sont indignes, paraît-il. Merci d’avance Fernand et Jean…
    PS: c’est absolument incroyable cette faculté du gauchiste à la con, de donner des leçons au monde entier tout en vivant très loin des prolos et très à l’abri du besoin, sans pour cela ouvrir, ne serait-ce qu’un instant son crapeau. Ah là! Bravo.

  16. Posté par lerat le

    Les responsables sont les imbéciles politicards et autres gauchistes qui ont appuyé la demande de naturalisation. Fermons la porte à ce gendre de crapules !

  17. Posté par aldo le

    C’est là encore une démonstration des multiples fuites financières qui appauvrissent quotidiennement la Suisse, endettée à coup de milliards perdus, le tout pour nous empoisonner et s’approprier de nos économies et de nos assurances, en finançant des alibis culturels et des emplois bidons, au profit des bras cassés expulsés de leurs pays d’origine.

  18. Posté par fergile le

    Faire pire que Jean Ziegler dans sa fierté arrogante et autosatisfaite de détester ouvertement la Suisse tout en en tirant tous les avantages politiques, économique et sociaux ne me paraissait pas possible.
    Fernand Melgar l’a pourtant fait, ajoutant à ces insanités celle de la non-reconnaissance de lui avoir accordé cet asile, cette liberté et cette protection qu’il n’aurait trouvé nulle part ailleurs, et surtout pas dans le projet communiste dont il est l’apôtre.
    Cela me confirme dans cette idée, triste mais malheureusement réaliste: « Ils sont toujours pires qu’on pense ».

  19. Posté par bigjames le

    J’ai toujours dit que si mes enfants avaient du aller voir les films de Melgar avec l’école, je m’y serais opposé.
    Piscine ou Europa-Park est beaucoup moins nocif culturellement.

  20. Posté par Bussy le

    C’est fou ça, de père en fils, cette manière de cracher sur ceux qui les accueillent !!!!
    Et après cet imbécile s’étonne que les suisses sont réticents à accueillir des étrangers !
    Au fait, pourquoi ne part-il pas vivre dans un autres pays, si la Suisse est tellement horrible, pour moi, ça serait un bon débarras et on pourrait accueillir à sa place quelqu’un qui le mérite !!!
    Et dire qu’on finance avec nos impôts ses films qui crachent sur la Suisse !!!!!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.