La révolution Internet

post_thumb_default

« Internet est donc un moyen de contourner la diabolisation et le silence médiatiques. C’est également un instrument de mobilisation de la majorité silencieuse contre les élites. C’est un outil incomparable de démocratie directe. Cher les Identitaires, nous considérons la rue, mais aussi les réseaux informatiques, comme nos permanences politiques…Pendant longtemps, les médias classiques pouvaient facilement imposer leur conception du monde ; aucune opposition n’était possible. Cette époque est révolue. Le net a ouvert de nouvelles perspectives ...

...Désormais, des dissidents rompus aux techniques de l'ère numérique peuvent mener de véritables guérillas électroniques ; et chaque site Web peut devenir un contre-pouvoir médiatique"

 Source: Apéro saucisson-pinard, Entretiens avec André Bercoff, Edition Xenia, Vevey, 2012

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.