Au secours, ils sont fous ! La Constitution américaine affublée de l’avertissement « langage traumatisant »

Le site Web officiel des Archives nationales américaines a apposé à la Constitution des États-Unis, à la Déclaration d'indépendance et à la Déclaration des droits un trigger warning (avertissement au public prévenant qu'une œuvre contient des éléments pouvant déclencher le rappel d'un traumatisme), précisant que ces documents contiennent des "mots traumatisants" (harmful language).

[…]

Dans le cadre de leur "engagement institutionnel en faveur de la diversité, de l'équité, de l'inclusion et de l'accessibilité", les Archives nationales signalent désormais comme tels les "contenus potentiellement traumatisants", qui sont définis comme reflétant "des opinions et des attitudes racistes, sexistes, validistes, misogynes/misogynoires et xénophobes" ou "discriminatoires à l'égard de positions différentes sur la sexualité, le genre, la religion et autres, ou les excluant."

"Qu'est-ce qu'on devient?", a twitté l'ancien secrétaire au Département de ls Sécurité intérieure sous Donald Trump, Ken Cuccinelli. "Vous vous moquez de moi?"

Il y avait déjà eu des signes avant-coureurs. Plus tôt cet été, un groupe de travail des Archives nationales avait insisté sur le fait que la représentation historique des Pères fondateurs avait été jusque-là "trop positive".

Le groupe avait également exigé que le bâtiment Rotunda des Archives nationales, qui abrite la Déclaration d'indépendance, la Constitution américaine et la Déclaration des droits, soit considéré comme un exemple de "racisme structurel".

Il demandait que de nouvelles descriptions soient ajoutées pour "contextualiser les documents" et que des notes soient placées pour "avertir le public que le contenu peut provoquer des symptômes physiologiques et psychologiques intenses".

Un safe space avait même été demandé pour que les personnes qui ne peuvent pas supporter des mots tels que "personnes âgées", "handicapés" et "étrangers en situation irrégulière" puissent disposer d'un endroit où elles soient à l'abri de tels déclencheurs.

La gauche américaine, caractérisée auparavant par un mépris désinvolte envers l'histoire et la fondation de son propre pays, s’est mise à utiliser la Théorie critique de la race comme une arme pour subvertir toute la base historique de celui-ci.

Bonne chance dans la guerre à venir avec la Chine.

Paul Joseph Watson

Source : https://conservative-caucus.com/harmful-language-trigger-warning-added-to-us-constitution-on-national-archives-website/

Traduction libre Albert Coroz pour LesObservateurs.ch

Un commentaire

  1. Posté par Anthony le

    Je suis sidéré. J’ai le sentiment d’assister impuissant au naufrage de notre civilisation. Les romains, eux, ont eu la chance que leur décadence soit lente, peut-être beaucoup d’entre eux ne s’en sont-ils même pas rendu compte. Notre époque marquée par une accélération exponentielle ne nous octroie pas ce luxe.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.