Le policier qui a assassiné Ashli Babbitt à bout portant se présente comme victime, la RTS s’empresse de dénoncer, une fois de plus, l’insurrection du Capitole

L'agent de la police du Capitole qui a tiré mortellement sur Ashli Babbitt prend la parole (4:47, sous-titres automatique à disposition)

Le lieutenant Michael Byrd, l'officier de police du Capitole qui a abattu Ashli Babbitt lors des émeutes du 6 janvier, se dévoile et partage son histoire pour la première fois. Lester Holt, de la chaîne NBC, s'est entretenu avec lui en exclusivité.

"J'ai peur, parce que je sais qu'il y a des gens qui ne sont pas d'accord avec mes actions", dit Byrd. "Je sais que ce jour-là, j'ai sauvé d'innombrables vies."

*****

Cenator: Faire diversion lorsque les choses tournent au vinaigre, c'est la méthode bien rodée des gens de Gauche. Face au scandale de la débâcle en Afghanistan, avec la trahison de Biden envers ses alliés, ils font diversion et reviennent sur l'"horrible insurrection du Capitole" du 6 janvier, tout en accusant les avocats de Trump qui ont parlé de fraude électorale :

Une autre nouvelle qui vient de tomber : Sidney Powell et Lin Wood condamnés et en voie de radiation du barreau, pour avoir dénoncé la fraude électorale

La RTS, loyal vassal des Démocrates américains, s'est dépêchée, après ces nouvelles, de remettre au menu l'"insurrection du Capitole". 

Notons que dans l'histoire de l'humanité, une insurrections sans armes, c'est plutôt rare, surtout dans un pays ou la vente d'armes est libre.

Notons également que la RTS nous ressert depuis cinq ans les scandales entourant Trump, tels que présentés par ses adversaires, tous aussi mensongers les uns que les autres : scandales sexuels, fraude électorale, etc. 

Actuellement, les Américains sont en train de se réveiller sur le désastre irréversible causé par Biden en Afghanistan, mais jamais nous n'avons entendu de critiques de la RTS à ce sujet.

Les Américains savent par quelle procédure de fraude électorale systématique Biden a été élu, que leur démocratie, leur justice est en train d'être détruite par les Démocrates. Les Américains savent que ce ne sont pas les accusés du Capitole qui sont les vrais insurgés, mais que ce sont les Antifa qui ont organisé une réelle insurrection armée, et destructrice, avec de nombreuses victimes innocentes : ce sont eux qui ont dévasté les villes en 2020 et sévissent encore, ce sont eux et les Démocrates qui devraient être jugés, emprisonnés, ceux qui accusent actuellement Trump.

Mais la réalité n'a jamais dérangé la RTS, qui poursuit sa campagne de calomnies surréalistes contre Trump, sans nuance et avec autant de zèle que si leur gagne-pain en dépendait.

*******

Au Forum du 27 août, la RTS annonce victorieusement que sept policiers portent plainte contre Donald Trump, en l'accusant d'être responsable de leurs blessures lors de l’assaut du Capitole du 6 janvier.

Tania Sazpinar, de sa voix continuellement enjouée quel que soit le sujet, comme si elle avait pour mission de séduire le monde entier, nous sert sa soupe. Une fois de plus, nous subissons son bégaiement feint, entrecoupé de grhh.

TS: Le travail pour établir la responsabilité de Donald Trump dans cette insurrection est loin d'être bouclé.

Jordan Davis, correspondant de la RTS, en direct de Washington:
Insurrection, insultes racistes, jets de spray au poivre, coups et blessures.

Donald Trump aurait incité la foule à venir au Capitole interrompre la certification de l’élection présidentielle. Et surtout, les plaignants reprochent au président de ne pas avoir agi pendant des heures pour stopper cet assaut. Il y a aussi dans l'acte d'accusation les auteurs d’actes violents et les Proud Boys, considérés comme des milices.

TS: Et cette plainte est une vraie menace pour Donald Trump?

JD: L'avocat de DT conteste la responsabilité de DT dans l'insurrection et cela va prendre du temps.

Bien que DT ait été acquitté pour l'"impeachment", il  a encore le procès pour l'évasion fiscale, mené par le parquet fédéral de New York, et ici il risque les sanctions pénales lourdes, sans parler du dégât d'image.

TS: Et les milliers de manifestants qui sont entrés au Capitole? Eux, ils risquent quoi?

JD: Ce n'est pas clair pour le moment. L'enquête est tellement vaste, tellement énorme, qu'il y a peu de gens qui ont été jugés, ça va être très long. Jusqu'ici 600 personnes arrêtées. Des chef d'accusations pour délits mineurs, des peines légères. C'est l'enquête la plus vaste de la Justice fédérale et les internautes fouillent les vidéos pour identifier les suspects.

https://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/des-policiers-du-capitole-portent-plainte-contre-trump-pour-lassaut-du-6-janvier?id=12429320

*******

Voir aussi: Toujours plus de preuves qu'il n'y a pas eu de tentative d'"insurrection" le 6 janvier

Un aveu étonnant de la part de sources du FBI fournit de nouvelles preuves que la seule conspiration qui a eu lieu le 6 janvier était une conspiration entre le FBI, l'État profond et les médias traditionnels.
Ce trio a tout fait pour tromper le peuple américain et lui faire croire à une tentative d'insurrection. […]

Fact Check: Mounting Evidence Confirms There Was No Attempted 'Insurrection' on Jan. 6 (traduction automatique ici)

2 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Sur certaines vidéos on voit bien que Ashli Babbitt retient le type qui est devant elle et qui veut tout casser. Donc l’agent pseudo victime, sous la panique a tiré au hasard et à l’aveugle. Ce qui n’est certainement pas la bonne manière face à un nombre d’assaillants dépassant très largement la capacité de son chargeur.

  2. Posté par antoine le

    La RTSocialiste est à proscrire définitivement !
    C’est à mettre sur une  »Black List » ! Il faudra un sérieux remaniement pour j’écoute les informations sur cette chaîne.
    Les chaînes TV françaises sont tout aussi médiocres. Heureusement qu’il y a lesobservateurs.ch, Dreuz, etc …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.