L’islamologue Tariq Ramadan est devenu un théologien suisse

lematin.ch : Tariq Ramadan: une des accusations semble s’effondrer

Elvira avait accusé l’islamologue genevois de viol. Mais ses dires sont démentis par l’enquête, affirme «Le Monde». [...]

Précisons que le théologien suisse de 57 ans est pour l’instant mis en examen pour viols. Comme présumé innocent. «Plus de 138 articles et autres couvertures médiatiques ont annoncé cette 4e plainte à travers le monde! Aujourd’hui, un seul journal, «Le Monde», repris par aucun autre journal, révèle qu’il s’agit de mensonges», a-t-il réagi sur sa page Facebook.

[...]

signé: R.M.

article complet:

2 commentaires

  1. Posté par Dominique le

    Parlons vrai et pas novlangue. Ce Ramadan n’est pas un théologien mais qu’un idéologue, de surcroit libidineux et phallocrate.

  2. Posté par Sergio le

    C’est tout de même crispant de voir tous ces journalistes militants mettre en exergue que cet individu est de nationalité suisse. Tous les prétextes pour dénigrer notre pays les émoustillent.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.