Il y a 227 ans, le roi Louis XVI a été décapité. Comment Macron finira-t-il son règne ?

Macron exfiltré et caillassé par les manifestants qui le traquent !

Après avoir découvert que Macron était dans un théâtre, des centaines de manifestants se sont réunis et ont envahi les lieux. Le président a dû être évacué.

 

La Rotonde - Le restaurant "de Macron" incendié

La Rotonde, brasserie parisienne prisée d'Emmanuel Macron, a été ravagée par un incendie samedi. Une enquête a été ouverte et la piste criminelle est privilégiée.

5 commentaires

  1. Posté par maury le

    https://observatoiredumensonge.com/2020/01/19/manu-1er-lerreur-historique
    Manu 1er, l’erreur historique !
    Par Nanouche

    Ne pas perdre la face. L’âge pivot introduit par Macronéron dans cette réforme par cynisme était son « joujou » pour pouvoir ensuite le retirer et apparaître comme « réformateur », pas à nos yeux, mais pour les journalistes, et ainsi se vanter d’avoir fait une « réforme historique » ! Retrait ‘provisoire’, voilà pour le compromis, donc décision provisoire d’un gouvernement provisoire… Numéro d’équilibriste et grosse manœuvre. L’âge pivot mentionné pas moins de 39 fois dans le projet remis au Conseil d’État, auquel a été ajouté par saisine l’âge d’équilibre, revient au même… Et Philippe d’ajouter ; « dans l’hypothèse où un accord ne pourrait intervenir lors de la conférence sur l’équilibre et le financement des retraites, qui doit remettre ses conclusions d’ici la fin du mois d’avril, le gouvernement prendra par ordonnance les mesures nécessaires pour atteindre l’équilibre d’ici 2027 et financer les nouvelles mesures de progrès social », quel progrès ? « Je veux être parfaitement clair sur ce point: je prendrai mes responsabilités » et nous les nôtres lors de futures élections. Ce gouvernement a maquillé l’âge légal. Ce pays a 100 milliards de déficits par an. Les masques sont tombés. L’âge pivot, permet de ne pas regarder plus en profondeur cette réforme, car la moyenne d’âge pour rentrer dans le monde du travail est de 22 ans, donc, rajoutons 43 ans de cotisation, cela fait 65 ans ! Il aurait juste fallu dire aux Français, cela, honnêtement. Lamentable cet exécutif avec sa pseudo-fermeté, sa ‘volonté réformatrice’ et son respect d’une promesse de campagne du candidat, tout en affichant de multiples reculades et concessions. Le tout débouchant sur une réformette inefficace, qui ne fera que multiplier les exceptions, et qui ne permettra pas d’assurer la pérennité du financement du système… Et tout cela aux frais de Français qui devront assumer les 0.1 à 0.2% de PIB perdus (soit la bagatelle d’environ 3Mds). Un gouvernement qui s’embourbe. C’est le grand saut dans l’inconnu. Plus aucun simulateur de retraite n’est valable, plus aucune prévision n’est crédible. On sait juste que tout va devenir diablement compliqué. En déplacement à Pau pour ‘parler’ surtout escrologie, alors que toute la ville était bunkérisée, Manu1er a été interpellé, bizarrement par un enseignant, poliment, qui était contre la réforme, sa réponse « vous mélangez tout, vous patachonnez dans la tête », employé ce mot péjorativement pour déprécier la personne, encore une « gentillesse » !! Et cet enseignant ne s’étant pas incliné jusqu’au sol devant Sa Majesté en lui léchant les pompes, il dégaine « vous n’êtes pas sympathique, ni respectueux », rien d’étonnant voyons… Et d’ajouter alors qu’il dégoisait de manière informelle avec la presse de la réforme des retraites : « Ce qui est important, si vous voulez que les Français comprennent, il faut pouvoir leur expliquer. (…) Quand on écoute et qu’on explique, généralement, on arrive à comprendre ». Macreux1er vous explique la grève : si vous êtes contre, c’est qu’on vous a mal expliqué ! Sa Sérénissime Suffisance toujours dans la condescendance… mais surtout consternant qui enchaîne en promettant que « les inquiétudes seront progressivement levées ». À en croire le phare universel de l’intelligence, si le grand chambardement des retraites provoque tant de réticences, c’est que médias et responsables politiques s’attardent sur l’accessoire, au lieu de se concentrer sur l’essentiel ; « collectivement, on ne porte pas assez le micro, la caméra, sur les explications calmes et apaisées de ‘Qu’est-ce que c’est aujourd’hui ?’ et ‘Où on va ?’ et on passe trop de temps à commenter le jeu de rôle », professe-t-il. Et revoilà un grand classique de SA com’, d’après lequel les réformes ne seraient pas acceptées que parce qu’elles sont mal comprises. Macreux1er n’a pas encore compris que l’on avait tout compris!

    Exaspération générale après un an de crise des ‘Gilets jaunes’, qui ne lui pardonneront jamais, l’interminable naufrage dans le chaos issu de l’échec de la réforme des retraites. Pour faire croire au « Nouveau Monde » et à la « transformation de la France », à « l’universalité », et au nivellement égalitaire, ils ont joué sur le mythe de la « table rase », l’idée invraisemblable de fondre 42 statuts spéciaux en un seul « régime à points ». Le but désormais n’est pas de sauver la réforme pour le bien commun, une réforme déjà morte, mais de sauver la propagande, l’illusion de la « transformation de la France ». Interminable chaos de monsieur chienlit qui n’était que slogans avec son « Nouveau Monde ».

    La mégalomanie, la boulimie de paroles, le mépris, l’excitation, la démagogie, le mensonge, la posture la démesure narcissique, et son délire transformiste qui ne transforme rien du tout ! Nous atteignons des sommets : cette réforme des retraites est purement idéologique et électoraliste.

    Depuis l’avènement de Manu1er tout va mal en France, fiasco sur fiasco. Il est en total rupture avec les Français : la France périphérique le vomit ; hôpital: 1000 chefs de service prêts à démissionner et Buzyn qui ne comprend toujours rien avec son aumône. Plan de 1.5 milliard pour les hôpitaux quand « en même temps » elle leur demande un milliard d’économie précisant que les primes promises seront mises en place dès ce mois-ci : 100€ mensuels nets pour 60.000 aides-soignantes prenant en charge des personnes âgées, 800€ annuels pour 40.000 infirmières. 800€ par an soit 66,66€ par mois BRUTS soit 2.22€ bruts par jour. Ce gouvernement se moque du monde tous les jours, ultimatum : « s’il ne se passe rien, les démissions individuelles seront envoyées le 31 janvier ».; Blanquer promet 500 millions de hausses de salaire pour les enseignants en 2021, en contrepartie de quoi ? Les enseignants lui proposent une rupture conventionnelle de son contrat, et très étonnant ce besoin de compenser puisque cette réforme est SI SOCIALEMENT JUSTE, NON ? Et puis « La loi dite de ‘transformation de la fonction publique » prévoit ainsi de nouveaux contrats à durée déterminée non renouvelables, ne permettant ni l’accès au CDI, ni à la titularisation ! Certains sinistres en sont à acheter ce qu’ils peuvent à coup d’argent magique et « en même temps » veulent racketter les régimes autonomes qui ne coûtent rien aux contribuables. Exemple, celui des avocats, ce régime verse déjà au régime général, tous les ans, 80 à 100 millions de contributions, soit 1 350€ par avocat, au titre de la solidarité nationale. Bêêlloubet conspuée partout, des rassemblements, robes noires jetées à terre ou accrochées aux grilles des palais, etc, les actions de contestation se multiplient et se durcissent.

    Quant à CastaBeuverie comme sinistre de l’Intérieur, c’était un désastre annoncé comme exécutant de Macreux1er. Remettre en cause, les Forces de l’ordre, du jamais vu ! Ils oublient que ce qu’il se passe est entièrement de leur faute ! Les deux novices n’assument plus les ordres qu’ils donnent aux Forces de l’ordre ? Il est de bon ton de taper sur elles. Manu1er et CastaNoto totalement démagos, bah, oui cela peut rapporter des voix ! Ce gouvernement fait l’unanimité contre lui comme aucun autre avant, utilisant la police comme son bras armé, qu’il rend schizophrène, et les vœux de CastaNoto aux Forces de l’ordre ont été indignes ! Il n’y aurait pas de problème si lui-même n’en était pas un, et de taille ! Ils donnent des ordres aux flics et les accablent…. C’est l’ineffable « en même temps ». Souvenez-vous que les policiers avaient manifesté, déposés les armes et s’étaient fait porter pâle (à la Lanterne), aujourd’hui ils considèrent ne plus avoir de ministre, c’est grave ce qu’il se passe, l’État est devenu l’ennemi de sa propre population, jusqu’aux Forces de l’ordre, qu’il cherche à contraindre à accepter des politiques choisies ‘en haut’ par des novices ! Pas un secteur professionnel qui n’exprime pas en France un mécontentement contre la politique du pouvoir. La France est en burn-out.

    Il va falloir écrire un dictionnaire de la novlangue Macronienne. Le principe de base est clair, les mots veulent dire le contraire de ce qu’ils signifient en français des gueux. Ainsi progrès se traduit par régression, avancée sociale par recul au XIXe siècle, humanité devient barbarie, etc … Ajoutez quelques éructations de franglais et vous maîtriserez le macronien.

    Avec ce « Nouveau Monde » tout est constamment remis en cause, parfois jusqu’en question, parce qu’ils sont tous INCAPABLES d’assumer leurs fonctions dignement dans l’intérêt général, et afin de masquer leurs propres irresponsabilités et turpitudes ils ne font que dans la démagogie voire le « populisme » comme avec les Forces de l’ordre ! Quant à Macronéron, des promesses, des annonces pour tenter de calmer la colère avec de l’argent magique, qui ne calme rien du tout, pire, puisqu’elles ne sont pas budgétées ! Dépenses publiques, dette, déficits, etc, « Le Mozart de la finance » a planté sa partition, logique, il ne savait pas jouer ! Étant donné qu’il ne peut défendre aucun bilan, il va nous prendre le chou avec son escrologie qui sera un thème qu’il va mettre en avant pour 2022… Attention montée en puissance de sa nouvelle usine à gaz. En attendant, l’inculte va aussi faire des propositions concernant l’islam et son financement quand « en même temps » pas un mot sur la profanation des églises, logique. La coupure entre le pays imaginaire du P’tit Manu et le pays réel – la France périphérique – atteint un niveau sans précédent sous la Ve république. La propagande gouvernementale omniprésente dans les médias à sa dévotion a bien du mal à cacher que celui qui n’est qu’une grande bouche se montre incapable de quoi que ce soit. Nous n’allons pas revenir sur « ses réformes » qui n’ont fait qu’aggraver tous les maux de la société comme la précarisation qui a explosé, alors grand coup de balai dans la préfectorale, la logique est simple: il a placé des représentants de l’État qui sont à la fois en phase avec ‘l’action’ de l’exécutif et au fait de la feuille de route gouvernementale. En clair, des «managers» qui prolongent SON ‘action’ en étant que des exécutants ! Un maillage territorial de Préfets aux ordres pour que Jupiteux puisse régner, sans partage. Petit rappel : à ce jour, déjà deux tiers des directeurs d’administrations centrales, soit 128 sur un total de 194, ont d’ailleurs déjà été remplacés ou déplacés.

    À l’étranger, le bilan n’est pas meilleur, car tout le monde a fini par se lasser des palinodies françaises. Dans le domaine des relations internationales, l’« en même temps » macronien et la com’ ne marchent pas. En Europe tout le monde se lasse des déclarations à l’emporte-pièce de ce Tartuffe français, jamais suivies d’effet concret. Sa politique étrangère se résume à tripoter les chefs d’État sous l’œil attendri des caméras de BFM. La « start-up » macronienne devient la risée du monde entier et la France l’homme malade de l’Europe. Aucun dirigeant étranger n’ignore que Macreux1er donneur de leçons de démocratie… ne peut plus aller nulle part en France sans susciter des manifestations d’hostilité.

    Un mandat que l’on peut résumer par ; le coup de com’ permanent. Il a pu faire illusion auprès des naïfs quelques mois après son avènement et après… La chienlit a commencé à s’installer au fur et à mesure. Sa posture naturelle: l’ABJECTITUDE. Cerise sur le gâteau, MacronShow a fait son spectacle lors de ses vœux à la presse, pour résumer : ‘1984’ d’Orwell, revenir au temps de L’ORTF. Pompier pyromane avec ses ‘régulateurs d’État’ au sein de Facebook et sa loi anti-fake-news et « en même temps » dans l’enfumage et le mensonge, comme d’habitude, avec un gros cirage de pompes envers les journaleux. Un verbiage indigeste et toujours en « même temps » un clown pathétique qui est allé jusqu’à ironiser sur ses petites phases méprisantes, comme ‘traverser la rue’. Manu1er ne produit rien… Et par conséquent ce fut l’éloge du JE : je crois, je pense, je sais, je propose, je veux, je demande, je vois, je connais, j’ordonne, je dis, j’exige…. En revanche, il est totalement persuadé qu’il doit diriger le peuple de par sa seule personne, sans même penser que les autres sont plus intelligents ou en savent plus que lui et ont un rôle à jouer. Il se voit bien plus important qu’il n’est, et il n’a aucune considération pour le peuple, qu’il croit ébahi par son charisme de meneur. Ce type est d’une suffisance qui n’a d’égale sa médiocrité crasse !

    Macronéron a installé une crise politique sans précédent et « en même temps » comme « c’est Moi le chef », une crise institutionnelle. Comment ne pas se poser de question concernant sa santé mentale ?
    Nanouche pic Nanouche

  2. Posté par finance le

    Il a installé le chaos, ils périra par le chaos !

  3. Posté par Vautrin le

    Nul doute, l’énergumène élyséen est haï dans le peuple. Mais y a-t-il suffisamment de gens en colère pour le virer ?

  4. Posté par Professeur Tournebroche le

    La police française n’est pas fiable. Macron devrait se placer sous la protection du Betar. Cela serait plus simple pour tout le monde…

  5. Posté par Anne Lauwaert le

    C’est exactement la question que je me pose. Pour le moment c’est « Macron démission » mais le mot « traitre » circule de plus en plus, alors je me demande si bientôt ce sera « Macron – peloton d’exécution » ? ou bien « Macrine guillotine » ? Tout au long de l’Histoire, les Français ont démontré de quoi ils sont capables quand ils se fâchent.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.