Effet Salvini ? En 2019, le nombre de migrants arrivés par mer en Italie a baissé de 50%

post_thumb_default

 

Le nombre de migrants ayant débarqué sur les côtes italiennes en 2019 a diminué de moitié par rapport à l'année précédente, selon le ministère de l'Intérieur. Les arrivées au cours de l'année qui s'achève ont concerné 11 439 personnes, soit 50,72% de moins qu'en 2018, quand ce chiffre était de 23 210, selon les données du ministère communiquées le 25 décembre. La baisse est encore plus importante (-90,38%) si on compare les chiffres de cette année à ceux de 2017, quand 118 914 migrants avaient débarqué sur les côtes de la péninsule. 

Plus d’un millier de mineurs non accompagnés

Les migrants arrivés en 2019 sont d'abord des Tunisiens (2 654), puis des Pakistanais (1 180) et des Ivoiriens (1 135). Parmi eux, 1 618 étaient des mineurs non accompagnés, soit environ mille de moins qu'en 2018 et environ 14 000 de moins qu'en 2017. L'Italie a été dirigée entre juin 2018 et août 2019 par une coalition formée par le Mouvement 5 Etoiles (M5S, antisystème) et la Ligue du souverainiste Matteo Salvini qui était ministre de l'Intérieur.

Ce dernier avait mis en place une politique de fermeté en matière migratoire en faisant adopter un décret qui prévoyait de lourdes amendes pour les bateaux de sauvetage d’ONG en Méditerranée et jusqu’à dix ans de prison pour leurs commandants en cas de résistance.

Le nouveau gouvernement constitué cet été, formé par le centre gauche et les 5 Etoiles, a signé à Malte en septembre dernier un accord avec plusieurs pays de l'UE (dont la France et l’Allemagne) qui prévoit la répartition automatique des migrants débarquant à Malte ou en Italie. 

Pour sa traditionnelle bénédiction de Noël, le pape François a lancé un avertissement sur le traitement des migrants, expliquant notamment que «c'est l'injustice qui les oblige à subir des abus indicibles, des esclavages de toutes sortes et des tortures dans des camps de détention inhumains».

Lire aussi : Critiqué par la France, Salvini menace d’envoyer des bateaux de migrants vers Marseille

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par antoine le

    Comme c’est reparti à la hausse, en 2020 on aura établi des records d’immigration !
    Il faut un homme à poigne pendant des années au pouvoir
    Retour aux manettes de l’État de M. Salvini !

  2. Posté par miranda le

    Même si l’afflux a considérablement diminué grâce à Mr SALVINI, les réseaux africains au service de SOROS semblent toujours au travail. Ainsi que les bateaux qui les accueillent, toujours financés par lui.
    Mais il y a peut-être aussi l’influence d’une personnalité qui réprouve cette immigration, Mr KEMI SEBA qui décourage les jeunes africains de partir.
    Espérons que SALVINI remportera la victoire aux prochaines élections. Son action sauvera l’Italie et L’Europe..

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.