Catholicisme : l’écriture inclusive fait son entrée dans les textes de la messe

Le Missel, livre qui rassemble les prières de la messe à l’usage des prêtres et des fidèles catholiques, a été traduit une nouvelle fois. La nouvelle traduction du texte latin original proposée par la Conférence des évêques de France (CEF) a reçu « confirmatio » du Vatican récemment. Dans le texte rénové, on voit apparaître l’écriture inclusive.

Ainsi, dans la prière du « Confiteor », en français « Je confesse à Dieu », récitée à chaque début de messe, la formule « mes frères » est remplacée par la formule « mes frères et sœurs ». […]

De même, dans la première prière eucharistique, c’est-à-dire la prière dite par le prêtre quand il offre le pain et le vin sur l’autel, le prêtre ne dira plus « souviens-toi de tes serviteurs », mais « de tes serviteurs et de tes servantes » […]

RTL

Via Fdesouche

3 commentaires

  1. Posté par Bussy le

    Encore un petit effort inclusif et ça sera « mes frères et soeurs, Allahu Akbar » !

  2. Posté par STG le

    « mes frères et sœurs… »c’est bien, mais ils ont oublié « et les autres… »

  3. Posté par Marquette le

    il va falloir bifurquer vers l’orthodoxie

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.