Morges : L’agresseur qui a poignardé sa femme au cou est un Kosovar

Lundi 18 novembre 2019, vers 16h40, la Police cantonale était avisée via le 117 qu’une dispute avait éclaté au sein d’un couple dans le hall d’un immeuble de l’avenue de la Gare, à Morges.

A leur arrivée sur place, les policiers ont constaté qu’une femme était grièvement blessée au cou. Un homme de 32 ans, présent sur place a été interpellé par les agents de Police Région Morges. Des premiers éléments de l’enquête, il ressort que les deux protagonistes sont mariés mais vivent séparés depuis plusieurs mois. Une dispute serait à l’origine de cette altercation. La victime, âgée de 28 ans, a été soignée par des personnes sur place et conduite au CHUV en ambulance. Ces jours ne sont pas en danger. Il s’agit de deux ressortissants kosovars. 

[...]

Vd.ch

Nos remerciements à Pierre 1er

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.