La désobéissance civile

Frank Leutenegger
Journaliste, retraité RTS,  www.swissguns.ch

La désobéissance civile

 

Il est de bon ton, actuellement de se montrer favorable à la désobéissance civile. On veut empêcher l'avalanche de migrants ? Il faut absolument braver la loi,  pour les faire entrer clandestinement, pour les abriter, puis pour les faire inscrire à l'aide sociale dont certains citoyens suisses auraient tant besoin.

 

L'abattage du bétail est épouvantable et les "antispecies" nous incitent à violer la loi et à détruire les boucheries, par des actions violentes. En revanche, interdire l'abattage halal du bétail (par égorgement) est totalement inapproprié: cela irait à l'encontre de la sensibilité de ceux qu'on a fait entrer si généreusement dans le pays.

 

Et puis, nous ne devrions manger que des légumes, en attendant qu'on démontre que les plantes souffrent et qu'il faut arrêter de les tuer pour les manger. Bien sûr, ces règles ne doivent s'appliquer qu'aux citoyens suisses, de souche, comme on dit aujourd'hui. Nos invités doivent se conformer à leurs coutumes, eux.

 

Et certains politiciens adoptent ce discours. L'un d'entre eux, genevois, aimerait même bien entrer au Conseil fédéral, pour mieux convaincre les Suisses de l'urgence qu'il y a à changer de vie. Devinez de quel bord sont ces politiciens ? Eh non, vous avez perdu ! Il n'y a pas seulement des Verts (dont le Genevois) et des "ensemble tout à gauche". Certains PLR sont également séduits.

 

Du discours de ces gens - élus théoriquement pour défendre les institutions, dont la loi - on peut retenir que ces institutions - et en particulier la loi - n'ont plus aucune importance, du moment qu'on croit avoir raison.

 

OK: Je crois avoir raison en sortant armé. Après tout je ne viole qu'une partie de la loi, celle qui estime que je dois me faire tirer dessus (plutôt plusieurs fois qu'une), avant d'obtenir ma carte (art. 27, qui met des conditions impossibles au port d'arme). Mais je reste en conformité avec elle, avec l'article 3, qui garantit mon droit à être armé. Pensez-vous que le Vert genevois, le PLR vaudois, le PDC fribourgeois me soutiendront ? Certains d'entre eux m'ont déjà fait savoir ce qu'il pensaient de mon incroyable mépris pour les institutions et la loi.

 

Décidément, ces deux mots - institutions et loi - n'ont effectivement plus beaucoup de sens.

 

Frank Leutenegger, 2.11.2019

3 commentaires

  1. Posté par Marianne Wehrli le

    Quand la Loi devient injuste, et que des vies sont a risque, reste plus qu’a ignorer en effet certaines interdictions, sauf une: ne pas se faire chopper :).
    Merci FAL pour tout ce que tu fais!

  2. Posté par Gérard Guichard le

    Au lieu de se laisser entraîner dans le renouvellement des divers bolcheviks, on ferait mieux de s’intéresser à ce qui se passe en Algérie. 5 candidats pour le 12 décembre et je ne serais pas surpris que ce soit le lancement d’une nouvelle chute de quelque chose, par exemple, la chute de Poutine.
    Et il se pourrait bien que l’élection algérienne, adoubée par Moscou, soit le lancement de ladite chute: les kennedystes nouveaux, souverainteté populaire dans le mondialisme, administration proche et développement durable, ONU, jeunes éduqués, crises multiformes dans le monde car plus de superpuissance pour assurer l’unité, une sorte de rooseveltisme de démocratie populaire
    Et s’il n’y a pas nouvelle chute de quelque chose (ce qui va relancer toute une dynamique de nouveaux clans et donc soit-disant de nouveaux débats), ceci voudrait dire qu’il y aurait chavézisme global (et là, il faudrait se réveiller 🙂 )

  3. Posté par Antoine le

    Avec tous ces pourris et corrompus qui nous gouvernement il faut s’attendre à tout !
    Avec l’application de la novlangue et de l’inversion des valeur, nous sommes confrontés forcément à un grave problème de compréhension au siècle de la communication.
    Il n’a jamais été aussi facile de communiquer; mais réfléchir avant de transmettre n’importe quoi cela est devenu impossible …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.