9 commentaires

  1. Posté par dominique le

    Il fut un temps où on fusillait les traitres à la Patrie qui étaient partis combattre avec nos ennemis. Puisqu’on ne le fait plus, malheureusement, laissons ces djihadistes être jugés/jugées et condamnés là-bas sur place. Il/elles ne sont pas plus récupérables que les pédophiles violeurs d’enfants et assassins d’enfants.

  2. Posté par Mady le

    Qu’elles restent là où elles se trouvent. Elles ont choisi de partir, donc pas de retour. Entre-temps elles ont été radicalisées ainsi que leur progéniture. Non, non et non a un retour en Suisse. Ce serai trop facile.

  3. Posté par dortrenkil le

    Salut les cocos, tout va bien dans le chalet ? Vous savez quoi, l’islam est la seule religion qui progresse en Suisse. Ah bon ? C’est vrai ? C’est pas possible ? Et vous n’avez pas remarqué qu’il y a toujours plus de femmes voilées ? Ah bon ? C’est vrai ? C’est pas possible ?
    Ben, continuez de dormir tranquille, le grand remplacement c’est pour bientôt, bonne nuit les bisounours.

  4. Posté par Christian Hofer le

    Mais c’est une blague? On ne veut pas de ces terroristes en Suisse!

  5. Posté par JeanPaul le

    Les djihadistes, hommes ou femmes, sont nos ennemis mortels, puisqu’ils sont qu’une idée en tête, nous détruire. Ces femelles enveloppées dans des chiffons noirs sont parties en Syrie ? Qu’elles y restent et si possible y meurent avec leurs chiares.

  6. Posté par bonardo le

    Scandaleux , nos politiciens seront responsables en cas de problèmes ,ne jamais rapatrier ces personnes dangereuses et endoctrinés ,c`est une bombe à retardement ,mais que se passe t`il en Suisse ??
    N`oubliez jamais ou ces femmes sont partis ?
    Nous Suisses devons pouvoir vivre en toute sécurité dans notre pays ,je ne veux pas de cela dans mon pays un point c`est tout .

  7. Posté par Pépé Le Moko le

    Et que font t’ ils du principe de précaution nos élus ?
    Je le redis: Le conseil fédéral ne travaille plus a l’ intérêt du peuple suisse depuis longtemps.
    Ce sont des mous, des sans c….lles, des pleutres !
    Aucun pour se lever et déclarer haut et fort NON! On n’ en veut pas ! qu’ils se débrouillent !
    On aimerait au moins une réaction de nos deux UDC !!!!!

  8. Posté par Blaise le

    Ecrivez au Conseil Fédéral pour marquer votre opposition !!!
    Tout le monde sait qu’elles ne resteront pas longtemps en prison, que quand elles seront en prison elles endoctrineront les autres détenues, et que une fois sorties elles continueront à endoctriner leurs nombreux enfants. En plus nous allons devoir les entretenir à vie car qui travaille cachée sous une burqa ? Et comment la Suisse va-t-elle pouvoir les condamner, puisque on n’a pas de témoins ici. Elles vont toutes dire  » Je n’ai rien fait, je me suis juste occupée de mes enfants, je suis innocente ». Et on aura peut-être un juge PS qui les relâchera faute de preuves.

  9. Posté par Antoine le

     » … un retour de sept enfants suisses, tous originaires des cantons de Vaud et Genève, ne peut se faire qu’avec leurs mères – deux Suissesses et deux étrangères. »
    Cela fait 11 BOMBES AMBULANTES qui fréquenteront NOS écoles, NOS transports publics, NOS restaurants etc …
    Notre gouvernement pourris et corrompus démontre de l’empathie pour ces 11 individus DANGEREUX mais ne pense même pas au Peuple suisse qui va encore subir !
     »Et le risque d’un éventuel retour clandestin en Suisse n’est alors pas exclu ».
    C’est SCHENGEN dans toute sa splendeur ! Les frontières étant des passoire (ils le reconnaissent) notre Sécurité ne peut plus être assurée !
    Merci Mme Calamity-Rey pour avoir manipulé l’opinion lors de la votation concernant Schengen. Tous les arguments avancés, lors des tables ouvertes, concernant le renforcement de la sécurité aux frontières périphériques de l’Europe et de l’échange des informations concernant les racailles, tombent à l’eau … Qui dénoncera Schengen !
    Osons dénoncer de traité qui est NUL et nous nuit !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.