Etude en Allemagne : 40 % des réfugiés ont menti sur leur âge en prétendant qu’ils étaient mineurs

Dans de nombreux cas, les réfugiés qui arrivent en Allemagne et qui se font passer pour des jeunes sont déjà majeurs. Cette conclusion est suggérée par une étude non encore publiée de l'Institut de médecine légale de Münster. Ces dernières années, près de 600 jeunes d'âge incertain y ont fait l'objet d'un examen médico-légal.

La majorité de ces individus était composée de jeunes hommes (92 %) originaires d'Afghanistan, de Guinée, d'Algérie et d'Érythrée.

Agissant pour le compte des tribunaux et des services de protection de la jeunesse, des médecins légistes de Münster ont examiné près de 600 "réfugiés mineurs non accompagnés" dont l'âge était incertain.

Il s'est avéré qu'environ 40 % des jeunes hommes étaient adultes. Les personnes concernées ont perdu leur statut spécial.

Conclusion : sur un total de 594 réfugiés examinés à Münster, 234 avaient un âge minimum de 18 ans ou plus. Cela correspond à 39,4 %.

Andreas Schmeling, directeur adjoint de l'Institut déclare : "Parmi les 60 % restants, il y a peut-être d'autres réfugiés qui sont déjà majeurs, mais pour lesquels nous n'avons pas pu le prouver avec la certitude nécessaire".

[...]

(Traduction libre Christian Hofer pour Les Observateurs.ch)

Focus.de

 

 

3 commentaires

  1. Posté par Tommy le

    A Jacques Beckie@
    Rien ne changera pour eux.
    Ils sont à la retraite depuis le jour où ils ont posé le pied en Allemagne.

  2. Posté par MEIERS le

    Et ils ne mentent pas seulement sur leur âge, mais naturellement également sur leur identité. Il est à noter qu’en Allemagne, un état de droit qui se veut pointilleux, une personne interpellée par la police, auquelle l’on reproche une infraction est parfaitement libre de déclarer qu’elle refuse d’être interrogée sur les faits, dans la mesure où elle n’est pas sensée apporter des éléments à charge contre elle; c’est à la police et à la justice de prouver la culpabilité. A une exception prêt; l’interrogatoire d’identité. Toute personne doit à la demande d’une administration décliner sa véritable identité sauf à commettre une infraction à la loi pénale. De ce point de vue tous les migrants clandestins sont des délinquants. Mais envers lesquels l’ état allemand n’engage pas de poursuites!

  3. Posté par Jacques Beckie le

    Ce sera intéressant de voir ce qui se passera pour eux une fois qu’ils devront attendre pour la retraite, 10, 15, 20 ans de plus…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.