11 commentaires

  1. Posté par toyet le

    Euh ce sont plutôt les médias qui boycottent l’UDC, cela démontre qu’il y a l’UDC et les autres. Celui qui vote PLR en réalité vote socialiste et vice versa.Il faut un pôle média de droite.

  2. Posté par Antoine le

    Services publics services au public ?
    Actuellement nous payons pour nous faire enfumer et lobotomiser par la RTSocialiste.
    C’est fort en café de payer pour ce soi-disant service public de  »qualité » … Très en dessous de la moyenne et toujours en pente descendante !
    TJ 19H30 nul ou ayant peu d’intérêt
    Le reste est à l’avenant, rien de bien; des films vus au moins 3-4 fois et des émissions bé-bêtes … il vaut mieux aller se coucher ou lire un bon livre !
    La RTS DOIT se ressaisir et se restructurer immédiatement !

  3. Posté par JeanDa le

    Oui, cela tombe sous le sens.
    Mais il faudra être disciplinés. Mesdames et Messieurs les membres de l’UDC !

  4. Posté par Marcassin le

    L’UDC n’est pas le premier parti de Suisse mais, malheureusement, le 2e derrière la RTSocialiste.
    L’UDC doit refuser d’être intéfériorisé en participant à des débat où ils sont au téléphone avec une mauvaise communication alors que les nombreux opposants de gauche, évidemment, sont en studio et leur coupent constamment la parole et posent des questions fermées.
    Par ailleurs les suisses alémaniques ne devraient s’exprimer qu’en allemand. Il est trop facile d’interrompre ou de faire dire autre chose à une personne ne maîtrisant pas bien le français.

  5. Posté par kandel le

    Voici trois mesures propres à propulser l’UDC bien au-dessus de la barre des 30%, pour autant qu’elles soient appliquées intelligemment et sans relâche.
    Par ailleurs, gain annexe non négligeable, ces mesures finement appliquées créeraient un vent de panique au sein du personnel de la RTS. Ce personnel tellement habitué à mépriser les mains CONTRAINTES de le nourrir.

    A) « puisque cette redevance est obligatoire, il faut la ramener à un montant adapté à l’érosion des revenus des ménages. On pourrait la couper en deux, ce qui ferait après le démagogique montant de 1 franc par jour un montant tout aussi démagogique mais plus acceptable de cinquante centimes par jour. »

    B) « les entreprises n’ont pas à financer la radio/télévision d’état par cette nouvelle taxe sur le chiffre d’affaires. Il faut d’urgence l’abolir. »

    C) « À ma connaissance Trump et Salvini sont arrivés au pouvoir sans médias traditionnels. »

  6. Posté par Sergio le

    Merci Monsieur Windisch. Il serait souhaitable qu’il existe un journal en Suisse francophone qui ne soit pas de gauche, cela nous changerait de la pensée unique et de l’éternelle manipulation médiatique d’État.

  7. Posté par Cenator le

    Enfin! Merci Monsieur Windisch!

  8. Posté par Edi o le

    Merci M. Windisch pour cet appel. Cela fait quelques années que je souhaite un tel boycott.
    Par contre, à mon avis, avant de boycotter les médias du système, il faudrait que l’UDC améliore nettement sa communication sur les réseaux. Les posts sur facebook sont souvent ringards et mal faits et sont parfois même mal rédigés. Personnellement j’ai aussi beaucoup de mal avec leur clip « Switzerland rock » bien que j’ai cru comprendre que d’autres lecteurs des observateurs l’apprécient.
    Je trouve aussi qu’ils se cherchent un peu. Ils font le grand écart entre le politiquement correcte pour tenter de plaire aux journalistes et des déclarations parfois maladroites et extrêmes. Il faudrait suivre l’exemple de Y. Perrin qui est un des seuls Romands à avoir une communication claire et précise.
    Je suis convaincu qu’avec une campagne intelligente sur le net combiné aux tout ménages « édition spéciale » ainsi qu’un boycott des médias du système, l’UDC pourrait encore bien progresser.
    A ma connaissance Trump et Salvini sont arrivés au pouvoir sans médias traditionnels.

  9. Posté par Laurent W le

    M. Windisch a raison, il est temps d’agir. Cette idée de boycott est excellente, car la radio et la télévision d’état seraient obligés d’en expliquer les raisons. Il y a deux réformes à mener, et vite. Premièrement, puisque cette redevance est obligatoire, il faut la ramener à un montant adapté à l’érosion des revenus des ménages. On pourrait la couper en deux, ce qui ferait après le démagogique montant de 1 franc par jour un montant tout aussi démagogique mais plus acceptable de cinquante centimes par jour. Deuxièmement, les entreprises n’ont pas à financer la radio/télévision d’état par cette nouvelle taxe sur le chiffre d’affaires. Il faut d’urgence l’abolir. On se demande d’ailleurs comment le parlement a pu concocter une telle loi.

  10. Posté par Bronks le

    Bravo ! Bien dit ! Avec grosse manif devant la tour de la RTSocialiste et explications publiques du pourquoi du boycott. C’est ce que nous nous sommes déjà permis d’écrire sur cet INDISPENSABLE site qu’est lesobservateurs.ch.

  11. Posté par Socrate@LasVegas le

    Une bonne idée d’Ueli Windisch, d’autant qu’un autre avantage pourrait apparaître pour l’UDC: les médias réduits à devoir chercher d’autres opposants, perdraient immanquablement de l’impact…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.