Violence contre les femmes et religion, ou l’art de présenter les statistiques au public

Violence contre les femmes: catholiques et musulmans dans le même bateau?

Une vaste enquête révèle qu'un jeune musulman sur cinq estime légitime de frapper une femme qui le trompe. Comme l'estime un catholique sur 14.

Première recherche germanophone sur «la masculinité toxique», Haute école des sciences appliquées de Zurich (ZHAW). Quelque 8300 jeunes âgés de 17-18 ans répartis dans dix cantons devaient dire s’ils (dés)approuvaient les deux affirmations suivantes:

«Quand une femme trompe son conjoint, il a le droit de la frapper»

«L'homme est le chef de la famille et peut, au besoin, faire usage de la violence pour s'imposer».

Résultats: «Parmi les Suisses, seul un jeune homme sur vingt prône la violence dans la famille. Parmi leurs pairs du Sri Lanka, de Macédoine et du Kosovo, un sur cinq le pense.»

Mais donner tels quels les résultats, ne serait-ce pas stigmatiser les musulmans, chose totalement interdite dans nos universités? Et risquer que la population et certains de ses représentants demandent aux autorités d'imaginer comment faire accepter à ces jeunes hommes l'égalité entre les sexes et le rejet de la violence contre les femmes. Risquer aussi que des féministes alertent sur les dangers de féminicide...

Pour éviter la menace, les chercheurs, repris fidèlement par les journalistes, affinent donc leur analyse:

 «...la religion a une influence décisive. (…) Mais l'islam n'est pas le seul groupe religieux dans lequel les schémas de rôles conservateurs sont nettement plus répandus. Les chercheurs constatent également un potentiel accru de violence chez les jeunes hommes catholiques. (1 sur 14).

«Selon Baier [responsable de l'étude], l'islam et le catholicisme fournissent des images très claires de ce que devraient être les hommes et les femmes… » (celles-ci à la cuisine, etc.).

L'islam et le catholicisme, la preuve:

Jeunes muzz et femmes.jpg

Cliquer pour agrandir

Source : Boulevard de l’islamisme

Note de Cenator : Les Sri-Lankais de Suisse sont en majorité Tamouls, donc hindouistes, autre religion dans laquelle il ne fait pas bon être une femme.

Un commentaire

  1. Posté par Antoine le

    Cela ne fait aucun doute que celui qui manipule les chiffres des statistiques manipule l’opinion publique !
    Manipulation des masses, enfumage !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.