RTS: Si une tuerie est de caractère raciste, le tueur ne peut être que Blanc. Issu de la diversité, il aurait des problèmes psychiatriques. En réalité, ici, c’est un gauchiste!

Cenator: La RTS, comme inféodée à la gauche américaine, exploite chaque événement aux Etats-Unis pour faire de la propagande anti-Trump.

Deux fusillades se sont succédé aux États-Unis, au Texas et dans l’Ohio, la première dans un centre commercial à El Paso, un supermarché très prisé par la communauté hispanique.

La RTS enchaîne : il s’agit d’un Blanc de 21 ans, auteur d’un manifeste suprémaciste (où il dit s’être inspiré d’un autre tueur de masse, le suprémaciste de Nouvelle-Zélande) ; c’est un crime raciste, visant la communauté hispanique.

Pas un mot sur l’identité du tueur de l’Ohio.

La RTS explique ensuite que les démocrates accusent Donald Trump d’être responsable de la tuerie d’El Paso, par le fait qu’il attise la haine contre les migrants et refuse de condamner les tueries.

Jamais ni Obama ni n’importe quel président démocrate n’ont été présentés comme responsables des tueries.

Puis le reportage de la  RTS lit sur un ton ironique le tweet de Trump qui condamne la tuerie.

(Ensuite, la RTS sort totalement de son contexte le cas de la manifestation de Charlottesville, qui a tourné en tragédie lorsqu’un groupe d’Antifa a provoqué un groupe de conservateurs pacifiques voulant sauver un monument historique.)

La RTS affirme que depuis l’élection de Trump il y a eu une hausse des fusillades, parce que Donald Trump encourage la haine par son idéologie extrémiste haineuse.

Une étude universitaire californienne confirmerait cette hausse, ce qui est à voir...

RTS, TJ de 19h30 du 4.08.2019

************

Pendant que les médias blâment Trump pour la tuerie d’El Paso, les vrais journalistes découvrent que l’auteur est un gauchiste

Publié par Jean-Patrick Grumberg, 4 août 2019

Le tueur d’El Paso est un nationaliste, socialiste progressiste, et blanc.

Il militait pour un revenu universel et des soins de santé gratuits pour tous. De cela, les médias ont préféré ne retenir que « nationaliste blanc », et escamoter le reste.

La tuerie de masse d’El Paso vient d’être classée en attentat terroriste. Commis par un homme de gauche : Patrick Crusius a tué 20 personnes ce samedi dans un Walmart d’El Paso, au Texas. Crusius avait publié un manifeste explicite, avant sa fusillade, que plusieurs médias ont demandé au public de ne pas lire et de ne pas croire.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Glory is what these men want. Don’t say the El Paso’s shooter’s name, don’t share his picture, or his (possibly entirely fake) manifesto. Media orgs should follow, as much as possible, these guidelines for reporting as well: https://schoolshooters.info/sites/default/files/dont_name_them_1.0.pdf 

Soraya ChemalyCompte certifié

@schemaly

431 personnes parlent à ce sujet

D’après les propres paroles du tueur, il ressort clairement que c’est un nationaliste blanc socialiste – oh, mais attendez. Qui était nationaliste blanc et socialiste avant lui ? Bingo : les nazis.

On ne sait pas encore si Crusius est un électeur enregistré Démocrate, mais son manifeste montre clairement et sans conteste que c’est un progressiste et un socialiste.

Manifeste national-socialiste et progressif

Dans la section « Motifs économiques » de l’attaque, Crusius écrit :

Dans un avenir proche, l’Amérique devra mettre en place un revenu universel de base pour prévenir la pauvreté généralisée et les troubles civils lorsque les gens perdront leur emploi (à cause de l’automatisation).

Le chômage est en soi une source de troubles civils. Moins il y a de personnes à charge dans un système d’aide sociale gouvernemental, plus le taux de chômage est bas, mieux c’est.

La réalisation de projets sociaux ambitieux tels que les soins de santé universels et le revenu universel de base aurait beaucoup plus de chances de réussir si des dizaines de millions de bénéficiaires sont écartés. »

C’était cela, le nazisme : tuer les indésirables et offrir de glorieux programmes gouvernementaux socialistes.

Ecolo-terroriste

C’est aussi un homme qui croit au terrorisme environnemental :

La décimation de notre environnement crée un fardeau énorme pour les générations futures. Les entreprises s’attaquent à la destruction de notre environnement en surexploitant sans vergogne les ressources. »

Et si c’était un Démocrate après tout ?

Une section du manifeste rappelle la politique confédérée pour laquelle les Démocrates se sont battus :

Je suis contre le mélange racial parce qu’il détruit la diversité génétique et crée des problèmes d’identité… Mais l’idée d’expulser ou de tuer tous les Américains non blancs est horrible. Beaucoup sont ici depuis aussi longtemps que les Blancs et ont fait autant pour bâtir notre pays. La meilleure solution pour l’instant serait de diviser l’Amérique en une confédération de territoires avec au moins un territoire pour chaque race. »

Et oui ! Qui parlait d’une confédération dans le passé ? Vous avez deviné : les Démocrates.

Le manifeste de ce tueur est très dérangeant en ce qu’il jette le passé des blancs nationalistes socialistes autrement appelés nazis, au visage de ceux qui ont collaboré à la réécriture de l’histoire, et fait passer Hitler pour un homme de droite.

Le fait est : ce type est un pur et vrai socialiste nazi. Nationaliste, socialiste, et blanc, et c’est extrêmement gênant pour les progressistes, car il rappelle que les nazis aussi étaient de fiers progressistes de leur époque.

Les journalistes, fainéants comme à leur habitude, stupides par aveuglement idéologique, ne se sont pas donné la peine de lire le manifeste du tueur. Le voici. Si vous découvrez d’autres perles socialistes, exposez-les : la grande presse vous remerciera, car ici aux Etats-Unis, des journalistes encouragent le public à ne pas lire son manifeste. C’est si facile après ça, de mettre la tuerie sur le dos de Trump.

Le tueur d’El Paso est un nationaliste, socialiste progressiste, et blanc.

Il militait pour un revenu universel et des soins de santé gratuits pour tous. De cela, les médias ont préféré ne retenir que « nationaliste blanc », et escamoter le reste.

La tuerie de masse d’El Paso vient d’être classée en attentat terroriste. Commis par un homme de gauche : Patrick Crusius a tué 20 personnes ce samedi dans un Walmart d’El Paso, au Texas. Crusius avait publié un manifeste explicite, avant sa fusillade, que plusieurs médias ont demandé au public de ne pas lire et de ne pas croire.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

D’après les propres paroles du tueur, il ressort clairement que c’est un nationaliste blanc socialiste – oh, mais attendez. Qui était nationaliste blanc et socialiste avant lui ? Bingo : les nazis.

On ne sait pas encore si Crusius est un électeur enregistré Démocrate, mais son manifeste montre clairement et sans conteste que c’est un progressiste et un socialiste.

Manifeste national-socialiste et progressif

Dans la section « Motifs économiques » de l’attaque, Crusius écrit :

Dans un avenir proche, l’Amérique devra mettre en place un revenu universel de base pour prévenir la pauvreté généralisée et les troubles civils lorsque les gens perdront leur emploi (à cause de l’automatisation).

Le chômage est en soi une source de troubles civils. Moins il y a de personnes à charge dans un système d’aide sociale gouvernemental, plus le taux de chômage est bas, mieux c’est.

La réalisation de projets sociaux ambitieux tels que les soins de santé universels et le revenu universel de base aurait beaucoup plus de chances de réussir si des dizaines de millions de bénéficiaires sont écartés. »

C’était cela, le nazisme : tuer les indésirables et offrir de glorieux programmes gouvernementaux socialistes.

Ecolo-terroriste

C’est aussi un homme qui croit au terrorisme environnemental :

La décimation de notre environnement crée un fardeau énorme pour les générations futures. Les entreprises s’attaquent à la destruction de notre environnement en surexploitant sans vergogne les ressources. »

Et si c’était un Démocrate après tout ?

Une section du manifeste rappelle la politique confédérée pour laquelle les Démocrates se sont battus :

Je suis contre le mélange racial parce qu’il détruit la diversité génétique et crée des problèmes d’identité… Mais l’idée d’expulser ou de tuer tous les Américains non blancs est horrible. Beaucoup sont ici depuis aussi longtemps que les Blancs et ont fait autant pour bâtir notre pays. La meilleure solution pour l’instant serait de diviser l’Amérique en une confédération de territoires avec au moins un territoire pour chaque race. »

Et oui ! Qui parlait d’une confédération dans le passé ? Vous avez deviné : les Démocrates.

Le manifeste de ce tueur est très dérangeant en ce qu’il jette le passé des blancs nationalistes socialistes autrement appelés nazis, au visage de ceux qui ont collaboré à la réécriture de l’histoire, et fait passer Hitler pour un homme de droite.

Le fait est : ce type est un pur et vrai socialiste nazi. Nationaliste, socialiste, et blanc, et c’est extrêmement gênant pour les progressistes, car il rappelle que les nazis aussi étaient de fiers progressistes de leur époque.

Les journalistes, fainéants comme à leur habitude, stupides par aveuglement idéologique, ne se sont pas donné la peine de lire le manifeste du tueur. Le voici. Si vous découvrez d’autres perles socialistes, exposez-les : la grande presse vous remerciera, car ici aux Etats-Unis, des journalistes encouragent le public à ne pas lire son manifeste. C’est si facile après ça, de mettre la tuerie sur le dos de Trump.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

source:

5 commentaires

  1. Posté par toni le

    Pas d’amalgame, mais si on compare ça a la tuerie du Bataclan tout ça ce ne sont que des broutilles et que les assassins du Bataclan ne sont n’y blancs n’y suprématistes mais 10 fois pire que ça.

  2. Posté par aldo le

    Merci pour cette brillante démonstration de manipulation journalistique qui DEMANDE UNE ATTENTION REDOUBLÉE POUR DÉCOUVRIR CETTE FABULEUSE FAKE NEWS OU UN VULGAIRE NATIONALISTE, SOCIALISTE PROGRESSISTE BLANC, DONC UN VÉRITABLE « DÉMOCRATE » GAUCHO AMERICAIN, SE VOIT TRAITÉ DE SUPRÉMACISTE BLANC, PAR LA TSR, ALORS QU’ELLE AURAIT PU L’ENGAGER COMME TOUT LES BONS BOLCHEVO-NAZIS APPRÉCIES PAR SON SYSTÈME A LA BOTTE. TOUTE CETTE ARNAQUE UNIQUEMENT POUR CRACHER SUR TRUMP ET AMALGAMER LES CRIMINELS DES GAUCHES A DES GENS DE DROITE.

    « Ma TSR » (quel culot !) imposée comme la Pravda avec les totalitaires Billag Serafe Secon racketteurs patentés de la population, ose encore ces Fakes news grotesques. La SSR-TSR est par ses mensonges permanents, à l’origine de toutes ces catastrophes menaçant la démocratie suisse, parce que peuplée d’une majorités de journalistes étrangers à notre Peuple et à son histoire, qui tricotent la réalité pour nous imposer grâce à l’immigration de masse, une anarchie propice à une guerre civile suivie de l’instauration d’une dictature féroce, qui aura toujours besoin de ces « journalistes » à la botte, à même de se remplir les poches avec plein d’astuces.

    CE JOURNALISME TOTALEMENT DÉVOYÉ, INFÉODE AUX CRYPTO-COMMUNISTES, QUAND IL NE CULTIVE PAS EN PLUS LA PÉDOPHILIE, DONNE DE GAGES AUX SOCIÉTÉS SECRÈTES :. SERVANT LEURS INTÉRÊTS PAR LA RÉGÉNÉRATION D’UNE FUSION TOTALITAIRE DES BOLCHEVIQUES AVEC LES NAZIS QUI NE L’OUBLIONS PAS S’ÉTAIENT DÉJÀ ASSOCIÉS POUR ASSERVIR L’EUROPE.

    C’est sans là l’origine du parcours intriguant de la famille Merkel à la fin de la guerre, qui fuyait les risques d’être accusée de complicité avec les nazis, en allant s’acoquiner avec les bolchéviques de la RDA. Et là, miracle, les médias nous intoxiquent avec la chute du communisme et du Mur de Berlin et plus tard elle est propulsée à la tête de l’Allemagne réunifiée, alors que Berlin redevient la capitale choisie par Hitler… Et aujourd’hui nouveau miracle bolchévo-nazis, Soros y installe ses bureaux après avoir fuit la Hongrie hostile à ses méthodes totalitaires, qui se rappelle l’occupation avec les chars blindés soviétiques et n’apprécie guère ceux qui jouent sur ces deux tableaux à l’origine de nombreux génocides et spoliations. Et avec la Tva à 27% l’Europe continue son travail de sape des démocraties réellement élues, alors que ses élections internes relèvent de bidouillages au service d’alcoolos, d’escrocs patentés et autres crapules planétaires toujours en parfaite osmose avec le communisme en allant comme Juncker inaugurer une statue de Marx en ex-RDA… Mais ce n’est pas la RTS qui va relever ces accointances trop propices à révéler le fondement de ses trahisons perpétuelles.

  3. Posté par Antoine le

     »Le fait est : ce type (Patrick Crusius) est un pur et vrai socialiste NAZI. Nationaliste, socialiste, et blanc, et c’est extrêmement gênant pour les progressistes ».
    Il dit :  »Je suis contre le mélange racial parce qu’il détruit la diversité génétique et crée des problèmes d’identité… »
     »l’Amérique devra mettre en place un revenu universel de base ».
    Pure programme socialiste !
     »Le chômage est en soi une source de troubles civils … plus le taux de chômage est bas, mieux c’est. »
    On  »donne » du boulot à tous, programme communiste dont on connait la fin !

  4. Posté par Blaise le

    Moi ce que je constate c’est que « pas d’amalgame » et « déséquilibré » c’est seulement pour les musulmans, et que pour les autres ont dit tout de suite qu’ils sont « blancs » et « racistes ».
    Quand à la tuerie d’Orlando commise par un « déséquilibré » musulman , à l’époque d’Obama, je pose une question : est-ce que c’était aussi la faute de Obama ? A force de partialité anti Trump, la RTS est en train de me le rendre sympathique. Pourtant au départ je n’étais pas trop pour lui. Ce matraquage est contre productif, Trump et Poutine sont presque devenu lesGoldstein du livre « 1984 », détestation obligatoire sous peine de malpensance.

  5. Posté par Yolande C.H. le

    En Suisse, il y avait quasi une arme dans chaque foyer, pourtant notre pays avait acquis la réputation d’une sécurité très élevée. C’est la cohésion forte de la communauté citoyenne qui la garantissait, et non pas la présence policière ni les autorités élues.

    Les agressions et violences découlent essentiellement de la disparition de cet engagement au service de ce pays que chaque citoyen représente (se doit de représenter). Aujourd’hui, les communautés les plus identitaires qui s’installent sur le territoire ne représentent qu’elles-mêmes, ne défendent que leurs propres intérêts, de même que les libertaires: la sécurité, c’est l’état qui doit la leur garantir. Ceci altère donc profondément la cohésion et génère une méfiance nécessaire, car au nom de quoi leur ferait-on confiance ? On assiste également à des volontés belliqueuses entre quartiers ou entre gangs pour contrôler leur territoire et favoriser leur business. Et de plus, la décision individuelle prime sur le respect de l’ordre légitimé par le Souverain: retour à la loi de la jungle: chacun pour soi.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.