RTS : interview par Linda Bourget du Président Ueli Maurer 2019, comparée à celles d’Alain Berset (2018), Doris Leuthard (2017) et Simonetta Sommaruga (2015)

RTS, 31 juillet 2019, interview du Président de la Confédération, Ueli Maurer, par Linda Bourget

Pour Ueli Maurer, "le réchauffement climatique est un problème très grave"

**********

Cenator : Pour Ueli Maurer, les questions vachardes pleuvent, entremêlées d’allusions dévalorisantes, aussi bien dans les questions personnelles que dans celles qui concernent l’avenir de l’UDC.

Ici, comme toujours, la RTS ne rate pas une occasion pour répéter le mantra : désormais l’UDC est un parti en perte de vitesse, c’est le parti des perdants.

Jamais la RTS n’a traité les représentants d’autres formations politiques comme elle se permet de traiter les élus UDC. 

Nous souhaiterions que dorénavant, les élus UDC passant à la moulinette des journaleux de la RTS ne se laissent plus marcher sur les pieds, mais leur renvoient vigoureusement en pleine figure la balle qu’ils ont reçue.

Extraits des questions de Linda Bourget à Ueli Maurer :

LB demande à UM pourquoi il a choisi Oberwald, dans le Haut Valais, pour son discours à l’intention des Suisses pour la fête nationale UM répond et LB ajoute :

LB : Et puis il y a cette famille que vous avez rencontrée ici par hasard ?

UM parle alors du problème de la dénatalité en évoquant le fait que c’est la première fois en 7 ans qu’il y a une naissance dans le village.
Linda Bourget n’a pas de logiciel pour comprendre que Ueli Maurer évoque un vrai problème, et elle passe aussitôt à l’attaque pour faire passer à UM le mauvais quart d’heure qu’elle a programmé.

LB : En termes de famille, pour vous, le modèle, c’est : la femme à la maison pour s’occuper des enfants ?

LB : Vous avez dit il y a quelques années que dans la nature, c’est aussi la vache qui s’occupe du veau, pas le taureau. Est-ce que vous êtes un peu macho ?

UM explique qu’il avait six enfants à élever, que cela n’était pas possible autrement. Il explique sa parabole sur le lien entre mère et enfant dans la nature par le simple fait qu’il aime la nature.

LB : Mais vous ne regrettez pas cette comparaison ?

Ouf ! UM ne la regrette pas, pas d’excuses publiques cette fois-ci.

Linda Bourget SAIT que dans la génération de ses parents, où l’on avait beaucoup d’enfants, les femmes restaient au foyer pour s’en occuper. Mais pourquoi se priver de donner de l’UDC Ueli Maurer l’image d’un homme rétrograde, machiste, misogyne, qui aurait relégué son épouse aux fourneaux et voudrait faire de même pour toutes les Suissesses.

Tous les journaleux crétinisés à la Bourget sont prêts à se ruer pour défendre l’idéologie antispéciste, qui met au même niveau l’être humain et l’animal, ou pour soutenir la cause transgenre, l’indifférenciation homme-femme, mais ils s’indignent pour une image à la Pagnol rappelant que c’est la femelle qui enfante.

 LB : Vous croyez au réchauffement climatique ?

Oui, UM y croit, et il ajoute même : c’est un des plus grands problèmes de l’avenir – il ne cherche quand même pas à se faire immoler par l’inquisition climatique ! S’il avait répondu que le réchauffement concerne peu notre petit pays, qui paie déjà un maximum de taxes pour presque zéro efficacité, ou s’il avait dit que l’immigration de masse nuit plus à la Suisse que le réchauffement climatique, la RTS et la presse aurait crié au scandale à n’en plus finir.

LB : Mais pour vous, qu’est-ce qu’il faudrait faire de manière prioritaire ?

UM explique qu’il faudrait trouver des solutions à long terme.

LB : Il faut taxer les émissions de CO₂, par exemple ?

LB : Dans votre parti, il y a pas mal de climatosceptiques, est-ce que c’est un problème pour les élections fédérales du mois d’octobre ?

LB : Là, on sent quand même que le parti est en perte de vitesse. Qu’est-ce qu’il doit faire d’ici au mois d’octobre pour gagner les élections ?

*****

Comparons maintenant l’interview d’Ueli Maurer avec celle du socialiste Alain Berset, président de la Confédération en 2018 :

A l'occasion du 1er août le président de la Confédération Alain Berset fait le point sur les retraites et l'Europe

Les questions de Linda Bourget au Président de la Confédération socialiste portent sur l’âge de la retraite, sur l’augmentation des primes maladie… tout pour lui cirer les pompes, le valoriser, montrer combien il est efficace, courageux et sert les intérêts de la population. Pas une seule question vacharde ou dégradante, ni pour lui, ni pour le parti socialiste !

*****

Comparons aussi l’interview d’Ueli Maurer avec celle de la PDC socialisante Doris Leuthard, Présidente de la Confédération en 2017 :

Doris Leuthard décrit la Suisse comme "un rocher dans la tempête" dans son discours du 1er Août 2017

Une fois de plus, pas une question qui heurte, LB fait son possible pour valoriser la présidence de DL.

Doris Leuthard loue la réussite et la stabilité suisses dans un monde incertain. Elle se pose en mère de la Patrie Suisse qui est depuis des décennies un îlot de bonheur, y vivre est une chance, mais il ne faut pas se complaire dans nos privilèges. DL appelle à la solidarité car le reste du monde est fait « d’innombrables conflits, la famine, la sécheresse, le chômage, l’absence de perspectives règnent ». « Le vivre-ensemble fait la force de notre pays » et DL invite le peuple suisse à rester humble et à cultiver le débat.

*****

Comparons encore l’interview d’Ueli Maurer avec celle de la socialiste Simonetta Sommaruga, Présidente de la Confédération en 2015 :

"La plus grande crise de l'asile depuis la Deuxième Guerre mondiale"

La journaliste LB est en totale harmonie avec S. Sommaruga et elle pointe le doigt sur l’UDC, qui exploite une grave crise migratoire.

SS invite la population à ne pas se laisser tromper par l’UDC, qui « utilise le thème de l’asile pour faire sa campagne électorale », alors que l’on vivrait la plus grande crise des réfugiés depuis la Deuxième guerre mondiale.

SS : l’UDC est très dure sur cette question, l’UDC a écrit une lettre demandant un moratoire. Tout le monde peut écrire une lettre ! (ironise SS en sortant de son rôle).

L’asile est le thème central de l’année de présidence de SS. Elle rappelle au peuple suisse que les gens dans cette situation ont besoin de notre protection. SS annonce que la Suisse s’attend, durant 2015, à 29'000 demandes d’asile.

« La part des demandes d’asile en Suisse par rapport à l’Europe est la plus faible depuis quinze ans », ajoute-t-elle à titre d'exemple.

NB : La Suisse a reçu 39'523 demandes d’asile en 2015

*****

Linda Bourget, Correspondante parlementaire, RTS - TV, 1980

Après un premier parcours professionnel dans le monde de la danse, j'ai repris des études à l'Université de Fribourg dans le but de devenir journaliste. J'ai eu la chance d'apprendre ce métier à la rubrique économique de La Liberté avant de passer quelques années passionnantes à L'Hebdo. Il y a trois ans, j'ai rejoint la rédaction de l'actualité de la RTS-TV, en tant que correspondante au Palais fédéral - un rêve de jeunesse!

source:

5 commentaires

  1. Posté par kandel le

    Il faut relever le CADRE très original de cette interview, y compris les couvertures militaires, bien pliées, sur lesquelles ils sont assis.
    BRAVO Monsieur le Président, ce n’est pas la RTS qui serait capable de tant d’originalité avec si peu de moyens.

    Maudite redevance OBLIGATOIRE permettant de payer grassement des moutons sans originalité, et voulant nous influencer, à la « Linda Bourget ».

    Vivement le prochain No Billag accepté à plus de 90% des votants.
    En attendant, Parlementaires fédéraux, SVP, mettez la pression sur la RTS en exigeant sans relâche des économies, à coups de dizaines de millions de CHF, à cette officine de gauchistes, antipatriotes voulant FORMATER à sa convenance son public captif !

  2. Posté par pepiou le

    La TSR est à l’image de Genève, suisse géographiquement et étrangère socialement.

  3. Posté par Matelot le

    Encore une fois, à la fin du mois, je dois m’acquitter de 365.- pour cette propagande de m…e! Pour l’instant, le seul moyen que j’ai trouvé pour ne plus la payer est de passer ma future retraite à l’étranger. Comme, quand je me promène en ville j’ai l’impression de ne plus être chez moi, autant partir et être vraiment un étranger.

  4. Posté par JeanDa le

    Certains « journalistes » sont des hyènes.
    Je crains que Madame Linda Bourget en soit une.

  5. Posté par Gub le

    Malheureusement et ça m’ai très dur à admettre la RTS a un peu raison l’udc est en perte de vitesse par rapport à l’imbécilité du PLR ainsi que PS, formations politiques adepte de la voyoucratie idiocratique. L’udc ne réagi même plus au votations perdues contrairement à l’ere Blocher.
    Bref tout pour dire que l’étiquette politique ne veut plus rien au niveau des conseils d’états et du conseille fédéral à cause d’un truc qui entraîne la mort de ce pays (à mon avis) La Collègialité qui est aussi à mon avis l’ouverture à la voyoucratie idiocratique lobbyiste et je sais quoi encore…
    Bref. La bonne manière de pouvoir faire gober au peuple n’importe quoi puisque les… 7 sages… laisser moi rire de cette expression… sont tous d’accord sans en discuter vraiment préalablement ou de se poser la question si le peuple est d’accord. Voilà ce je penses de nos artistes du mensonge, de la fourberie et de la, si c’en est, de la politique. Et plus personne ne se révolte puisque la liberté de parole est pour les politiquement corrects et non pour ceux qui osent dire certaines vérités. Je l’ai appellerai… les gardes fous.
    Vive la SUISSE libre 🇨🇭🇨🇭🇨🇭🇨🇭🇨🇭

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.