USA : Sous couvert d’antiracisme, l’Université d’Evergreen a instauré un régime de la terreur discriminant les Blancs.

Mis en ligne le 8 juillet 2019 sur YouTube, le documentaire de 52 minutes intitulé «Evergreen et les dérives du progressisme» a déjà été consultée quelque 80'000 fois à l'heure où nous écrivons ces lignes.

La vidéo en question:

 

Des professeurs humiliés

Dans la vidéo, on aperçoit notamment des scènes d'enseignants humiliés par des étudiants les encerclant et les insultants en les empêchant de se défendre de l'accusation de racisme proférée à leur encontre. [...]

Les Blancs coupables par nature

On apprend aussi que des pratiques discriminantes, comme le fait de réserver la nourriture, les tables et les chaises, en priorité pour les «personnes de couleur», étaient tolérées.

Parallèlement, des enseignants de plus en plus radicaux étaient invités à dispenser des cours à Evergreen, notamment la sociologue Robin DiAngelo (dont le livre best-seller est ici présenté par Slate.fr en français), affirmant en substance que toute interaction sociale est teintée de racisme, que tous les Blancs sont par nature complices d'une supposée «suprémacie blanche», ou encore que la question n'est pas de savoir «si c'était raciste» mais «comment ça l'était».

[...]

Tribune de Genève

6 commentaires

  1. Posté par Bob le

    Mensonges et montages même du faiseur de video…et commentateur …le monde des clichés est ridicule …de gauche ou de droite

  2. Posté par Gérard Guichard le

    Ben, de toute façon, des gens qui entourent des gens et les accusent, ça fait Corée du Nord ou Chine de vers 1949
    On n’est même plus protégés chez nous de ces agents de l’étranger; sans compter leurs complices cathos de gauche

  3. Posté par Pierre-Alain Tissot le

    Comment réagir à cette pantalonnade de l’extrême gauche raciste anti blancs?
    Peut-être par un suprémacisme blanc décomplexé ou encore mieux, tourner en dérision ces minables despotes marxistes.

  4. Posté par miranda le

    On ne peut éviter de penser que ce ORDO AB CHAOS est encore l’oeuvre des mondialistes.
    On assiste à un chaos et une haine (intellectualisée ) des uns envers les autres. Ou rien de positif ne pourra sortir de cette expérience, si ce n’est la dégradation et la disparition de cette université. Car quand l’autre est empêché de formuler quoi que ce soit, cela s’appelle « le discours clos ». Ce discours clos produit généralement du schizophrène dans les familles.

    Ces étudiants sont de véritables RATS de laboratoires n’ayant absolument pas décodé qu’ils servent là un système qui se prépare à les détruire et peut-être à se servir des éléments les « plus accros à ce progressisme, pour en faire de nouveaux petits soldats propagateurs de chaos dans d’autres universités.
    Ca ressemble à une volonté de détruire les intelligences et aussi les lieux chargés de les « épanouir », les universités. Pour que le niveau intellectuel s’abaisse de plus en plus, de façon à ce que l’élite n’ait plus à affronter dans l’avenir des oppositions « trop intelligentes ». Donc fabriquer un nombre illimités de zombies, de soumis, d’obéissants au système.

    Les mondialistes doivent péter de rire en voyant ce scénario fonctionner mieux que ce qu’ils en attendaient.

    Mais ne pavoisons pas trop car dans nos sociétés, quand on essaie de démontrer ce qu’est la réalité d’aujourd’hui, beaucoup de nos compatriotes tout en la subissant refusent de voir quelle est son origine et sont véritablement lobotomisés. Le lavage de cerveau produit déjà ces effets chez nous. Mais il y a encore de l’espoir, car ce n’est pas la majorité qui est atteinte.

  5. Posté par Al Ber le

    Le coût des études en fac aux States est exorbitant. ce sont donc des nantis qui parlent.
    Si ces connards blancs cisgenres etc.. etc… avaient deux sous d’honnêteté intellectuelle, ils laisseraient leur place à un black ou hispano tout en continuant de payer pour eux.

  6. Posté par Bussy le

    Evergreen….. brrrrr….. est-ce que Charles Manson y enseignait ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.