Nuremberg : des migrants poussent trois jeunes Allemands sous un train – la plupart des médias camouflent le crime

Fin janvier, trois jeunes Allemands de 16 ans ont été poussés sur les rails à la station Frankenstadion du RER de Nuremberg. Deux d’entre eux ont été happés par le train et tués.

La plupart des médias allemands ont parlé de manière trompeuse d’« Allemands », en occultant l’origine migratoire des meurtriers. Ils ont parlé d’«accident », de « tragédie » et écrit que les trois adolescents étaient « tombés » sur les rails.

Les Nürnberger Nachrichten ont qualifié respectueusement de « jeune homme » le premier meurtrier arrêté.

La Süddeutsche Zeitung a parlé d’une bagarre entre jeunes ayant simplement connu une « issue tragique ». Trois jeunes de 16 ans sont « tombés » sur les voies et ont été « happés par le train et tués ».

Le Bayerischer Rundfunk estimait que les trois Allemands étaient « tombés » sur les rails :

« Vendredi soir, les deux jeunes se sont disputés avec deux autres jeunes de 17 ans à la station Frankenstadion du S-Bahn de Nuremberg. En tout, trois jeunes de 16 ans sont tombés sur les voies pendant la dispute. »

Le lendemain matin, BR Online dépeignait le double meurtre comme un « accident », lors duquel « trois hommes », après une bagarre, étaient « tombés sur la voie ferrée ».

La chaîne de télévision Franken Fernsehen a qualifié de même les événements meurtriers d’« accident du S-Bahn ». Après une rixe, les deux victimes « sont tombées sur les rails » et ont été « tuées par le train qui approchait ».

Ce n’est que le lundi matin que le BILD a révélé l’horrible vérité : les assassins qui ont poussé les trois jeunes Allemands sur les rails étaient un Turc et un Grec qui étaient simplement nés en Allemagne.

Les deux victimes, Luca et Frederic, venaient de Heroldsberg. Ce vendredi soir, ils s’étaient rendus au le club de danse « Nightlife » de Nuremberg et, vers minuit, ils s’apprêtaient à rentrer chez eux par le train.

A la gare, après avoir rencontré un troisième ami, ils se sont disputés avec les deux migrants. Selon la police, la bagarre a commencé pour une raison « totalement futile », qui a conduit à une réaction très agressive des deux délinquants.

Les images de surveillance prouvent que c’est de façon tout à fait intentionnelle que les deux migrants ont poussé les trois jeunes sur les rails, au moment où le train approchait déjà de la station à une vitesse d’environ 80 km/h.

Comme ce train ne s’arrête généralement pas à cette station, il a roulé sur Luca et Frederic à pleine vitesse. Les garçons n’avaient aucune chance et ils ont été tués sur le coup. Leur ami a pu s’en sortir de justesse.

Source : Voice of Europe

Sources en allemand :

http://www.pi-news.net/2019/01/nuernberg-tuerke-und-grieche-stossen-drei-16-jaehrige-auf-gleis-zwei-tot/

https://www.bild.de/bild-plus/regional/nuernberg/nuernberg-news/nach-disco-besuch-auf-gleise-geschubst-streit-am-bahnsteig-2-fussballer-tot-59795338 (abonnés)

8 commentaires

  1. Posté par kandel le

    PEINE DE MORT !

  2. Posté par kandel le

    @miranda: « […] RÉVEILLEZ-VOUS JEUNESSE, développez votre vigilance, vos capacités d’analyses […] » et VOTEZ UDC et APPRENEZ à VOUS BATTRE !

  3. Posté par Marc VOISIN le

    Je pense que SI les MEDIAS, en général , disaient TOUJOURS la STRICTE vérité, les choses iraient beaucoup mieux car le climat serait plus SAIN !!!

  4. Posté par jsg le

    Oui, on connaît bien en France de genre de prose, qui, sous couvert de « respect » ne sert en fait qu’à ménager tous les élans de haine des envahisseurs envers leurs hôtes. Les médias sont tous friands de ce genre d’élégances, ce qui trahit, leur haine de petits gauchistes bien abrités derrière le mur des cons, et son incommensurable capacité à se reconstituer.
    La France est embarquée dans une tourmente dont, ses dirigeants, ne maîtrisent plus rien, n’ont pas ni les armes, ni la vision d’un avenir basé sur toute l’histoire de ce vieux pays de ce vieux continent. Ils n’ont même plus d’honneur, et s’accrochent honteusement à leurs erreurs. Après ça, comment voulez-vous que les Français aient du respect pour ceux qui se présentent comme « leurs » élites.
    « Quand les peuples cessent d’estimer, ils cessent d’obéir ».

  5. Posté par Antoine le

    Cela s’appelle un ASSASSINAT !
     »Les images de surveillance prouvent que c’est de façon tout à fait intentionnelle que les deux migrants ont poussé les trois jeunes sur les rails ».
    On en a MARRE de subir ! Armons-nous pour nous défendre !
    Sortons en groupe, ce sera plus sûr !
    Surtout ne comptons pas sur la police ou la justice pour régler ce problème.
    Remigration immédiate des migrants violents.

  6. Posté par charles.luisetti le

    scandaleux ! mais pourquoi cacher la vérité !

  7. Posté par Michel le

    Dispute puis bagarre, et enfin « l’accident tragique » , comme celui survenu à un ado franco-marocain en 1990, qui en a réchappé – mais pas son « ami »-, et devenu « vedette » dans les banlieues et le showbiz !

  8. Posté par miranda le

    Nos générations, les plus de 60 ans, somment sidérées de voir la croissance de cette violence alors que nous pouvions dans notre jeunesse sortir en toute sécurité, sans avoir à nous soucier d’une quelconque malveillance. Nous nous sentions « libres et légers ».

    Nous avons vraiment de la peine pour les jeunes générations. Et ces jeunes générations iront de surprise en surprise avec ce que les élites leur concoctent en secret.

    REVEILLEZ-VOUS JEUNESSE, développez votre vigilance, vos capacités d’analyses qui vous aideront à prévoir, à pressentir, ce que ces élites « prévoient » de vous faire subir.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.