Trump met fin à la discrimination positive dans les universités, un système crée par Obama qui attribuait des bonus ou des malus en fonction de l’ethnie

Donald Trump met fin à la discrimination positive, une directive mise en place par Barack Obama, qui attribuait des bonus ou des malus en fonction de la couleur de peau. Pour un examen d’entrée à Harvard par exemple, les Blancs partaient sans bonus ni malus, les Asiatiques partaient avec un handicap de 140 points tandis que les Afro-Américains partaient avec un bonus de 310 points.

– France 2, 4 juillet 2018, 20h26

 

 

 

2 commentaires

  1. Posté par Antoine le

    Merci M. Trump de rétablir l’Égalité !
    Ce tordu de démocrate M. Obama a fait tout faux ! Au lieu de rendre les gens égaux, il les a différencié en fonction de la couleur de leur peau !
    Si l’exemple ne vient pas d’en haut (ou très Haut !), c’est normal que le peuple réagisse et s’offusque !

  2. Posté par Vautrin le

    Il était temps ! Cette méthode idéologique n’a eu pour conséquence qu’un abaissement général du niveau universitaire. Il en va ainsi de toute concession à la médiocrité. En outre, il n’y a pas de discrimination « positive » : il n’y a que de la discrimination tout court, et quand elle est indûment caractérisée de « positive », elle est en fait négative, allant toujours à l’encontre des mêmes : les Blancs. Donc, là encore, l’Onc’ Donald a raison. Plus généralement, il faut « dépositiver » toutes les discriminations, celles qui se font au profit des bien-pensants, des pervers, des envahisseurs. Vaste programme !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.