Allemagne. Kiel : un demandeur d’asile agresse sexuellement une femme en plein centre commercial. Arrêté, il est libéré le jour d’après. La police avait caché l’agression.

Kiel - La jeune femme est toujours profondément choquée. Mais elle veut parler de ce qui lui est arrivé dans un endroit où elle pensait être en sécurité.

C'était l'avant-dernier samedi, juste avant 19 heures. Ann-Sophie * (18 ans) était assise avec son amie (19 ans) dans le quartier gastronomique du "Sophienhof". Soudain, un inconnu a bondi depuis l'arrière sur le dossier du banc, sur lequel étaient assises les deux femmes.

La victime déclare : "Il m'a embrassée au visage, il a touché nos seins. C'était si dégoûtant."

Après l'agression sexuelle, le demandeur d'asile syrien (32 ans) s'est enfui, mais la police l'a arrêté et après une nuit de garde à vue, il a été relâché.

 

 

Ann-Sophie déclare : "Depuis, je peux à peine dormir. J'ai peur quand je suis en ville."

L'incident n'est connu que maintenant car la police a gardé le silence. A la demande du Bild, un porte-parole confirme : "Nous enquêtons sur un Syrien au sujet d'un harcèlement sexuel".

Vendredi déjà le ministère public n'avait pas informé de la tentative d'homicide d'un Iranien (34 ans) contre la femme dont il s'était séparé.

Dans le "Sophienhof", trois jeunes filles (15-17 ans) avaient déjà été harcelées en 2016. La police enquêtait alors sur deux demandeurs d'asile afghans (19 et 26 ans).

Bild.de

Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

 

8 commentaires

  1. Posté par miranda le

    Que Laurent Obertone n’oublie pas ce « fait divers », s’il décide un jour de parler de l’EUROPE ORANGE MECANIQUE. Si Tillo Sarrazin s’ennuit, qu’il en face la traduction allemande. (je plaisante, mais…) LES EUROPEENS doivent savoir « quelle estime l’U.E. a envers ces citoyens

  2. Posté par Jack Palance le

    Ces Demoiselles ont elles toujours leur jolis panneaux « Welcome migrants » ?….

  3. Posté par Yvon-Pierre DELAPORTE le

    Il y a du Soros sous ces cachotteries.

  4. Posté par Diablotin le

    Il va falloir faire la révolution, se débarrasser des banksters mondialistes, de leurs marionnettes politiques et journalistiques puis renvoyer chez eux tous les envahisseurs. Mais nous en sommes très loins car les masses belantes sont encore loin de comprendre ce qui se passe…

  5. Posté par Combes le

    Quand est ce qu on se ŕeveille……?

  6. Posté par jean-marie Duquesne le

    je pense que le système mis en place par l’oligarchie va exploser et que mme merkel va sauter, elle perdra toutes les élections

  7. Posté par I.MELET le

    Pourquoi cacher ces infos 😣

  8. Posté par Sergio le

    Dans peu de temps, de parler d’agression de la part de musulmans sera non seulement interdit, mais deviendra punissable. Les grands spécialistes européens de la démocratie vont nous bâillonner à la façon goulag.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.