12 commentaires

  1. Posté par Marker le

    Tiens donc ! le Nouvelliste fait passer le livre pour un « brûlot » !
    Canal 9 et RTS font passer l’auteur pour un « calimero » !

    Ce livre est une leçon de vie, la gestion difficile d’une « descente aux enfers », et en l’occurrence, un assassinat à la manière bolchévique.
    Tout ceci doublé d’une haute valeur littéraire, philosophique et spirituelle.
    Pourquoi hait-on l’homme droit et juste ? que renvoie-t-il à ses contempteurs ?
    C’est la question fondamentale du livre, au-delà de toute morale, l’histoire de la transformation alchimique du plomb en or, que tout homme devrait faire dans sa vie, puisqu’on n’est là que pour ça.

    Voilà un Homme qui a compris que les obstacles devant le cheval ne sont pas là pour le faire tomber, mais pour le perfectionner.
    Finalement, il pardonne et remercie même ses ennemis qui l’ont conduit à ce travail de résurrection.
    What else ?

  2. Posté par Cristina le

    Très heureuse de voir notre Oskar national en pleine forme et plein de projets. C’est tellement réconfortant d’entendre parler quelqu’un qui est lucide; malheureusement il y a trop de gens qui vivent d’une façon superficielle, le nez dans leurs smartphones. Le problème que nous avons c’est qu’il y a encore trop de gens qui ne sont pas encore assez dans la m… pour avoir le courage de manifester clairement le raz le bol. Trop de gens qui devrait voter, n’y vont plus parce qu’ils disent que de toute façon ça ne sert à rien. Trop de média malhonnête. Monsieur Freysinger a raison: un jour ça ce terminera très mal. Heureusement que je n’ai plus 20 ans: c’est vraiment triste à dire.
    PS: scusatemi per gli errori grammaticali.

  3. Posté par Jerome le

    ”Il ne m’est pas inconnu, ce voyageur; voila bien des annees qu’il
    passa par ici. Il s’appelait Zarathoustra, mais il s’est transforme.
    Tu portais alors ta cendre a la montagne; veux-tu aujourd’hui porter
    ton feu dans la vallee? Ne crains-tu pas le chatiment des incendiaires?
    Oui, je reconnais Zarathoustra. Son oeil est limpide et sur sa levre
    ne se creuse aucun pli de degout. Ne s’avance-t-il pas comme un
    danseur?
    Zarathoustra s’est transforme, Zarathoustra s’est fait enfant,
    Zarathoustra s’est eveille: que vas-tu faire maintenant aupres de ceux
    qui dorment?
    Tu vivais dans la solitude comme dans la mer et la mer te portait.
    Malheur a toi, tu veux donc atterrir? Malheur a toi, tu veux de
    nouveau trainer toi-meme ton corps?”
    Zarathoustra repondit: ”J’aime les hommes.”

    hui porter ton feu dans la vallée
    ?
    Ne crains

    tu pas le
    châtiment des incendiaires

  4. Posté par Gabrielle le

    Lucidité d’analyse et clarté de présentation, Monsieur Freysinger, vous êtes brillant et rassurant. Je vous souhaite de nombreuses réalisations d’ouvrages aussi à l’avenir. Merci d’être là.
    Gabrielle

  5. Posté par Peter K le

    Un grand plaisir de vous entendre Oskar, vous nous manquez, serait interessant d’avoir votre avis concernant vos deux dormeurs udc a Berne….

  6. Posté par Marker le

    Je me réjouis de lire son livre, il y a fort à parier que le Nouvelliste et Canal9 n’en feront pas leurs choux gras, cette fois. Les médias, dans l’ensemble, y compris la RTS doivent se mordre les doigts d’avoir tué la poule aux oeufs d’or de l’audience.
    Cependant, pas un jour ne passe qui ne lui donne totalement raison.
    https://evenements.payot.ch/evenement/oskar-freysinger/

  7. Posté par Fleeps le

    Merci à monsieur Freysinger et aux observateurs.ch.

  8. Posté par Christian Hofer le

    Il oublie de dire que Mayotte la musulmane a été départementalisée par Sarkozy et que le peuple français n’a jamais eu son mot à dire.

    Or, les autorités savaient très bien que la polygamie y était la règle et qu’un tel système ne pouvait pas changer.

  9. Posté par pépé le moko le

    Honte aux valaisans qui l’ ont évincés !

  10. Posté par Carole le

    Merci Oskar Freysinger. Je ne vous entendais plus, je me demandais si j’étais folle quand je me sens étouffée et révoltée par la réalité de ce que nous vivons sous l’impulsion de politiques irresponsables et malhonnêtes, en plus dangereux pour notre avenir et qui placent leurs pions en mentant au peuple, sous une fausse humanité et je me sentais bien seule à penser comme vous. Quand je vois les femmes socialistes qui veulent aider les femmes violées… Alors que ce n’est qu’une des multiples conséquences de leur politique suicidaire, je hurle… Vous devez nous représenter, vous êtes le seul qui pouvez changer le cours des événements. Merci pour votre clairvoyance

  11. Posté par fabiola le

    « Et tout cet argent disparaît dans la corruption ».Merci à Alimuddin Usmani, aux observateurs, et surtout à Oskar Freysinger qui décortique très bien cette illusion dans laquelle nous survivons. Le titre du livre est très bien choisi.

  12. Posté par John Simpson le

    Oskar est particulièrement en forme. Plus lucide et combattif que jamais. Ses ennemis ont du souci à se faire.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.