Italie. Ancône : Le chauffeur de bus demande les billets à un groupe d’Africains. Il se fait agresser et menacer. (Vidéo)

Les faits remontent à lundi soir. Selon Picchio News  le bus avait quitté Senigallia pour rejoindre Sassoferrato. C'est un service extra-urbain qui relie les petites villes de la région. Un petit groupe d'Africains grimpe à Serra de 'Conti. Le chauffeur aurait demandé les billets à un petit groupe d’Africains. S’en sont suivies une dispute puis une altercation.

 

 

 

 

Le chauffeur se fait agresser verbalement par un migrant en particulier. Des coups de poing sont donnés, l’un d’eux finissant presque sur le visage d’une fillette assise à côté.

La nouvelle, qui est devenue publique ces derniers jours, est maintenant confirmée par les images choquantes de la vidéo enregistrée par un passager. On voit un jeune étranger se disputer avec le chauffeur de bus qui tente de le convaincre de descendre.

Ensuite, une bagarre éclate, uniquement calmée par l'intervention de deux carabiniers.

(…)

Il Giornale

12 commentaires

  1. Posté par Stephan le

    Ces gens doivent être expulser immediatement d’europe sans possibilité de revenir un jour… quand on est etranger dans un pays on accepte les regles de ce pays ou on retourne dans sa misere !

  2. Posté par Lyne le

    Le visage afro-arabique islamique est déjà là dans les pays d’accueil, une fois que ces pays auront atteints 95 % de leur population, ils auront la main libre pour combattre les résistants qui restent, ensuite sera le tour des autres pays… (Hongrie, Autriche, etc., etc.)

  3. Posté par vera le

    Serait-ce pour cela que dans les trams 14 à Genève, il n’y a jamais de contrôle (les contrôles ont lieu dans les bus tranquilles comme le 3), est-ce que les contrôleurs ont peur ? Après on nous dit que les TPG ne sont pas rentables et qu’il faudrait augmenter les prix. J’aimerais mieux qu’il fassent de vrais contrôles et que les fauteurs de troubles soient sévèrement punis.

  4. Posté par Sam Enerv le

    Retour au bled !

  5. Posté par Chris.ch le

    Comme celà est dit un peu plus haut, en Suisse ce genre de personnes ne se fait plus contrôlé, par contre un jeune suisse qui a oublié son abonnement, eh bien lui ramasse plein pot!!

  6. Posté par EauClaire le

    @Louis : « Dans 20 ans, l’Europe aura le visage de l’Afrique. »
    Soyons précis : de l’Afrique du Sud !

  7. Posté par UnOurs le

    En Suisse, les contrôleurs très souvent « passent » les migrants africains sans billet.
    J’en ai fait la remarque une fois à un contrôleur qui m’a répondu que les formalités coûteraient plus chers que l’argent qui pourrait être récupéré.

  8. Posté par combattant le

    Port d’arme OBLIGATOIRE pour tout chauffeurs des transports publiques. VIVE L’AMERIQUE DE TRUMP ! VIVE ORBAN ! SALVINI DOIT AGIR RAPIDEMENT POUR EXPULSER OU LIQUIDER CES BARBARES !

  9. Posté par Fleeps le

    Mais non d’une pipe…..les policiers font quoi au juste, normalement c’est les mains sur la tête, on ferme sa gueule et on obéit et on descend.

  10. Posté par pepiou le

    On ne naît pas raciste, on le devient !

  11. Posté par Louis le

    Bienvenue en enfer. Dans 20 ans, l’Europe aura le visage de l’Afrique.

  12. Posté par Maurice le

    Oh, ben, ce sont juste des jeunes gens pleins de niaque, dynamiques et persévérants, exactement ce dont nous aurons besoin pour nos vieux jours. Il faudra s’y habituer comme disent certains…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.