La plupart des 73 femmes de l’Aquarius auraient été victimes d’abus avant d’être secourues: elles n’osent toujours pas quitter le centre d’accueil

Alors que leurs compagnons font les premières sorties, les femmes qui étaient à bord de l'Aquarius n’osent toujours pas sortir. Elles ont été informées de leurs droits en Europe. Un avocat de la Croix-Rouge leur a expliqué comment elles peuvent signaler tout type d'abus.

 

 

Dans un centre de Cheste, il y a 402 hommes, neuf enfants et 42 femmes. «Il est essentiel d’obtenir les ressources nécessaires pour qu’elles puissent avoir accès à un téléphone portable, à des chargeurs…», explique Israel Blanco, travailleur social de la Croix-Rouge.

"Nous leur disons comment réagir, ce qui peut être fait et ce qu'elles ne devraient pas subir car ce sont des femmes qui ont l'habitude de ne pas dire non", déclare Pino Díaz, porte-parole de la Croix-Rouge.

Selon les médecins qui les ont accompagnées dans leur voyage, de nombreuses femmes à bord du bateau l'Aquarius pourraient avoir été victimes d'agression sexuelle. (...)

Beaucoup de migrants vont s'installer dans différentes municipalités à travers l'Espagne. 342 communes se sont proposées, mais on ne sait pas quand est-ce que cela sera effectué.

 

Lasexta.com

Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

 

Nos remerciements à Victoria Valentini et à Cyril.

3 commentaires

  1. Posté par pierre frankenhauser le

    Etape suivante: le viol en masse de femmes espagnoles. Un grand bravo l’Aquarius et au président Sanchez.

  2. Posté par pepiou le

    La loi du plus fort est la règle au sud et à l’est de la méditerranée. Ceux qui le nient sont soit des imbéciles dangereux soit des hypocrites criminels. Nos autorités ainsi que la plupart des autorités de l’UE sont, malheureusement pour nous population européenne, les deux !

  3. Posté par Jean Durand le

    Et qui sait ce qu’elles subissent encore au sein du centre d’accueil.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.