RTS/Forum: visite du président iranien en Suisse en juillet: interview de Philippe Welti… et Cassis-bashing

RTS/Forum, 18 juin 2018

Visite du président iranien Hassan Rohani en Suisse prévue en juillet: interview de Philippe Welti

Le président iranien Hassan Rohani effectuera une visite officielle en Suisse les 2 et 3 juillet. La sauvegarde de l’accord sur le nucléaire iranien sera au cœur des discussions. Interview de Philippe Welti, ancien ambassadeur de Suisse à Téhéran et président de la chambre de commerce Iran-Suisse.

Audio 8 mn

*************

Cenator: Pas un mot, pas une allusion concernant les raisons de la rupture de l’accord américano-iranien sur le nucléaire, à savoir que l’Iran a continué de fabriquer sa bombe, contrairement aux engagements dûment signés.

En revanche, des rodomontades sur le rôle de la Suisse, vue en sauveur du Monde grâce à ses traditions diplomatiques et humanitaires – ces fameuses valeurs au nom desquelles les traîtres au pays sont en train de tenter de la faire disparaître.

Tout à la fin de l’interview, le journaliste décoche encore une petite phrase assassine contre Cassis: «Vous n’êtes pas trop inquiet du fait qu’Ignazio Cassis va participer à ces rencontres, il a tendance à faire un peu des bourdes, ces temps?»!!!

Depuis plusieurs jours, les médias romands sont hystériquement remontés contre Ignazio Cassise. Ils ne parlent même plus de «pavés dans la mare», mais de «bourdes», de «dérapages». Ignazio Cassis ne mène pas une politique de gauche, et tous les prétextes sont bons pour l’accuser, le discréditer, lui jeter l’opprobre.

A propos des négociations avec l’UE, le Temps du 18 juin s’exclame «A quoi joue le conseiller fédéral Cassis?» et le taxe de «provocations» et de «désinvolture».

Le dernier Matin Dimanche affirme que Cassis va à l’encontre des traditions humanitaires du pays en écartant, dans un discours à l’ONU, un projet portant sur l’aide au développement et le développement durable, par lequel la Suisse aurait dû se montrer plus généreuse envers les pays en développement. Cerise sur le gâteau, il a traité ledit projet de «charabia gauchiste».

Lisa Mazzone, ne voulant surtout pas rater une telle aubaine, est accourue: «Quand on parle de l’Agenda 2030, on ne parle pas d’objectifs de gauche, mais d’objectifs onusiens, Ignazio Cassis n’arrive pas à réaliser que tout n’est pas clivage politique.» (source: Tribune de Genève)

«D’après Le Matin Dimanche, qui s’est procuré la version originale, le document est défavorable à la Suisse lorsqu’il aborde la question des modes de consommation et de production du pays. Il est notamment écrit que l’empreinte écologique de la Suisse est trop lourde, ‹au-delà de ce que peut supporter la planète›.» (source: RTS)

Nous apprenons également: «Pendant deux ans, un groupe d’accompagnement composé d’ONG, de représentants de l’économie et des milieux académiques a ainsi planché sur la mise en œuvre des objectifs de développement durable par la Suisse. [...] Ce groupe estime que si la Suisse veut réellement concrétiser l’agenda 2030 et amener une contribution importante au niveau mondial, elle doit mettre en place les conditions institutionnelles et financières nécessaires. En clair: la Confédération doit débourser plus d’argent pour le développement durable. [...]» (source: Tribune de Genève)

Cet agenda 2030 a dix-sept objectifs, dont la fin de la pauvreté dans le monde, l’égalité des sexes ou encore la lutte contre les changements climatiques.

D’ailleurs, l’aide au développement est inscrite dans la Constitution suisse (art. 2 le développement durable et article 54 al. 2 sur la politique extérieure). De même pour les dispositions contraignantes concernant l’écologie.

Décidément, Henri Dunant n’en peut plus de se retourner dans sa tombe. Modestement, mais efficacement, il avait prôné la défense de buts réalistes pour son pays au sein d’un monde rempli d'horreurs en tout genre.  Il voit maintenant sa chère Suisse crouler sous les charges délirantes qui lui sont collées sur le dos.

En effet, la toute petite Suisse, telle un pauvre bourricot croulant sous une charge inimaginable, se voit sommée de porter le monde entier, à commencer par:
– respecter ses traditions humanitaires,
– être plus généreuse envers les pays en développement,
–- lutter davantage pour le développement durable,
- changer ses modes de consommation et de production,
– diminuer son empreinte écologique bien trop lourde, «au-delà de ce que peut supporter la planète».
– amener une contribution importante au niveau mondial,
– remplir dix-sept objectifs, dont la fin de la pauvreté dans le monde, l’égalité des sexes ou encore la lutte contre les changements climatiques.

Sources citées:
https://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/nouvelle-strategie-dignazio-cassis-pour-laide-au-developpement-debat-entre-carlo-sommaruga-et-philippe-nantermod?id=9634597
https://www.letemps.ch/opinions/quoi-joue-conseiller-federal-cassis
https://www.rts.ch/info/suisse/9653182-ignazio-cassis-aurait-fait-corriger-un-rapport-juge-trop-critique-et-negatif.html
https://www.tdg.ch/lematindimanche/ignazio-cassis-corriger-rapport-juge-critique/story/28831468

11 commentaires

  1. Posté par pierre frankenhauser le

    Les pays arabes qui menacent réellement l’Europe ne sont pas l’Iran, mais plutôt des pays comme l’Arabie saoudite, le Qatar, la Turquie, le Koweit ou encore le Pakistan. Ce sont eux qui financent en douce la construction de mosquées chez nous, les centaines ou les milliers de chaires universitaires comme celle de Tarik Ramadan à Oxford, qui forment, nous envoient des imams prêcheurs de haine anti-occidental et anti-chrétienne et qui financent le terrorisme islamiste.

  2. Posté par Amarillys Taylor le

    Quelle ignominie, la Suisse de Dunad s’apprête à recevoir le tyran hypocrite du pays où les mollhas répriment durement leur peuple qui proteste en vain contre ces criminels ! L’argent et le commerce sont plus importants pour cette bande de gauchistes sans vergogne.

  3. Posté par UnOurs le

    « Obama a joué un jeu très trouble … traître à sa patrie … un politicard de plus !! »

    Mais pourtant repéré, formé et amené dans le bureau ovale par tout ce que le « lobby » compte d’influence aux USA.

  4. Posté par UnOurs le

    Le régime iranien n’a rien de sympathique, mais c’est le problème des Iraniens.
    Je ne verrais pas pourquoi je devrais me sentir solidaire du « camp d’en face », jamais aimable à notre encontre et qui est, en plus, allié implicite de l’Arabie saoudite. Or, c’est de l’établissement de l’islam sunnite en Europe que je me sens, pour l’heure, menacé. Le jour où le monde chiite nous menacera directement, il sera toujours temps d’aviser.
    Ou alors le deal suivant: « ok, on est avec vous, mais vous faites en sorte que vos associations ferment leur claque-bec dans nos pays. »

  5. Posté par Stephane le

    « … à savoir que l’Iran a continué de fabriquer sa bombe, contrairement aux engagements dûment signés. »

    Ah bon ? Peut-on avoir une source fiable autre que le bullshit sans preuve à Netanyahu, autant fiable que la fiole Irakienne bidon ?

  6. Posté par Blocus le

    @ Gruerien, le Président Trump a cassé l’accord avec l’Iran parce qu’il sait que l’Iran fait tout son possible pour avoir une (des) bombe atomique le plus vite possible et que cela:
    a) sera un grand danger pour Israël (l’Iran a proclamé publiquement qu’il voulait détruire Israël),

    b) d’autres pays de la région voudront aussi avoir leurs bombes atomiques si l’Iran en dispose. Et alors, bonjour les dégâts !

  7. Posté par Gruerien le

    Je lis toujours avec beaucoup d’intérêt vos articles. Toutefois, concernant le désaccord Iran-USA, vous manquez d’une information essentielle : les US doivent rendre les avoirs iraniens présent aux US avant la révolution iranienne selon cet accord. Or, et c’est là la vraie bombe atomique, la loi iranienne interdit aux iraniens de posséder des valeurs en dollars américains et ces valeurs représentent plusieurs centaines de milliards de dollars. Ce qui veut dire qu’avec cet accord, l’Iran pourra revendre ses valeurs et provoquer une crise financière et c’est pour cela que Trump met tout son poids pour casser cet accord et faire revenir les Iraniens à la table des négociations.

  8. Posté par Dominique Schwander le

    Et toute cette über-gauche helvétique fanatique et manipulatrice fait que les postes de travail dans l’industrie du social augmentent en flèche et les postes de travail dans l’industrie productrice diminuent.
    Les Suisses d’abord. Les autres qu’ensuite!

  9. Posté par Yolande C.H. le

    On peut encore rajouter: faire des enquêtes et actinner la justice suisse pour délibérer sur les crimes ou malversations éventuels commis hors de son territoire par ces personnes cherchant refuge en Suisse.

  10. Posté par Nicolas le

    Du délire gauchiste qui a de moins en moins d’audience. Les guêpes piquent davantage en automne.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.