Zoom – Serge Rader : Buzyn, la dictature des vaccins

post_thumb_default

 

Zoom - Serge Rader : Agnès Buzyn, la dictature des vaccins

Depuis le 1er janvier 2018, les parents sont contraints de faire administrer non plus 3 mais 11 vaccins à leurs enfants. L’obligation, mais également la crainte d’effets secondaires possibles inquiètent de plus en plus. De son côté, le ministre de la Santé, Agnès Buzyn, reste totalement fermée au dialogue. Serge Rader, pharmacien spécialiste des vaccins, pousse un cri de colère pour qu’un véritable débat scientifique puisse avoir lieu, sans la mainmise des laboratoires pharmaceutiques.

Cet article Zoom – Serge Rader : Buzyn, la dictature des vaccins est apparu en premier sur TVLibertés - 1er media de Réinformation de France.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

5 commentaires

  1. Posté par Antoine le

    Complément d’info :
    Méthode simple et bon marché (en comparaison du risque de pandémie) est la quarantaine.
    TOUS les migrants/immigrés passent le temps nécessaire en quarantaine (camp d’isolement) où tous les tests concernant les maladies contagieuses (éradiquées au cours des siècles passés en Europe et réintroduite insidieusement pas cette immigration massive) sont effectués. Pour cela il faut obligatoirement des contrôles strictes aux frontières. Il n’y a aucune volonté de la part des gouvernements actuels. Par contre en France et en Italie il y a des campagnes de vaccination massives … Il y a du fric facile à faire sur le dos des assurés !

  2. Posté par fabiola le

    « L’obligation, mais également la crainte d’effets secondaires possibles inquiètent de plus en plus.  » Oui, il y a vraiment de quoi s’inquiéter de ces forcing des laboratoires pharmaceutiques et de leurs expériences douteuses sur les êtres vivants.

  3. Posté par jsg le

    Si elle risquait la tôle pour le cas ou des enfants viendraient à mourrir par ces injections, elle y regarderait à deux fois… Elle va nous refaire le coup de la Pimprenelle du sang contaminé, qui prenait le tee… et avouait « responsable mais pas coupable » ben voyons…
    Les vaccins, oui, mais au fait, les scienteux, le BCG ? il est où ?
    Ça m’écœure, car tous ces m’as-tu-vu qui font la courette au pouvoir, imposent et ensuite n’assument pas, et après ça ils ouvrent des yeux ronds quand ils sont livrés à la vindicte populaire !

  4. Posté par Marie le

    Pour ceux qui seraient intéressés par le film Vaxxed sous titré français ici: https://vimeo.com/203540788

  5. Posté par Antoine le

    Liste des vaccins obligatoires :
    1938 : Le vaccin contre la diphtérie.
    1940 : Le vaccin contre le tétanos.
    1964 : Le vaccin contre la poliomyélite.
    Au 1er janvier 2018, 8 vaccins additionnels seront officiellement obligatoires :
    Rougeole
    Oreillons
    Rubéole
    Coqueluche
    Hépatite B
    Méningocoque C
    Pneumocoque
    Bactérie Haemophilus influenzae
    Référence : https://www.my-pharma.info/actu/liste-vaccins-obligatoires/
    Causes : la baisse du taux de la couverture des vaccins et la réapparition d’anciennes maladies dues à la non-vaccination de certains enfants.
    La ministre de la santé Agnès Buzyn  »oublie » de préciser les maladies exotiques importées par les migrants/immigrés issus de l’immigration de masse illégale !
    – tuberculose multirésistante
    Référence : https://lesobservateurs.ch/2018/01/14/les-immigrants-nous-apportent-une-nouvelle-sorte-de-tuberculose/
    – la gale
    Référence :
    https://lesobservateurs.ch/2015/06/15/un-medecin-denonce-a-chiasso-on-assiste-a-une-explosion-des-cas-de-gale-et-de-tuberculose/
    – chikungunya
    – La schistosomiase, la strongyloïdiase et la maladie de Chagas sont des exemples de maladies parasitaires
    – L’herpès, la syphilis, etc …
    Merci pour le CADEAU !!
    En Allemagne (cela ne doit pas être différent dans les autres pays européens)
    Le rapport annuel sur l’épidémiologie des maladies infectieuses – publié le 12 juillet 2017 qui dresse le bilan de plus de 50 maladies infectieuses recensées en Allemagne en 2016 – donne un premier aperçu des conséquences de l’afflux massif de migrants sur la santé publique en Allemagne, depuis la fin 2015.

    Le rapport montre une incidence accrue de la conjonctivite à adénovirus, du botulisme, de la varicelle, du choléra, de la cryptosporidiose, de la dengue, de l’échinococcose, de l’E. Coli entérohémorragique, de la giardiase, de l’infection à Haemophilus influenzae, du Hantavirus, de l’hépatite, de la fièvre hémorragique, du VIH / SIDA, de la lèpre, de la fièvre récurrente à poux, du paludisme, de la rougeole, de la méningococcie, de l’encéphalite méningée, des oreillons, de la paratyphoïde, de la rubéole, de la shigellose, de la syphilis, de la toxoplasmose, de la trichinellose, de la tuberculose, de la tularémie, du typhus et de la coqueluche.
    Référence :
    https://fr.gatestoneinstitute.org/10713/allemagne-maladies-infectieuses

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.