Le rapatriement de l’or par les pays de la zone euro annonce une « fragmentation géopolitique », selon un expert

26 mars 2018
Interrogé par rt.com, Claudio Grass de Precious Metal Advisory Switzerland estime que les manœuvres des banques centrales en vue de récupérer leurs réserves du métal précieux a démarré avant les bouleversements qui frappent l’UE : « le Brexit, l’affaire catalane, Trump, l’AFD ou la tension croissante entre le Politburo de Bruxelles et les nations d’Europe de l’Est ».

Pour Grass, l’action sur l’or pourrait indiquer que les banques centrales ont anticipé ces événements avant que le grand public n’en prenne conscience : « Si cela continue, il devrait être évident que la prochaine étape sera la division en unités encore plus petites que celle de l’Etat-nation. Une telle fragmentation géopolitique s’accompagne de la décentralisation du pouvoir. »

Dénonçant à la fois « l’esclavage » qui a cours dans les pays européens où les prélèvements obligatoires sur les revenus des citoyens varient « entre 35 et 65 pour cent » et le côté artificiel de l’euro, Grass n’hésite pas à annoncer l’effondrement de la monnaie unique : « Ce n’est qu’une affaire de temps. »

source:

Un commentaire

  1. Posté par G. Guichard le

    Ben, à ce niveau-là, autant revenir aux rois et empereur

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.