Suède. Viols collectifs: Une écrasante majorité des violeurs sont nés à l’étranger ou de parents étrangers (Enquête exclusive du quotidien suédois Expressen)

Série de 4 articles concernant la Suède où l'on apprend l'horreur des viols collectifs, l'impuissance des victimes, la sureprésentation des violeurs étrangers, des femmes apeurées...

Bien entendu, rien ne sera divulgué dans notre presse.

A noter que selon un utilisateur Twitter, les féministes feraient pression pour que Google ne référence plus ces articles. A confirmer.

**********

Expressen a procédé a une enquête unique concernant les viols collectifs avec 43 hommes reconnus coupables devant les tribunaux en 2016 et en 2017.

Un tiers d'entre eux avaient déjà été reconnus coupables d'un crime en Suède et une écrasante majorité d'entre eux étaient nés à l'étranger ou en Suède de deux parents étrangers.

Les autorités suédoises ont placé 16 hommes sur mandat international.

L'homme en question est le Palestinien Adam Al-Zawatia, 44 ans, qui en 2016 a été condamné à quatre ans de prison et à l'expulsion pour avoir été un élément central dans un viol collectif.

Il n'a pas fait un seul jour de prison. 

 

palestinien

 

Lorsque le verdict est tombé, il était entré dans la clandestinité et il a disparu sans laisser de traces.

- Je ne sais pas où il est. Même si je le savais, je ne le dirais pas, déclare Magnus Müchler qui était son avocat de la défense lors du procès.

Un jeudi de juin 2015, deux femmes de 25 ans ont quitté une fête à Malmberget dans la municipalité de Gällivare lorsqu'un étranger les invite à poursuivre la soirée avec lui et son ami Adam Al-Zawatia.

Forcée à la fellation

Plus tard dans la soirée, lorsqu'une seule des femmes est laissée dans l'appartement, l'atmosphère change.

Elle a trop peur pour protester. Elle pleure.

Adam Al-Zawatia saisit le cou de la femme et l'oblige à lui faire des rapports sexuels oraux, raconte-t-elle plus tard au tribunal. Elle a trop peur pour protester. Elle pleure. Il la frappe plusieurs fois sur le nez et elle commence à saigner.

 L’autre homme entre dans la pièce et se joint à l’acte.

Au tribunal de district, les hommes soutiennent que tout s'est passé volontairement. Ils sont acquittés.

Le jugement est porté en appel et la cour d'appel déclare que les deux hommes "ont eu des rapports sexuels avec la demanderesse contre son gré". Néanmoins, l'autre homme est libéré. Parce qu'il n'était pas dans la pièce quand le viol a commencé, rien ne contredit l'affirmation selon laquelle il a agi en croyant que tout s'est passé volontairement, écrit la cour d'appel dans le jugement.

Il n'y a pas de telles circonstances atténuantes pour Adam Al-Zawatia. La cour d'appel le condamne à quatre ans de prison et à l'expulsion pour viol brutal.

Quand le jugement d'appel est survenu, il était bien sûr parti. Depuis lors, il a échappé à la justice suédoise.

(...)

Exemple d'une autre affaire: Les frères se sont relayés pour la violer

Au printemps 2017, plusieurs viols brutaux ont été commis à Malmö, où un duo de jeunes Syriens, âgés de 25 et 17 ans, étaient au centre de l'affaire.

En avril, le frère aîné a rencontré une femme sous prétexte qu'il paierait pour des rapports sexuels. Les frères l'ont emmenée dans une pièce pour les ordures à la cave où, selon le jugement du tribunal, ils l'ont menacée avec un couteau et un pistolet à plomb et se sont relayés pour la violer à plusieurs reprises.

(...)

Le scénario du cauchemar a pris fin seulement après 17 heures lorsque la force d'intervention de la police a pris d'assaut le site.

Son jeune frère avait 16 ans quand il a commis un viol collectif

Au début de 2018, la Cour d'appel a condamné le frère aîné à neuf ans de prison pour le viol collectif dans la salle des ordures et un autre viol. En plus des viols, il a également été condamné pour enlèvement dans les deux cas.

Le jeune frère, qui avait 16 ans lorsqu'il a commis le crime, a été condamné à quatre ans et six mois de prison pour deux viols collectifs. Lors d'une évaluation d'âge, il a été conclu qu'il était davantage susceptible d'avoir plus de 18 ans et pourrait donc obtenir une condamnation plus sévère. (...)

Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

Sources:

Article 1

Article 2

Article 3

Article 4

8 commentaires

  1. Posté par SD-Vintage le

    Sécurité 2017 en Valais et en Suisse : bilan : globalement en recul
    Points noirs : gares et les trains, violences ou menaces envers des fonctionnaires, davantage de mineurs, auteurs des infractions en majorité (52%) des étrangers, dont la moitié ne résident pas en Suisse, hausse des violences domestiques.

    « En 2017, le nombre d’arrestations a explosé dans les gares et les trains en Suisse. De 2063 en 2016, il est passé à 2599 l’an dernier (plus d’un quart).
    En 2016, 2063 personnes avaient été arrêtées. Par rapport à 2015, avec 1671 arrestations, la hausse enregistrée l’an dernier est de 55%. »
    https://www.lenouvelliste.ch/articles/suisse/criminalite-forte-augmentation-des-arrestations-dans-les-trains-et-les-gares-746132
    « les chiffres de la criminalité en Suisse sont globalement en recul et ce, pour la sixième année consécutive. »
    « 3000 infractions de violences ou menaces envers des fonctionnaires, soit plus de huit par jour. Il s’agit de la valeur la plus élevée depuis 2009, mais cette hausse peut dépendre de politiques cantonales plus restrictives en la matière. »
    « Davantage de mineurs
    Le nombre de prévenus mineurs a, après sept ans de recul, augmenté de 8,3% en 2017. Cette tendance n’est pas suivie par le nombre de jeunes adultes prévenus (18 à 24 ans), qui a lui diminué de 3,2%. Du côté des adultes de 25 ans et plus, il n’y a pas de modification avec l’année 2016. »
    – infractions contre le patrimoine
    « quatre affaires sur cinq sont restées impunies en Valais (20,6%). Un pourcentage très similaire à la moyenne helvétique, à peine plus élevée (22%). Ces infractions concernent aussi bien les vols en tous genres, les escroqueries, les brigandages ou encore les dommages à la propriété.
    – (…) bons résultats dans la lutte contre les atteintes contre la vie et les intégrités corporelles, avec un taux d’élucidation de plus de 93% (87% en Suisse).  »
    « les infractions ont diminué d’un tiers depuis 2012. Et avec 36 infractions pour mille habitants, le Valais atteint son niveau historiquement le plus bas. »
    « le Valais a élucidé la moitié des brigandages (vol avec violence) et des escroqueries (contre 43 et 55% en Suisse) et 40% des vols de voitures (32% en Suisse). »
    « Vols par effraction:- 50% en cinq ans (…) passant de 2200 cas à un millier. »
    https://www.lenouvelliste.ch/articles/suisse/les-chiffres-de-la-criminalite-sont-en-constante-baisse-en-suisse-depuis-2009-746066

    « infractions et de criminalité :
    (…) diminué d’un tiers depuis 2012. Et avec 36 infractions pour mille habitants, le Valais atteint son niveau historiquement le plus bas.
    A noter que les auteurs de ces infractions sont en majorité (52%) des étrangers, dont la moitié ne résident pas en Suisse. »
     » bilan de l’année 2017 :
    – atteintes contre la vie et les intégrités corporelles
    (…) lutte contre les atteintes contre la vie et les intégrités corporelles, (…) taux d’élucidation de plus de 93% (87% en Suisse). »
    –  » hausse des violences domestiques :
    (…) avec 328 affaires l’an dernier, contre 243 quatre ans auparavant. »
    https://www.lenouvelliste.ch/articles/valais/canton/violences-domestiques-en-hausse-en-valais-746099

  2. Posté par Maurice le

    Encore une preuve que c’est la lie du Proche-Orient et de l’Afrique qui est envoyée pour nous envahir et nous avilir. Les gens dignes restent chez eux !

  3. Posté par Christian Hofer le

    Un grand merci à Schwarze Rose pour cette traduction qui devait être compliquée.

    Un tel article devrait être payant car je ne vois pas pourquoi certaines personnes auraient le droit d’accéder à ces informations qui demandent énormément de travail sans bouger, tout en critiquant Les Observateurs.ch.

  4. Posté par zorglub le

    Moi jen pense qu’il est temps de constituer des milices et d’éradiquer la pourriture
    Alors surtout ne prenez pas ca pour un appel a la haine hein ? mais ces gens meriteraient la fureur des peuples tant ils sont ignobles.
    Ils ne sont miscibles qu’avec leur culture de barbares et n’ont rien a faire dans des cultures civilisees
    Meme sort pour les infames politiques permettant cela.
    L’Europe na pas besoin de l’islam et encore moins de ce genre de representants.
    PS : je suis pour que tout citoyen soit arme comme les professeurs aux USA. Ne croyons surtout pas non plus que les politiques feraient quelque chose car ils sen battent les c…..
    Signé Z comme Zorglub
    Cordialement et sus aux pourris

  5. Posté par Poulbot le

    En 1958 un africain marié s’est fait suivre chez lui, en l’absence de sa femme par ma future épouse et l’a violée à 17 ans. Ses parents ne l’avaient pas informée de la différence de culture qui dans certaines cultures considère qu’une femme qui suis un homme est consentante. Cette épouse s’est avérée frigide pendant les 18 ans de vie commune…

  6. Posté par Yolande.C.H. le

    Bien entendu, avec le politiquement correct imposé du fait de la prégnance du multi-culturel, impossible d’informer, à l’école ou sur d’autres sites, sur les différences profondes concernant l’attitude des hommes d’autres cultures envers la gens féminine; pire, que les femmes occidentales puissent manifester la plus grande méfiance à leur égard serait perçu comme du racisme primaire!
    Un tel déni de la réalité, alors que le nombre de victimes ne cesse d’augmenter (et il y en a, même à Lausanne, des jeunes mères célibataires qui se sont fait avoir et qui triment pour s’en sortir), est révulsant.

  7. Posté par Tommy le

    Nés à l’étranger?
    Au Danemark ou en Norvège, peut-être….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.