Israël : des employés consulaires français arrêtés pour trafic d’armes depuis Gaza

post_thumb_default

 

INFO OBS. Un chauffeur et un gardien du consulat général de France à Jérusalem seront présentés lundi à la justice pour avoir utilisé un véhicule diplomatique pour transférer des armes depuis le territoire tenu par le Hamas vers la Cisjordanie.

Au moins deux membres du personnel du Consulat général de France à Jérusalem ont été arrêtés le mois dernier par les autorités israéliennes pour avoir, selon nos informations, utilisé un véhicule diplomatique afin faire passer un chargement d’armes depuis Gaza vers la Cisjordanie.

Un chauffeur du consulat, ressortissant français, qui s’était ainsi prévalu de son passeport de service pour se soustraire aux fouilles du côté israélien au passage d’Erez, point de sortie de bande de Gaza vers Israël, sera ainsi présenté demain, lundi 19 mars, devant le tribunal de Beersheva, dans le sud du pays, pour décider de son maintien en détention.

Un gardien palestinien, employé par la représentation française et soupçonné d’être lié au même trafic, avait également été arrêté le 19 février dernier.

L’affaire est d’autant plus sensible que le Hamas qui contrôle la bande côtière palestinienne est considéré par la France comme une organisation terroriste. Les autorités judiciaires de l’Etat hébreu ont imposé un strict embargo à la presse sur les développements de l’enquête qui serait liée à la saisie, la semaine dernière, d’un stock d’armes à Jérusalem-est, conduisant à l’arrestation de plusieurs Palestiniens et Israéliens.

L’Obs

Merci à Dobsky

L’article Israël : des employés consulaires français arrêtés pour trafic d’armes depuis Gaza est apparu en premier sur Fdesouche.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

6 commentaires

  1. Posté par Thomas le

    Ce français est un abrutis…sérieux prendre autant de risques à passer des armes pour des terroristes pour recevoir en retour 5500 dollars US…je savais que beaucoup de français étaient des crèves la faim;mais là franchement ca dépasse l’entendement…ce petit imbécile de 23 ans a foutus sa vie en l’air pour 5500 dollars….quel abrutis!!!!

  2. Posté par Thomas le

    Si il y a une chose qui est sûr c’est que ce terroriste de français ne risque pas de sortir des prisons israélienne de si tôt….voir il ne risque de ne pas y sortir du tout…Et quand à la France;ce pays décadent ferait bien de faire attention….car Israel ne vas plus lâcher ce pays d’un œil…..quand un pays va aussi mal que la France et bien on le met sous tutelle pour arrêter l’hémorragie…

  3. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Quel honeur pour la France !
    Serait-ce par hasard des « francaiscommevousemoi » qui bénéficieraient, comme dans tous les autres domaines en France et on en voit bien les conséquences désastreuses, de la discrimination positive à l’emploi, c’est à dire, d’un manque de discrimination total concernant leurs passé, leurs qualifications, leur penchants et leur fiabilité – pour autant qu’ils soient « divers »?
    Il faut espérer qu’Israël, qui, contrairement à la France et l’UE, n’a aucun intention de se suicider, saura réagir comme il faut à cette aberration.

  4. Posté par Aude le

    Des gauchos pro-palestiniens au Consulat de France en Israël, on aura tout vu!
    Une réminiscence de l’ancien régime Hollande?

  5. Posté par Vautrin le

    « Un chauffeur du consulat, ressortissant français, qui s’était ainsi prévalu de son passeport de service pour se soustraire aux fouilles du côté israélien au passage d’Erez… » Son blase ? Remarquez, j’ai bien vu un trafic de passeports français au Consulat dans un pays d’Afrique.
    Cela étant, un passeport de service n’est pas un passeport diplomatique, il est donné à des agents subordonnés dans une Ambassade ou un Consulat. Ces agents peuvent conduire des véhicules de service immatriculés en CD ou CC, bénéficiant des avantages d’extraterritorialité. La faute du palestophile, en l’occurrence, est très grave, c’est un acte de guerre accompli sous couvert d’un Consulat : cela implique donc la France et une diplomatie qui, sous couvert de « droits de l’homme », « d’égalité » et autres délirantes pétitions de principes n’est guère regardante sur la conduite de ses agents.

  6. Posté par Léo C le

    Comme on tient absolument à vanter la diversité et nous faire faire la distinction entre Français de souche et les autres lorsque c’est très opportun pour la propagande, on pourrait tout autant s’interroger sur les souches du détenu.

    Je vous gage que cela sera tu si toutefois il répond positivement aux doutes légitimes que nous pouvons avoir.
    Quand comprendra-t-on que l’accès aux fonctions et hautes fonctions publiques doit leur être restreint, sinon interdit et faire l’objet d’une enquête approfondie ?
    C’est un vœu pieux, nos moyens sont largement dépassés.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.