Médiapart soutient Ramadan qui est accusé de viols, pas ses victimes

post_thumb_default

 

https://youtu.be/MMj2rwTJj5Q Nous venons d’apprendre que la santé de Tariq Ramadan s’est considérablement détériorée en prison. La situation s’est tellement dégradée depuis sa mise en détention que son avocat est inquiet. Nous avons besoin de votre soutien et de votre participation active, dans le respect des droits de chacun. Nous ne cautionnerons aucun acte ni aucune […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

12 commentaires

  1. Posté par bigjames le

    Aussi pourri l’un que l’autre.
    Le journaleux m’a toujours exaspéré.
    Et le frangin muslim, si il est malade, c’est le dernier de mes soucis.
    Ils ont fait tant de mal à eux deux, qu’ils devraient croupir en taule depuis des lustres. Si il y avait une justice.

  2. Posté par G. Vuilliomenet le

    Va te faire f…., abruti!
    Tu n’es pas du tout représentative de la société, du monde. Toujours le même langage de neuneu chez ces gauchiasses.

  3. Posté par Milo Deroll le

    Déja que Médiapart, c’est les Pieds-Nickelés du journalisme, (en pas drôle du tout, cependant), le Plenel dans le rôle du Ribouldingue, avec sa gueule de traître d’opérette, est un aussi habile marchand de mensonges que le Filochard de l’Islamisme. Sauf que lui, il viole journellement la Vérité !

  4. Posté par Gaston Siebesiech le

    Vont-ils transfèrer bientôt Ramadan dans une maison de femme?
    Des caisses d’oranges sont envoyée de ses amis Genevois et Vaudois.

  5. Posté par Claire le

    Edwy Plenel et Tariq Ramadan: égaux dans la pourriture, la perversion et le degré de nocivité.
    Si l’on n’avait pas toutes ces zélites trotskistes, on n’aurait jamais eu de problème avec l’islam simplement parce que personne ne l’aurait soutenu et ne l’aurait laissé se développer. Mais maintenant, tous les pays occidentaux sont infiltrés par les islamo-collabos, dans les médias et les gouvernements. Le fossé entre ces pseudo-élites auto-proclamées et le peuple, qui pense mal, se creuse de plus en plus, mais il y a longtemps que le peuple n’a plus le pouvoir.

  6. Posté par genau le

    La défense de Tariq Ramadan est classique: se prétendre malade pour qu’on en vienne à décider sur son sort en vertu de critères extralégaux: compassion, humanité etc…
    Donc, il sortira, on voit Dupont-Moretti s’acquitter de ce préambule assez bien, il y a toute une partie de la société musulmane qui soutient son héros, et un homme politique ne résistera pas à la discrète invitation à laisser sortir ce monsieur, après une sollicitation…..électorale ou une menace voilée du Qatar de ne pas investir en France.
    Le droit sera absent, Ramadan sera fêté comme un héros et ……disparaîtra mystérieusement, en tout cas, très rapidement.
    Après tout, ce sera très bien pour les femmes qui aiment être voilées et dominées, elles retrouveront une raison de prendre la burqa et des baffes en plus.
    Ne nous leurrons pas, le combat est inégal.

  7. Posté par Maurice le

    Que des mensonges : Tariq Ramadan est ravi d’être en prison, car il peut jouer les martyrs auprès de ses adeptes, qui sont innombrables !

  8. Posté par miranda le

    Normal cher EDWY que lorsque l’on s’est bâti un telle popularité, que l’on a gâché cette popularité, de voir son monde s’effondrer et sa santé aussi.

    Quand on s’est conduit comme un enfant qui ne sait pas « brider ou maîtriser » ses pulsions, on n »est pas non plus à la hauteur de maîtriser « la débandade intérieure » que peut provoquer une incarcération. On reste l’enfant que l’on a été.

    Et l’intellect, si brillant pour défendre les thèses de Papa et Grand Papa, n’est plus à la hauteur pour venir à la rescousse.
    Maintenant, l’intérêt compassionnel de Mr Edwy Plenel envers Tariq Ramadan est aussi mystérieux que suspect.

  9. Posté par Roland Marquis le

    Il faut se rendre à l’evidence que Madiapart a perdu toute credibilité et va disparaître à terme, lorsque les anars et les bobos se rendront compte qu’ils perdent de l’argent en y étant abonnés. Oublions vite le jouet de Plenel.

  10. Posté par Vautrin le

    Pas étonnant ! Merdiapart est d’Edwy Plenel (dit « Benêt » par la cellule élyséenne de la Gendarmerie, sous Mitterrand). Donc : trotskisme, islamophilie et tutti quanti. De la pourriture intégrale.
    Moi, je m’en fous que le Ramdam dépérisse en prison. Il souffrirait, le pôvre chou ? Bien fait pour sa gueule ! Je n’ai aucune pitié pour les frères musulmans.

  11. Posté par jack Palance le

    Edwi Plennel n’est qu’une infâme ordure…le parfait représentant de cette bobosphère française pire que les plus infâmes collabo des années 40….A mettre dans la fosse au même titre que des Doriot, Darnand, Laval et autre Bousquet !…..

  12. Posté par Liberté et patrie le

    Qu’il reste au chaud, il fait trop froid dehors et il risque de fuir en agypte. Pauvre choux.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.