France: Sur 180 détenus incarcérés pour terrorisme, 90 ont été jugés dangereux. 57 seront libérables dès 2020.

Durant un an, l’évaluation de la radicalisation en prison dans trois prisons d’Ile-de-France, a conclu à la présence de 90 détenus considérés “dangereux”.

180 détenus sont passés en un an, dans les quartiers d’évaluation de la radicalisation des prisons de Fresnes, Osny et Fleury-Mérogis.

90 d’entre-eux ont été considérés comme dangereux et placés en quarantaine dans différentes prisons de France.

17 de ces détenus ont été incarcérés dans le quartier pour “détenu violent” à la prison de Lille-Annoeullin.

1123 détenus se sont radicalisés en prison

Dans les prochains mois, ces quartiers d’évaluations doivent être doublés pour que 506 détenus incarcérés pour des affaires liées au terrorisme, soient évalués.

Selon l’administration pénitentiaire, 1123 détenus se sont radicalisés en prison et 57 condamnés pour des faits de terrorisme seront libérables à partir de 2020 relate BFMTV.

Actu17.

3 commentaires

  1. Posté par Nicolas le

    Il faut diminuer la température de l’eau chaude en dessous de 47° pour permettre à légionella pneumophila de coloniser les installations sanitaires des prisons françaises.

  2. Posté par Dupond le

    La France est surendettée ,le chomage ne baisse pas , les petits commerces ont tous disparu , les matons font greve , les flics sont démotivés ….et toute la France qui bosse !! .Alors ils peuvent lacher la vérolerie des prisons : la chute ne sera que plus brutale ….( les français ne sont pas repliés sur eux memes : ils sont sur leurs gardes) …..Armons nous ,car les donneurs d’ordres se sauveront en catimini

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.