6 commentaires

  1. Posté par Antoine le

    On commence par la Sécurité :
    – On rétablit les contrôles aux frontières comme dans les aéroports.
    – On expulse effectivement TOUS les illégaux et les déboutés.
    – On élimine toutes les zones de non droit (No Go Zone). L’armée est une solution, peut-être pas la meilleure, il y aura des dégâts collatéraux importants.
    Comme on dit, il FAUT faire le ménage et rapidement la situation devient malsaine tous les jours un peu plus …

  2. Posté par Sitting bull le

    Preuve que l invasion et la transformation de villes et quartiers en «charia zone» ne marche pas alors que pendant des années ces menteurs le niait , la situation est telle que l on veut appeler l armée pour remettre de l ordre , les arabes ont transformé la Suède en Bande de Gaza , les gauchistes et les journaleux a leur solde l on nié pendant des années ..et ça va encore empirer

  3. Posté par Yolande.C.H. le

    S’il faut engager l’armée ou militariser la police, c’est que les « barbares » (au sens que lui donnaient les grecs de l’époque) prolifèrent et s’imposent au sein de la communauté citoyenne.
    Se sont développées deux sociétés inconciliables: ces barbares sont trop frustres pour adhérer à l’intérêt commun.

  4. Posté par Bussy le

    Son armée est-elle opérationnelle ? Que des vikings dedans ou …..

  5. Posté par My Suisse le

    Du vent! Ce PM est un tordu qui n’a rien à dire car sous la coupe d’un gouvernement de femmes frustrées et débiles!

  6. Posté par SD-Vintage le

    L’armée n’est pas faite pour faire la guerre contre des civils, y compris des gangsters. Ils vont envoyer aussi des hélicoptères apaches ? Il faudrait surtout stopper l’immigration, et renvoyer les migrants qui ne sont pas des réfugiés. En attendant que ces derniers puissent rentrer dans leur pays.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.