La stratégie culturelle islamique – Alain Wagner

 

Aussitôt après la défaite syro-égyptienne contre Israël en 1973, les pays arabo-musulmans ont riposté en déclenchant le premier choc pétrolier, et les pays européens se sont hâtés de négocier en position de faiblesse.

En 1973, c’est la guerre des Syriens et des Egyptiens contre Israël [guerre du Kippour] et la défaite cuisante des premiers.

Aussitôt après, l’OPEP et les pays arabes multiplient le prix du pétorle par 4 et classent les pays en trois catégories : amis, neutres ou ennemis, les ennemis étant tous ceux qu’ils associent de près ou de loin à Israël. Des pays comme les Pays-Bas ou les Etats-Unis se retrouvent sous embargo pétrolier.

Suite à ce chantage, les Européens vont négocier avec les Arabes et acceptent toutes leurs conditions.

6 novembre 1973 : les neuf pays de la Communauté Européenne de l’époque basculent dans le camp pro-arabe : reconnaissance du peuple palestinien, alignement sur le narratif arabe concernant Israël, création du DEA (Dialogue Euro-Arabe), l’ancêtre du processus de Barcelone.

 

Les pays arabo-musulmans ont établi une stratégie pour la préservation de l’identité musulmane des communautés immigrées et pour le noyautage des sociétés hôtes

Le DEA vise en réalité à mettre en œuvre une série d’éléments qui seront définis plus précisément en 1975 par les résolutions de Strasbourg.

Ce document pose les bases de ce que nous vivons encore aujourd’hui : mise en place d’une politique de recrutement de main-d’œuvre dans le monde maghrébin, aux conditions dictées par les pays musulmans.

Cette immigration a été réclamée par les Européens. Les pays musulmans ont fixé des conditions en parfaite cohérence avec la doctrine islamique : 1° égalité de traitement entre les immigrés et les nationaux (accès aux droits sociaux et politiques), 2° pas d’assimilation, les communautés musulmanes continuent à vivre en Europe à leur manière, chapeautées par les pays d’origine, 3° introduction dans les sociétés européennes d’un narratif concernant l’islam : l’islam est partie constitutive de votre culture, la presse doit avoir un traitement positif de l’islam, mise en place de centres culturels dans toutes les capitales européennes. Les populations musulmanes qui allaient arriver en Europe ne devaient pas être séparées de la communauté musulmane et devaient être libres de pratiquer leur culte et de vivre selon leur culture.

Ces accords fondateurs de 1975 et ceux qui suivent sont tous chapeautés par un document que j’ai découvert récemment : la Stratégie de l’Action islamique culturelle à l’extérieur du Monde islamique. C’est un document officiel, adopté par le neuvième Sommet islamique tenu à Doha en 2000. C’est donc le sommet des chefs d’Etat de l’OCI (Organisation de la coopération islamique), l’équivalent de l’ONU islamique, la 2e plus grande organisation internationale du monde, qui regroupe tous les pays musulmans. Ce document est public et téléchargeable en arabe, anglais et français sur le site de l’ISESCO (Organisation Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture) : http://www.isesco.org.ma/fr/strategies/

Il définit le mode d’action pour les années suivantes, qui consiste à « implanter » (sic) des communautés islamiques civilisationnellement différentes de l’Occident, selon les règles de la charia, communautés qui ont pour vocation de prendre les postes clés aux niveaux politique, économique et communicationnel dans les pays hôtes.

La mise en œuvre de cette stratégie, dit le document, s’appuie sur les centres culturels, les mosquées, les écoles islamiques (le document parle explicitement de processus éducatif parallèle ; la plupart de ces centres culturels en Europe sont financés par l’Etat, donc par les contribuables).

L’élaboration de ce document s’est étendue sur 9 ans, en concertation avec les organisations islamiques européennes.

Celle-ci ont réclamé à l’OCI car elles constataient qu’il y avait des signes d’assimilation des enfants des migrants dans la société occidentale.

Les pays musulmans ont donc mis en place un système qui vise à « immuniser » (sic) les enfants contre l’« invasion culturelle ». C’est-à-dire que les enfants musulmans qui vont dans une école européenne sont considérés comme subissant une aliénation, comme étant en danger de sortir de l’islam et de s’assimiler.

Cette stratégie, c’est ce qui se passe chez nous aujourd’hui, chaque fois que se construisent un centre culturel ou une mosquée.

Un des objectifs précisés comme fondamentaux et obligatoires, c’est l’enseignement de l’arabe aux populations européennes. C’est-à-dire qu’en ce moment nous avons en France une ministre qui, dans le cadre de ses fonctions ministérielles, agit comme un agent de mise en œuvre de cette stratégie « culturelle » de l’OCI.

La version anglaise mentionne explicitement comme traduction de « oumma » (dont on nous explique traditionnellement que c’est la communauté des croyants) par le terme de « nation » islamique.

Il faut savoir que l’ISESCO est un avatar des Frères musulmans.

Ce document stratégique est une bombe politique. Il signifie que nous avons ouvert les portes à un processus de colonisation.

 

Résumé : Cenator

Merci à G. V. pour la référence

9 commentaires

  1. Posté par Antoine le

    Le jour où l’Europe s’est vendue, quelle infamie !
    Je cite :  »6 novembre 1973 : les neuf pays de la Communauté Européenne de l’époque basculent dans le camp pro-arabe : reconnaissance du peuple palestinien, alignement sur le narratif arabe concernant Israël, création du DEA (Dialogue Euro-Arabe), l’ancêtre du processus de Barcelone ».
    Pour quelques millions ou milliards (ou deniers) l’Europe s’est vendue pour obtenir du pétrole et de la main d’œuvre bon marché.
    On aura bientôt plus besoin de main d’œuvre bon marché par l’arrivée des robots Utilisés aussi bien pour la production de masse que dans les services …
    Que feront nos gouvernements de ces hordes de personnes non formés au chômage forcé ? Remigration !
    Nos gouvernements d’aujourd’hui continuent têtes baissées dans ce guet-apens qui ne bénéficient qu’aux banksters !
    N’oublions pas le parcours initiateur de M. Marcon chez Rotschild !

  2. Posté par VERMEILLE le

    IL Y A SUR CE FONDEMENT AUSSI DANS LES ELITES et nos Politicards un sentiment de susciter cette déliquescence par des Témoignages de journalistes d’Investigations comme Mrs Chenault &Malbrunot (ex-Otage) d’un Livre au Titre tout à fait évocateur « Nos Très Chers Emirs » ainsi que le Livre en complémentarité des Journalistes d’investigations Mrs Roger Lenglet & Jean Luc Touly au Titre tout autant évocateur : « Les Crapules de la République)…En résumé on est en plein dans ce qui est qualifié habituellement de « République Bananière »…!!!

  3. Posté par Zion le

    On parle de remplacement de population, de changement de culture, mais il faudrait tout de meme rappeler que pour qu’une population se renouvelle, le taux de la nativite doit se situer au moins a 2.3 enfants par famille. Je pense que dans la majeure partie des pays d’Europe, le taux actuel est bien inferieur, et ce, malgre la presence de populations etrangeres a fort taux .
    En conclusion, il est bien tard de s’appitoyer sur une civilisation qui, de par la tendence egoiste des couples d’une part, et aussi a l’explosion de la famille, doit sa survie a la presence d’une population etrangere peu en clin a adopter les us-et-coutumes de pays qui cultivent l’individualisme et qui se transforment inexorablement en asiles pour persones ages (aux enfants ingrats devrais-je ajouter ?).
    En bref, vous n’avez que ce que vous avez construit …

  4. Posté par BBC le

    j’ai lu et relu ces dossiers sans trouver ce que vous enseigner ??? autre les  » stratégies habituels  » que nous connaissons tous . En bref , vouloir se faire du fric facilement sur ce terrain-là comme de nombreuses personnes est dangereux . Nous somment d’accords sur un point : c’est de trouver par tout les moyens naturelles les outils pour faire tomber les décrets iniques qui favorise depuis des lustres cette bombe à retardement est renvoyer tout ces gens avec leurs familles chez eux , ainsi que leurs supporters issus de cette communauté européenne de merde ayant acquis une identité Française de manière fallacieuse , etc ….
    Cordialement à Vous tous .

  5. Posté par Dupont le

    Les premiers en 1973 à « négocier un contrat global » avec l’Arabie Saoudite ont été Garaud et Juillet ( la France était déjà en faillite , ce contrat global nous a sauvé , mais à quel prix …on le constate seulement maintenant ).

  6. Posté par miranda le

    Boualem SANSAL l’écrivain qui a eu le Goncourt pour son roman « 2084 », ne cesse de nous dire que nous sommes à la croisée des chemins. Que si nous continuons sur la voie choisie depuis des années par nos ZELITES DE L’ENA, nous courons à notre perte et la génération qui va suivre sera encerclée par l’ISLAM. Ce sont les peuples qui vont devoir réagir à la place de leurs dirigeants. On ne peut pas « offrir » cet avenir à NOS ENFANTS.
    Toutefois, je suis étonnée que les pouvoirs musulmans aient pris tant de précautions et souhaité tant de faveurs de notre part à l’égard de leurs compatriotes immigrants en Europe, alors qu’ils ne savent pas prendre soin même de leur populations restées aux pays et qu’ils les laissent croître démographiquement au point de les laisser s’ enfoncer encore plus dans la pauvreté et devenir les « manipulés » de l’islam radical. Et un jour, ils iront jusqu’à nous dire : mais si, mais si, vous devez assumer notre démographie.
    L’Arabie saoudite respectueuse à la lettre du Coran n’a pas du tout, cet état d’esprit PROTECTEUR à l’égard de tous ces immigrants « philippins, servantes sénégalaises, malgaches, indiens » qui viennent SERVIR ce pays depuis des années, dont ils confisquent les passeports et auxquels ils « offrent » des conditions de vie lamentable, proches de l’esclavage.
    Il paraît que de nouvelles énergies « libres » pourraient nous affranchir du pouvoir qu’ils détiennent grâce à cette énergie dont nous avons tant besoin, le pétrole. Des tas d’énergies pratiquement gratuites sont à notre portée. Cela serait possible, mais le grand problème restera LA TOUTE PUISSANCE dans laquelle se sentent nos industries pétrolières.. Elles vendraient l’âme des peuples pour rester les maîtres. Ils n’ont même pas conscience que par là, ils condamnent aussi leurs enfants. Mais est-ce que leurs enfants ont une place dans leur coeur?

  7. Posté par JeanPaul Costantini le

    Une porte ouverte peut toujours se refermer… Qu’attendent les décideurs qui ne savent rien faire d’autre que baisser leur culotte devant l’islam ? Bientôt une déflagration importante ? Il serait grand temps.

  8. Posté par G. Vuilliomenet le

    (suite)

    En clair, il faut effacer de la mémoire les tares des cultures exogènes des individus que nos élites ont invités chez nous sans nous demander expressément notre avis, et lorsqu’elles l’ont fait, elles ont menti à la population sur les conséquences que cela pourrait avoir.

    En page 47:

    « L’une des activités scientifiques de l’Institut de recherche et de documentation pédagogique (IRDP) porte sur l’évaluation des manuels scolaires. L’objectif de la présente étude, très restreinte, est d’illustrer une démarche analytique afin de relever si certains messages éducatifs véhiculés, plus ou moins consciemment, dans des manuels scolaires d’histoire sont exempts de stéréotypes. En effet, depuis plusieurs années l’IRDP a été souvent associé à des projets de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) ayant trait à l’analyse des stéréotypes, de diverse nature, qui peuvent être présents dans les manuels scolaires des diverses disciplines. La présente recherche fait partie du projet de l’UNESCO, Étude comparative des manuels scolaires dans le cadre du dialogue euro-arabe, coordonné conjointement par les Commissions Nationales Française et Marocaine et réunissant une dizaine de pays(82).

    (82): Les pays qui ont accepté de participer à ce projet, qui se déroule de 2005 à 2008 sont: l’Allemagne, l’Égypte, les Émirats Arabes Unis, la France, la Hongrie, le Koweït, le Maroc, le Qatar, la Pologne, la Slovénie, la Suisse et la Tunisie. Sont également représentés lors des réunions communes: l’Organisation de la Ligue Arabe pour l’Éducation la Culture et la Science
    (ALECSO), l’Organisation Islamique pour l’Éducation la Science et la Culture (ISESCO), le Conseil de l’Europe et l’UNESCO (Secteur de l’Éducation, Bureau de Rabat, Bureau du Caire). »

    En page 48 et 49 du document cité, vous avez des références bibliographiques. Par exemple , il y a ce document en anglais (il n’existe pas en français), mais rien que le titre vous met déjà en condition de futurs colonisés d’une idéologie abjecte: « Façons de servir et de faire progresser la civilisation islamique » par Dr Abdulaziz Othman Altwaijri

    http://archive.isesco.org.ma/templates/isesco/Islamtoday/en/13/index.php

    Vous trouverez également des documents élaborés en Suisse par les autorités de l’instruction publique.

    Peut-être serait-il temps de demander à nos élus quelles ont été leurs compromissions pour favoriser l’islamisation de notre pays, et qui sait d’avoir encouragé sans s’en être rendu compte de la non-intégration de ces populations allochtones aux cultures si éloignées de la nôtre!

  9. Posté par G. Vuilliomenet le

    Merci Cenator d’avoir fait un compte-rendu de cette information relayée par Alain Wagner dont nous connaissons le combat contre l’islamisation de l’Europe et du monde dit libre.

    Quitte à me répéter, quelle influence ce document a-t-il eu sur l’enseignement des faits de l’islam dans nos écoles? Dans un commentaire précédent, j’ai mentionné ce document de travail des écoles romandes:

    https://www.irdp.ch/data/secure/948/document/la-representation-de-islam-dans-les-manuels-en-948.pdf

    l’ISESCO y est mentionné plusieurs fois:

    A la page 6:

    « Le deuxième colloque international s’est déroulé à Rabat, les 15 et 16 septembre 2006, afin de faire le point sur l’état d’avancement des travaux et le déroulement de la recherche. Il a réuni les expert. e.s originaires des pays suivants qui ont accepté de participer au projet: Allemagne, Égypte, Émirats Arabes Unis, France, Hongrie, Koweït, Maroc, Qatar, Pologne, Slovénie, Suisse , Tunisie. L’Organisation de la Ligue Arabe pour l’Éducation la Culture et la Science (ALECSO), l’Organisation Islamique pour l’Éducation la Science et la Culture (ISESCO), le Conseil de l’Europe et l’UNESCO (Secteur de l’Éducation, Bureau de Rabat, Bureau du Caire) étaient également représentés. »

    Quels sont les buts de ces rencontres? En page 5 on peut lire:

    « L’une des activités scientifiques de l’Institut de recherche et de documentation pédagogique (IRDP) est l’évaluation des manuels scolaires. Depuis plusieurs années l’IRDP a été souvent associé à des projets de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). Ceuxci analysent l’éventuelle présence de stéréotypes, de diverse nature, qui peuvent être présents dans les moyens d’enseignement des différentes disciplines scolaires. Par exemple, il y a quelques années, l’une de ces collaborations a porté sur l’analyse des stéréotypes culturels en lien avec l’apprentissage et l’enseignement des langues.

    Il est important de s’assurer que les messages éducatifs transmis aux élèves par le biais des manuels scolaires sont respectueux des valeurs démocratiques de paix, de justice et de tolérance. De même, il faut qu’ils ne véhiculent pas, même indépendamment de la volonté des auteurs, des pensées contraires à ces principes, et ceci d’autant plus qu’ils s’adressent à un public relativement jeune. »

    En clair, il faut effacer de la mémoire les tares des cultures exogènes des individus que nos élites ont invités chez nous sans nous demander expressément notre avis, et lors

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.