Inauguration du Gotthard : échange épistolaire entre Jean-Luc Addor et Doris Leuthard

Jean-Luc Addor
Avocat, député, vice-président de l’UDCVR

Mercredi 25 mai 2016

 

Madame la Conseillère fédérale,

J’ai lu ce matin, dans Le Temps, que la bénédiction du tunnel de base du Gothard, le 1er juin prochain, sera faite par l’Abbé d’Einsiedeln et que celui-ci sera assisté d’un rabbin et d’un imam ; il semble qu’aucun représentant des églises protestantes de Suisse n’a été convié à se joindre à cette bénédiction.

Auriez-vous l’obligeance d’indiquer au modeste protestant que je suis pour quel motif l’on tient ainsi à l’écart une communauté aussi importante que la communauté réformée et qu’en parallèle, l’on donne une telle place à une religion qui pose des problèmes grandissants dans notre pays ?

Je vous en remercie d’avance et vous prie de croire, madame la Conseillère fédéral, à l’expression de ma haute considération.

 

Jean-Luc Addor

Conseiller national

 

 

Monsieur le Conseiller national,

Je vous remercie de votre courriel auquel je réponds volontiers comme suit :

Je peux vous assurer que l’Église réformée n’a pas du tout été laissée pour compte. Bien au contraire, l’idée initiale était de montrer le caractère unificateur du tunnel dans la bénédiction. C’est pourquoi il était prévu qu’un représentant de chaque religion (mais pas de chaque confession) accomplisse la bénédiction : un chrétien, un juif et un musulman. Cette cérémonie interreligieuse aurait dû symboliser l’unité des chrétiens (un pour tous). À notre demande, le Comité de la Communauté de travail des Églises chrétiennes en Suisse (CTEC) a désigné à l’unanimité le Père Martin Werlen comme représentant de tous les baptisés et a approuvé que cette représentation par une personne symbolise l’unité des chrétiens.

Or force est de constater que cette idée n’a pas été comprise par de nombreux croyants. Apparemment, ce qui divise les confessions chrétiennes est plus fort que ce qui les unit. Pour cette raison, lors d’une réunion présidée par le DETEC, il a été décidé que les chrétiens seraient représentés par deux personnes, l’une issue de la tradition catholique et l’autre de la tradition protestante.

Dans l’intervalle, la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) a nommé Simona Rauch, pasteure réformée italophone, de Vicosoprano. Madame Rauch assurera donc la cérémonie en compagnie du Père Martin Werlen et des autres représentants (un rabbin, un imam et un représentant des personnes sans appartenance religieuse).

J’espère que ces explications auront dissipé vos préoccupations.

Veuillez agréer, monsieur le Conseiller national, l’expression de mes salutations distinguées.

Doris Leuthard

Conseillère fédérale

 

Madame la Conseillère fédérale,

Je vous remercie pour votre réponse et prends acte de ce qu’au moins, les chrétiens réformés seront représentés. Je m’en félicite, évidemment. Et contrairement à vous, je n’y vois nul signe de division, mais la simple reconnaissance de la diversité des chrétiens de ce pays.

Cela étant, je me permets de vous rappeler que dans mon courriel du 11 mai dernier, j’avais soulevé une seconde question liée, elle, à la présence d’un imam pour la bénédiction de l’ouvrage qui sera inauguré le 1er juin.

A cet égard, permettez-moi de penser qu’il est inacceptable que pour participer à la bénédiction de ce que vous présentez comme la plus grande infrastructure que la Suisse ait jamais réalisée, donc pour un élément de fierté pour notre pays, vous invitiez un étranger (un Macédonien, si j’ai bien compris) à la représentativité douteuse (qu’est-ce, finalement que cette organisation faîtière dont il est président ?) et qui pourrait avoir pour le moins des liens avec des milieux islamistes radicaux à l’étranger. Permettez-moi-même d’aller plus loin et de contester la légitimité de la participation, à cette bénédiction, du représentant d’une religion qui, en Suisse, n’est ni traditionnelle ni officielle, qui est en réalité une religion politique dont certains principes sont incompatibles avec ceux de notre civilisation, voire de notre ordre juridique (je pense en particulier à une certaine idée de la dignité de la femme à laquelle nous sommes attachés – vous aussi, j’espère – dans ce pays).

Ainsi, je suis fier, évidemment, avec mes compatriotes, de ce que notre pays ait été capable de réaliser un tel ouvrage. Mais vous comprendrez, je l’espère, que je n’entends pas en revanche cautionner, même si ma présence serait fort modeste, ce que je considère comme une forme de soumission face à une religion politique conquérante dont certains représentants (peut-être d’ailleurs entre autres certains imams avec lesquels l’imam Bekim Alimi aurait des contacts si j’en crois ce que j’ai lu dans les médias) déclarent ouvertement leur hostilité à l’Occident chrétien et à notre civilisation.

Je vous prie en conséquence de bien vouloir excuser mon absence à la cérémonie et aux festivités du 1er juin.

Je vous remercie d’avance pour votre compréhension et vous prie de croire, Madame la Conseillère fédérale, à l’expression de ma haute considération.

Jean-Luc Addor, conseiller national

 

 

28 commentaires

  1. Posté par bkfsolo le

    Bonjour à tous
    cet imam bénira le tunnel en récitant la sourate coranique qui maudit les chrétiens et les juifs…
    Nos politiciens n’ont jamais lu le coran c’est pour ça qu’il ne comprennent rien a l’islam et se font dorloter avec les mensonges des slogans takkyistes car le mensonge est permis dans la religion islamique quand il s’agit de l’embellir et d’en donner une image très positive.
    L’islam n’a jamais été une religion de paix il suffit de connaitre l’histoire de son colonisation des pays qu’il a conquit par la force au fil de l’épée…

    coran :Sourate 9 v:29 : « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés. »

  2. Posté par Vincent Schmid le

    Entendu ce matin lundi 30 mai sur RTL : à l’équipe inter-religieuse chargée de la bénédiction du tunnel a été adjoint un représentant des athées… Cela pose un problème théologie vertigineux: Qu’est-ce qu’une bénédiction athée ? En tout cas , ce détail démontre la réalité de ce que je disais plus haut, c’est une comédie religieuse, rien d’autre. Les protestants ne devraient pas y participer, je le maintiens.

  3. Posté par Marie-France Oberson le

    C’est peut-être la présence de cet imam qui fait fuir les représentants de l’UE à cette inauguration ???
    http://www.rts.ch/info/suisse/7759456-le-trio-de-tete-de-l-ue-ne-sera-pas-present-a-l-inauguration-du-gothard.html
    Et que disent les autorités suisses de ces défections ? Rien … On a construit ce tunnel à nos frais pour « l’Europe », on nous répond par le mépris !
    « Sur l’axe Rotterdam/Anvers-Gênes qui s’ouvre aussi sur l’Adriatique, ce tunnel sera un facteur de croissance en Europe » dixit Violeta Bulc la commissaire européenne aux transport qui elle sera présente..
    J’espère quand même que nos négociateurs sauront utiliser cet argument lorsque l’UE nous cherchera des poux quant aux accords bilatéraux.! J’espère aussi que le péage sera maximum pour les « Européens » ! Faudra bien rentrer « dans nos frais »…

  4. Posté par Philippe Boehler le

    Le groupe Facebook créé avant-hier jeudi afin de rejeter la participation de l’ imam de Wil à la bénédiction du tunnel du St-Gothard , ( 540 membres) est en pleine action:
    Voici le lien direct pour vous , amis des Observateurs. Si cela vous intéresse, prenez contact avec nous…Il faut faire *sauter* l’invitation faite à l’Imam de Wil avant mardi.
    <https://www.facebook.com/groups/366781106779073/

  5. Posté par Gilles Bourquin le

    …et par respect de la communauté musulmane, D. Leuthard portera un hijab.

  6. Posté par Dominique Schwander le

    Il est attristant que nos conseillères fédérales ne sachent pas la différence entre une religion comme la protestante et une idéologie comme l’islam, cette idéologie barbare et pire que le nazisme puisqu’elle persiste depuis plus d’un millénaire et a tué plus que le nazisme et toutes les autres idéologies ensemble.
    Ceux qui ont des c… choisirons de boycotter cette farce. Ceux qui iront sont des islamidolâtres et ou des « useful idiots ».

  7. Posté par Gaston Siebesiech le

    @Peyhem, oui Raël et ses fans bien sûr et la grande amie de la Suisse Marie Maurisse si elle est encore là, bin oui il faut faire la grève en France pour que la France crève.

  8. Posté par Philippe Boehler le

    Connaissez-vous cette video de Mgr Lefevbre, un prélat qui avait pressenti le danger de l’islamisation en nos terres..? Elle est toujours d’actualité.
    <https://youtu.be/SqQJAxGSZaM

  9. Posté par Philippe Boehler le

    Nouveau tunnel du Gothard , Inauguration oui, mais sans l’ islam.
    Vendredi….Pas un mot de cette invitation dans la presse romande de ce jour…
    Motus et bouche cousue …!!!
    Nous n’allons tout de même pas nous laisser mettre devant le fait accompli , chers amis défenseurs de nos valeurs judéo-chrétiennes….en laissant bénir le tunnel du Saint-Gothard par l’imam de Wil, un macédonien d’origine dont on sait qu’il représente des valeurs opposées aux nôtres, celles de….l’ islam, venu pour conquérir le monde afin de le vouer à Allah, le maître des ténèbres.
    Ce n’est pas une BENEDICTION qu’il nous octroierait , mais une MALEDICTION…
    Chers amis, et membres , et vous aussi qui êtes des élus, je vous en prie, appelez Madame Leuthard, et ses collègues du Conseil Fédéral , demandez-lui de renoncer immédiatement à l’invitation faite à l’imam de Wil . Il y va de la défense de nos valeurs… Merci
    Une intervention de l’imam en ce jour d’inauguration serait ni plus, ni moins une soumission et une reconnaissance de fait de l’islam, cette idéologie-religion qui n’est pas d’ici, et qui, faut-il le rappeler, a été jugée INCOMPATIBLE avec la législation européenne en date des 31 juillet 2001 et 13 février 2003. Philippe Boehler

  10. Posté par Marie le

    Bel exemple du panier de crabes religieux …..
    Pour régler la question, n’en inviter aucun. Ils mangent déjà tous trop souvent aux frais de la princesse ces prélats vendeurs de paradis dans l’au-delà..

  11. Posté par MichelSwiss le

    Un sort ? N’y a-t-il pas confusion entre l’islam, qui se situe avant l’apparition de l’intelligence, et le vaudou, qui lui se situe avant l’apparition de la poupée barbie ?

  12. Posté par Le pragmatique le

    Tout en espérant que la bénédiction par le représentant de la secte à Momo ne contribue pas à un écroulement rapide de l’ouvrage. J’ai l’impression qu’on jette un sort à ce tunnel.

  13. Posté par Pierre H. le

    C’est quoi une bénédiction en Islam ? Une décapitation ?

  14. Posté par G. Vuilliomenet le

    Et en islam, la bénédiction est-elle autorisée?

  15. Posté par Pierre-Henri Reymond le

    En fin de compte le court et sage propos de Vincent Schmid résume l’affaire. J’avoue, honteux, que je serais aussi tombé dans le panneau. A argumenter sur quelque chose qui n’a pas lieu d’être. Je le remercie.

  16. Posté par Philippe Boehler le

    Je viens de créer un groupe Facebook afin de regrouper des amis qui luttent contre cette invitation qui constitue une reconnaissance de fait de l’islam…Alors qu’il ne l’est pas officiellement en Suisse.le nom du groupe est: *NON à un imam pour bénir le St-Gotthard*.
    Vous pouvez vous y inscrire si désiré…
    <https://www.facebook.com/groups/366781106779073/members?order=alphabetical

  17. Posté par Peyhem Veys le

    PS: ah oui, et bravo à Jean-Luc Addor, peut-être le seul à avoir assez de poils où je pense pour réagir à cette ignominie….

  18. Posté par Peyhem Veys le

    @ Gaston Siebesiech: Raël a également des fidèles qui ne posent problème. Tout comme ceux du Mandarom, des Saints des derniers jours, des adorateurs du nombril vivant, de la terre nourricière Gaïa et les adorateurs des arbres à aiguilles et ceux, opposés, des arbres à feuilles, sont arrivés en Suisse sans causer de souci. Il faudrait aussi alors inviter leur représentant à cette inauguration. Je vous rappelle juste que notre pays est d’essence (tant pis pour les athées pisse-froid) et de civilisation chrétienne. Tous nos faits et gestes, nos traditions et nos lois sont imprégnées de cela. Fussent-elles sacrilèges. Leur arrière-plan et le débat qui en est fait le prouve. C’est pour cette raison, et uniquement pour cela que les représentants des deux Eglises principales de Suisse doivent y être invité. Nonobstant bien évidemment mon avis sur la question des protestants…..

  19. Posté par Vincent Schmid le

    Pour information, la théologie réformée proscrit les bénédictions de ce genre… Les protestants ne bénissent ni les lieux ni les choses, seulement les personnes. Un pasteur n’a donc rien à faire dans cette galère, qui s’apparente beaucoup à une comédie religieuse. Le fait qu’il y ait en plus un imam « sulfureux » est une raison supplémentaire pou ne pas y participer…

  20. Posté par Peyhem Veys le

    Il faut aussi soulever que ces pives de protestants (excusez-moi du terme mais le terme me paraît en l’occurrence approprié) ait envoyé une femme pasteur ! Comme signe de dégénérescence c’est assez fort. Il me semble, pourtant totalement étranger à leur culte plutôt humain et froid, que les femmes ordonnés posent problème dans leurs travées. Or, c’en est justement une (comme par hasard) qui est choisie. ça aussi, Doris ne l’a pas fait exprès! Si c’est le cas, cela démontre une incapacité crasse à maîtriser les faits et gestes de son département. Sans vouloir paraître un mysogine aboslu, il n’y a pas que dans les travées des temples francs-maçons (euh! pardon protestants) que la présence (lourde) des femmes pose problème. Par contre, il est bien clair qu’un imam, comme un rabbin d’ailleurs, n’a rien à foutre là….

  21. Posté par chantal le

    Madame la Conseillère Fédérale,

    en complément des réponses et des explications que vous transmettez à Mr le Conseiller National Mr Addor, je me permettrais de soulever un point que nous avons parfois peut-être tendance à laisser de côté. En tant que croyants, et par notre confession, nous sommes tous attachés à une église, celle-ci peut-être catholique, juive, protestante, musulmane ou autre…
    en tant qu’individus, nous nous devons de réagir face à tous les abus qui peuvent être commis, que ceux-ci aient lieu au sein de l’église ou dans la société civile directement.
    En tant que chrétiens,catholiques ou protestants, il est pour beaucoup d’entre nous difficile moralement et selon les règles élémentaires de la décence d’accepter les excès qui y ont eu lieu, entre autre concernant les abus sexuels et la pédophilie, en effet comment s’identifier à une religion si celle-ci dans le même temps accepte voir occulte ce qui ne l’est pas ?
    L’Eglise elle-même tente de « nettoyer » tant que possible ces faits fortement répréhensibles ce qui découle de la logique élémentaire et du respect de tous les croyants qui nous n’en doutons pas ne désirent aucunement dans l’accomplissement de leur foi se retrouver d’une manière ou d’une autre complices de tels agissements.
    Nous sommes à quelque part toujours complices de ce que « nous laissons faire », alors permettez- moi de vous interpeller très sérieusement sur le fait de l’islam et de ses agissements.
    Nous avons tous été terrifiés de constater la violence des attentats perpétrés dernièrement ainsi que la violence de faits du quotidien qui nous sont rapportés régulièrement par la presse et les médias et dont, soit les acteurs, soit la « motivation » se revendiquent au nom d’un dieu et d’une croyance auquel des millions d’individus disent s’identifier « corps et âmes »: l’islam.
    En votre âme et conscience donc, nous apprécierons donc de votre part une prise de position très claire à ce sujet, et je me permettrais aussi de vous demander si acceptant de reconnaître la légitimité de cette « religion » et dans notre pays et dans quelque événement que ce soit ayant un rapport direct avec notre développement et notre croissance ainsi que peut le représenter l’inauguration du tunnel du Gothard, ne devenons-nous pas d’une manière relativement apparente des « cautionneurs » et même des « complices » de comportements et d’agissements extrêmement violents et surtout totalement non-démocratiques, intolérants et inacceptables, issus malheureusement d’individus se revendiquant systématiquement de « cette église de l’islam » ?
    Par mesure de sécurité et collective et individuelle, et selon ce que la raison pure pourrait nous suggérer, ne serait-il donc pas plus sage de s’abstenir de fréquenter et de « légitimer » une croyance et des personnes la représentant dont les intentions profondes nous échappent bien souvent, et ce dans le but de ne pas volontairement ou involontairement en devenir « complices » contre notre gré ?

    La sagesse populaire ne nos dit-elle pas « Dans le doute abstiens-toi. » ?

  22. Posté par Arturus le

    Il est tout à fait normal que les deux conseillères (fédérale) , collégialité entre D. Leuthard & PIPI GATE ?????? fasse venir un imam pour la bénédiction de ce tunnel car se sera par ce tunnel que les prochains djihadistes viendront gratuitement en suisse, organisé par PIPI GATE & junker !!!!!! (AUX FRAIS DU PEUPLE SUISSE !!!!!!.

  23. Posté par Philippe Boehler le

    Texte de la CEDH à propos de l’islam , et de la charia incompatibles avec les lois européennes.
    « Cour européenne des droits de l’homme : arrêt du 31 juillet 2001
    La Cour européenne des droits de l’Homme a proclamé l’incompatibilité entre la charia et les droits de l’homme, tels que mentionnés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme édictée par l’ONU en 1948.
    Par un arrêt du 31 juillet 2001, la Cour statuant sur la validité de l’interdiction par la Cour constitutionnelle turque d’un parti islamique, le Refah Partisi (Parti de la Prospérité), exaltant des valeurs conformes à la charia, a entériné la dissolution.
    La Cour a jugé que ces valeurs étaient en contradiction avec celles prônées par la Convention européenne des droits de l’homme de 1950 : « La Cour estime que dans la présente affaire, les sanctions infligées aux requérants peuvent raisonnablement être considérées comme répondant à un « besoin social impérieux » pour la protection de la société démocratique, dans la mesure où les responsables du Refah Partisi, sous le prétexte qu’ils donnaient au principe de laïcité un contenu différent, avaient déclaré avoir l’intention d’établir un système multi-juridique fondé sur la discrimination selon les croyances, d’instaurer la loi islamique (la Charia) qui se démarque nettement des valeurs de la Convention et avaient laissé planer un doute sur leur position quant au recours à la force afin d’accéder au pouvoir et, notamment, d’y rester » (www. echr.coe.int)
    Arrêt confirmé par la Grande chambre de la Cour européenne des droits de l’homme : 13 février 2003
    Extraits :
    • La Cour rappelle que la liberté de pensée, de conscience et de religion représente l’une des assises d’une « société démocratique » au sens de la Convention. Cette liberté figure, dans sa dimension religieuse, parmi les éléments les plus essentiels de l’identité des croyants et de leur conception de la vie, mais elle est aussi un bien précieux pour les athées, les agnostiques, les sceptiques ou les indifférents.
    • Il y va du pluralisme – chèrement conquis au cours des siècles – qui ne saurait être dissocié de pareille société. Cetteliberté implique, notamment, celle d’adhérer ou non à une religion et celle de la pratiquer ou de ne pas la pratiquer.
    • Par ailleurs, dans une société démocratique, où plusieurs religions coexistent au sein d’une même population, il peut se révéler nécessaire d’assortir la liberté en question de limitations propres à concilier les intérêts des divers groupes et à assurer le respect des convictions de chacun
    . Selon la Cour, dans une société démocratique, l’Etat peut limiter la liberté demanifester une religion, par exemple le port du foulard islamique, si l’usage de cette liberté nuit à l’objectif visé de protection des droits et libertés d’autrui, de l’ordre et de la sécurité publique
    • Nul ne doit être autorisé à se prévaloir des dispositions de la Convention pour affaiblir ou détruire les idéaux et valeurs d’une société démocratique.
    • la Cour partage l’analyse effectuée par la chambre quant à l’incompatibilité de la charia avec les principes fondamentaux de la démocratie.
    • A l’instar de la Cour constitutionnelle, la Cour reconnaît que la charia, reflétant fidèlement les dogmes et les règles divines édictés par la religion, présente un caractère stable et invariable. Lui sont étrangers des principes tels que le pluralisme dans la participation politique ou l’évolution incessante des libertés publiques.
    • Il est difficile à la fois de se déclarer respectueux de la démocratie et des droits de l’homme et de soutenir un régime fondé sur la charia, qui se démarque nettement des valeurs de la Convention, notamment eu égard à ses règles de droit pénal et de procédure pénale, à la place qu’il réserve aux femmes dans l’ordre juridique et à son intervention dans tous les domaines de la vie privée et publique conformément aux normes religieuses. » » » »
    CF : <https://revdh.org/2003/02/01/arrets-de-la-cedh-conseil-de-leurope-et-cij/

  24. Posté par S. Dumont le

    Leuthard écrit: « – Cette cérémonie interreligieuse aurait(?) dû symboliser l’unité des chrétiens (un pour tous) ».
    Pour ma part, c’est du prosélytisme!!
    Cet échange de correspondance soulève en moi plusieurs questions et je m’adresse plus à l’avocat qu’à l’homme politique, en effet:
    1) Pourquoi une religion comme l’islam, qui n’est pas encore reconnu, est-il représenté?
    2) Que dit la Constitution fédérale entre « Séparation de l’Église et de l’État? ». A-t-elle été modifiée?
    Pour ma part, les églises ne devraient pas être représentées lors de manifestations politiques, car la religion est une affaire privée.

  25. Posté par Philippe Boehler le

    Bien , mais cela ne résoud pas la question. La bénédiction par un imam serait en fait une reconnaissance de l’islam comme religion, alors que c’est une idéologie -religion -…voilée.
    Il faut se souvenir que l’islam est incompatible avec les lois européennes (Arrêt CEDH 31.07.2001).

  26. Posté par Gaston Siebesiech le

    Bravo Monsieur conseiller national Addor, il fallait le faire, vous l’avez fait encore une fois bravo.
    Les boudhistes mériteraient aussi une présence, nous avons ouvert nos portes aux immigrés Vietnamiens, Népalais sans problèmes majeurs, beaucoup sont Suisse aujourd’hui.
    La conseillière en question et son équipe font preuve d’une arrogance marquée. Ne l’oublions pas dans notre prochain vote.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.