Celles et ceux qui osent dire NON !

Uli Windisch
Rédacteur en chef
May  Theresa

La Suisse semble facilement tétanisée par la moindre remarque ou désapprobation de la part d’une institution internationale, ou par la vision de certains problèmes « chauds » qu’arrivent à lui imposer des groupes minoritaires se revendiquant mécaniquement de l’humanisme et/ou de l’humanitaire. Ainsi en va-t-il par exemple de la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH). Au final, l’UDC se retrouve souvent seule à oser protester ou refuser des diktats extérieurs. Or la grande  majorité de la population suisse aimerait un ton plus ferme et qu’on lui montre que pas plus aujourd'hui que hier nous ne voulons systématiquement des « baillis étrangers dans nos vallées », quelle que soit la nature de ces baillis.

D’autres acteurs dans d’autres pays sont bien décidés à ne pas se laisser réprimander  n’importe comment, sans protester énergiquement ; et  ils le disent ouvertement. Ainsi la Ministre de l’Intérieur  de Grande Bretagne, Theresa May, qui fait figure de nouvelle Dame de Fer, alias Maggie Thatcher, et même avec des visées sur le fauteuil de David Cameron, au cas où…

Au caractère bien trempé, selon la formule consacrée, (à propos, où sont ces caractères chez nous?), cette femme a réagi avec détermination aux problèmes que connaît la Grande Bretagne depuis bien longtemps, en faisant chuter  l’immigration et le taux de criminalité. Elle veut faire inscrire dans le programme  de son parti  le retrait de son pays, précisément de cette CEDH. Qui osera en Suisse ?

Les lobbys à qui les médias tendent le micro au moindre froncement de sourcils ne semblent pas influencer cette Dame outre mesure.

Ses propos annoncés comme invitée du site Internet Conservative Home, le 9 mars 2013: en évoquant la sécurité de l’emploi, l’éducation, elle a précisé les trois « piliers » sur les quels les conservateurs doivent s’appuyer pour emporter les élections de 2015 : «  sécurité, liberté et opportunité ». Et de préciser en passant quelques valeurs du peuple britannique qui font gagner : respect, franc-jeu, générosité, initiative, ambition… Rien de très autoritaire  ni d’alarmant.

Aux partis politiques dits bourgeois suisses de continuer et d’adapter l’énumération, celle que la population aimerait entendre de la part de quelques voix fortes et déterminées…sans plus.

2 commentaires

  1. Posté par Marie-Eve Bergaul-Albeck le

    J’attends que la France emboîte le pas à la Grande-Bretagne mais je crois que je peux toujours attendre. Pour la Suisse, j’ai de l’espoir !

  2. Posté par Le pragmatique le

    Il n’y a pas lieu de s’étonner du tsunami de revendications venant de la Komandantur de Bruxelles,

    Il n’a jamais de non déterminé, ils auraient tors de se priver.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.