Naple. Nuit de terreur: Un Africain clandestin tente d’égorger les passants. Amené aux urgences, il les menace de mort.

2451946_1011_picchia.jpg.pagespeed.ce.kZI6vch5ts

Cette nuit, les agents de la police d'Etat ont arrêté un homme de 23 ans, citoyen gambien, Dibba Dawda, accusé de tentatives aggravées d'assassinat, de lésions corporelles graves, ainsi que de port d'armes et d'objets pouvant blesser.

Vers deux heures du matin, les policiers se sont dirigés vers la place Enrico De Nicola où des citoyens avaient signalé quelques agressions. Lorsqu'ils y sont arrivés, ils ont trouvé l'Africain avec une chemise tachée de sang et une bouteille de verre brisée dans sa main qu'il brandissait comme une épée. (...) Malgré sa résistance les agents ont réussi à le fouiller. Dépourvu de tout document, l'inconnu avait une blessure visible à la main et ils l'ont convaincu d'aller à l'hôpital pour se faire soigner.

Amené aux urgences de Loreto Mare, les sanitaires ont pansé la coupure à sa main, en estimant qu'elle guérirait en 7 jours. Deux autres personnes grièvement blessées se trouvaient aux urgences. Elles ont littéralement sursauté en voyant le Gambien. En effet, les deux personnes ont déclaré avoir été agressées et blessées par l'Africain sans aucun motif peu de temps auparavant.

L'incident a également été confirmé par de nombreux témoins. Dibba Dawda a reconnu les victimes, il est devenu fou furieux  et les a menacées d'égorgement si elles signalaient l'incident à la police.

L'un des agressés est un homme de 21 ans du quartier de San Lorenzo qui a déclaré avoir été frappé à deux reprises à la tête avec une bouteille sans raison en traversant la place De Nicola. Pour se défendre, il s'est jeté sur l'Africain. Ce dernier lui a alors mordu un doigt très violemment, provoquant un saignement abondant. Réussissant à se libérer de la morsure de l'Africain, il a alors fui. Mais celui-ci continuait à lui jeter des bouteilles afin de le frapper. Par la suite, le jeune homme a réussi à se rendre aux urgences où il a été traité pour de nombreuses blessures et hospitalisé. Le temps de guérison a été estimé à 30 jours. L'autre victime, un jeune homme de 19 ans de la région, a été frappé par une bouteille perdue pendant qu'il traversait la place en compagnie d'une amie en selle sur son motocycle. S'arrêtant pour comprendre ce qui se passait, le jeune homme a été atteint par l'Africain qui continuait à le frapper avec une autre bouteille. Face à sa réaction de défense, l'Africain a extrait un couteau de sa poche et l'a frappé à la gorge.

Conduit immédiatement à l'hôpital, le garçon a été traité et hospitalisé. Son pronostic est réservé mais il n'est pas en danger de mort. La version des faits a été confirmée par son amie présente lors de l'agression.

Dawda Dibba, clandestin est déjà connu de la police et dépourvu de tout document d'identité a donc été arrêté et immédiatement conduit au quartier de la maison d'arrêt de Poggioreale.

Source Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

Nos remerciements à UnOurs

 

11 commentaires

  1. Posté par Laurent le

    Parmi leurs revendications : des tickets de métro, un lave-linge, un rendez-vous à la préfecture sous deux semaines pour les domiciliés et une domiciliation sous dix jours pour les autres.
    Le soir même, ils avaient obtenu gain de cause.

    « On veut juste un toit », réclament les clandestins qui ont investi le lycée désaffecté Guillaume-Budé, dans le 19e arrondissement. « Juste » un toit. Comme si c’était la moindre des choses, comme si ça tombait du ciel.

    Objectif : créer 10.500 nouvelles places d’hébergement, en plus des 50.000 existantes (dont 10.000 se trouvent en Île-de-France), pour 75.000 demandeurs d’asile.

    Actuellement, 25.000 d’entre eux sont logés en CADA (centre d’accueil pour demandeurs d’asile), dont le nombre de places a quadruplé en dix ans, gérés par des sociétés d’économie mixte ou par des associations subventionnées telles que France terre d’asile, qui ont donc tout intérêt à ce que les flux migratoires s’intensifient pour faire tourner leur petite boutique.
    >>>>Coût moyen : 24 euros par migrant et par jour, contre 17 euros dans un centre d’hébergement d’urgence. Mais dans ce dernier, les clandestins bénéficient également de l’allocation temporaire d’attente de 11,45 euros par jour, soit un total de 870 euros par mois, dixit le rapport Ciotti.

    En 2013, le financement des CADA et des hébergements d’urgence atteignait 350 millions d’euros.

    Un chiffre qui risque fort d’exploser, au vu du déferlement de migrants sans précédent auquel l’Europe est confrontée, conjugué au laxisme de la politique socialiste, qui renonce à reconduire les clandestins et multiplie, à l’inverse, les structures d’accueil. Face à un tel aveuglement, il y a matière à s’alarmer.
    http://www.bvoltaire.fr/migrants-mecontents-de-laccueil-france/

  2. Posté par Palador le

    Quand ils réalisent qu’on leur a menti et que l’eldorado européen n’est pas ce qu’ils croyaient,
    ils pètent les plombs. Le problème, c’est que de plus en plus vont « péter » les plombs, et bien entendu l’éternelle question : où ? et quand ? et surtout combien passeront à l’acte ?

  3. Posté par Deguil le

    Il faut expulsé ces gens manu militari les mettre en prison nous coûtera encore plus.

  4. Posté par Jean B le

    La Gambie a un passé de violences et d’horreurs.

    L’HORREUR NE S’EFFACE PAS.

    Ce n’est parce que les populations quittent leur pays qu’elles laissent leurs problèmes sur place.

    Elles emportent leurs vécus et leurs schémas de vie avec elles.

    Donc chez nous.

    Bonjour l’horreur… :-(
    En plus du reste :-(

    Sans compter les migrants déjà criminels dans leur propre pays…

    Merci les gauchiasses, merci les bisounours fêlés du bocal, merci Cesla Amarelle.

    Quel bordel ad vitam eternam vous avez mis en route… :-(

  5. Posté par Tommy le

    Ce negus est à importer d’urgence en Suisse !
    Persécuté par le régime nazi italien, il a sa place sous l’aile de Cesla Amarelle, amie et marraine des incompris de la planète.

  6. Posté par pierre frankenhauser le

    @Bilou
    En clair, si je me fais attaquer à l’arme blanche, j’ai meilleur temps de tendre la gorge ou les poignets à mon agresseur, pour une mort certaine, plutôt que de lui taper dans les parties ou lui donner un bon coup de pieds dans la cuisse (sans lui péter le genou) et de partir en courant pour sauver ma peau, tout ça pour éviter d’avoir des ennuis juridiques ? Les coups doivent être bien sûr proportionnés. Il ne s’agit pas non plus de lui briser les vertèbres cervicales, de lui défoncer le larynx ou de lui crever les deux yeux.

    Plus il y aura ce genre d’affaires dont vous parlez, plus cela fera du bruit dans l’opinion publique, et peut-être qu’un jour les mongoles qui pondent nos lois sortiront enfin la tête du sable, sans attendre d’être touchés personnellement eux mêmes ou leurs proches.

  7. Posté par Marin breton le

    Nos pays ne sont pas assez stricts. Vite, une bavure pour régler le problème ces fous dangereux !

  8. Posté par Bilou le

    @ Pierre… Bien joli votre lien. Mais vous, moi, et tant d’autres savons ce qui nous attend en cas de défense face à la racaille sanguinaire ? Vous êtes au courant que c’est à la victime de prouver qu’elle était en état de légitime défense, n’est-ce pas ? Et que, une preuve pourtant avérée ne la lave pas de tout jugement ? Parce que chacun sait que dans nos contrées tolérantes bobogauchosphères, on accordera toujours plus de circonstances atténuantes à l’agresseur qu’à la victime. La preuve en est dans le jugement de multiples procès en Suisse. Et vous savez quoi ??? Tant que la racaille importée maniera l’arme blanche à tout va, rien dans notre système politiquement correct ne bougera. RIEN. On surpaye une bande de lopettes, quel que soit le parti.

  9. Posté par kitty le

    Déjà connu de la Police, et sans papier d’identité, les clandestins doivent être expulsés, la route en sens inverse quoi.

  10. Posté par Bilou le

    Dommage qu’il ne se soit pas attaqué à quelques uns des 100’000 gogols qui ont défilé à Milan pour soutenir cet « enrichissement » pour l’Europe.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.