Ce commentaire qu’Antonio Hodgers ne veut pas que vous lisiez

Antonio Hodgers à l’école de Machiavel ?

 

Devant la tragédie de la mort d'Adeline, égorgée contre un tronc d'arbre par un violeur récidiviste, armé aux frais de l'Etat, le jeune candidat des Verts au Conseil d'Etat genevois a cru indispensable de voler au secours du modèle anti-sécuritaire de son parti. Sur son profil Facebook, Antonio Hodgers qualifie la tragédie de "prix à payer" pour satisfaire à l'idéal de la réinsertion. Un point de vue que l'on a beaucoup entendu à gauche, et qui a le don d'en agacer plus d'un par cette façon presque cynique de ranger les tragédies de Lucie, Marie et Adeline au rang de risques statistiques, de quantités négligeables sur le chemin de la révolution en marche.

Il ne sera pas le premier à fauter sur Facebook, et, outre l'idéologie fallacieuse, la démarche inélégante et la démagogie, à quelques encablures des élections, plus qu'évidente, force est de constater que le jeune Vert n'a rien commis de plus qu'une franche maladresse; une de plus diront certains.

Voici son commentaire (1):

"En pensée avec la famille d'Adeline et tous les professionnels qui travaillent avec d'anciens criminels en vue de leur réinsertion. Le prix à payer pour cet idéal est parfois très cher."

Cependant, le public ne se laisse pas prendre par l'affliction feinte du jeune politique et les réactions sont immédiates. Antonio Hodgers se couche:

"Je l'ai retiré, car vu l’hystérie ambiante, alimentée à des fins politiques,"

explique-t-il sur le profil du PLR Christian Lüscher (1, 2, 3) auquel il adresse un reproche plein d'amertume pour avoir oser transcrire le sens réel de sa tirade. Comme souvent à gauche, la justification sera bien pire que ce que l'on prétend justifier. Et le fait est qu'après tant d'années de cajoleries médiatiques, la gauche du Parlement est encore mal rompue à l'outrecuidance d'une critique à son encontre.

Hodgers facebook

Les médias d'Etat tenteront d'ailleurs la rescousse sur le ton détaché de la surprise, parlant de "rumeurs" et de "menaces de capture d'écran", laquelle, semble-t-il, n'attendait que Les Observateurs pour être publiée.

 

Le fardeau de la preuve

Fort du souffle médiatique au creux de ses voiles, Antonio Hodgers bombera le torse, exigeant force excuses de la part de son confrère, chargeant lourdement Pierre Maudet des conséquences d'une politique pour laquelle lui-même et son parti militent depuis dix ans et défiant l'ensemble des internautes de fournir la moindre preuve de propos dont il assure pourtant assumer jusqu'à la dernière virgule.

Le Conseiller national vert, cependant, semble réaliser la nature objective du malaise général qui a sanctionné sa petite sortie et accuse, en somme, Christian Lüscher de ne pas avoir fait preuve de corporatisme; entre gens du même monde...

"Sur ce type d'affaire, et sur facebook, il n'y a pas de "si" Christian. Si tu avais un doute, tu pouvais m'appeler pour le dissiper au lieu d'en faire un post.

[...] Excuse-toi et efface tous ces commentaires indignes à l'égard de la famille d'Adeline."

De par son monopole systématique du coeur, la gauche dispose encore du monopole de la détresse des familles victimes de son idéologie; cela va de soi.

"Le fardeau de la preuve est à celui qui calomnie : demandez à lüscher de prouver ce qu'il affirme, au lieu de vous acharner sur moi."

A gauche on fait aussi d'excellentes victimes.

Mais deux choses sont particulièrement relevantes ici: Hodgers admet l'éventualité d'un doute possible à l'interprétation de sa pensée, un doute susceptible de faire l'objet d'une preuve. Ce doute, M. Hodgers l'aura ressenti au point d'y succomber et de prendre lui-même la décision de se censurer.

 

La preuve

Sur le fil des commentaires au post de Lüscher, lesquels n'ont pas connu le régime de censure qu'Hodgers, dans l'urgence du moment, a imposé au sien, un intervenant, avocat fribourgeois de son état, vient apporter un élément nouveau:

"Je confirme M. Lüscher. Il l'a écrit hier sur FB. Il a supprimé de suite mon commentaire courtois mais désapprobateur. C ['est] un scandale de lire des choses pareilles, de plus de la part d'un élu national. Il faut que ça se sache."

Mais qu'a-t-il pu bien comprendre de ce qu'il a lu ? Antonio Hodgers va lui en fournir une traduction limpide:

"J'ajoute que M. Hodgers a tenté de justifier ses propos par messages privés en m'écrivant entre autres: " on construit bien des routes et on sait qu'il y aura des morts". Je vous laisse apprécier l'argumentaire."

C'était donc bien cela, c'est précisément cette pensée froide et sèchement cynique, nonobstant tout ce qu'il y avait pu mettre de bons sentiments, qu'Hodgers n'a plus pu supporter au point de préférer, une fois n'est pas coutume, se réduire lui-même au silence.

Après coup, comme un animal blessé, la dénégation obstinée étant souvent le dernier argument de celui qui a peur, Antonio Hodgers ira jeter son gantelet à la face de l'infidèle confrère et dire toute la considération qu'il a en réalité pour l'opinion de ce bas peuple dont il vient pourtant solliciter l'amitié sur Facebook:

"Je n'avais plus de loisir de faire la modération des abus et autres inepties qui s'expriment en ces temps."

Hodgers facebook2Ce qu'Antonio Hodgers n'a pas eu en l'occurrence, c'est le cran d'admettre non ce qu'il avait écrit mais bel et bien ce qu'il avait  pensé, qu'une vie ramassée au passage est peu de chose pourvu que l'idée triomphe, une idée qui veut résorber l'inégalité faite au criminel que l'on enferme. Il n'a pas été capable d'assumer le choc visuel, et intellectuel, de ses déclarations et l'on goûte ici en plein à la versatilité substantielle de toute l'idéologie qui anime la pensée et les actes d'un homme de gauche.

Elevé au grain de la filière des Verts, Hodgers est convaincu qu'il n'a pu faire ce qu'il a fait parce qu'il est ce qu'il est. Il est de gauche, il a raison par essence comme la droite a tort par existence, et si on lui oppose les faits, il ne peut s'agir que d'un piège, la réalité ne saurait lui être contraire, c'est une offense:

"Je n'ai jamais écrit, dit ou pensé cela. C'est parfaitement absurde. Une telle horreur ne peut jamais être le prix à payer. Le fait que le politique responsable de cette atrocité soit le PLR Pierre Maudet n'excuse pas tout. J'attends tes excuses publiques."

Pourtant ce n'est pas M. Lüscher qui a censuré ce post. Et s'il ne disait pas ce qu'on y lit, que crever scotchée à un arbre, la jugulaire tranchée, laissant une petite fille qui ne connaîtra jamais sa mère, était le prix à payer pour soutenir la politique de réinsertion des Verts genevois, pourquoi l'avoir retiré ?

Sans doute parce qu'on ne pouvait mieux exprimer en si peu de mots la profonde inhumanité de la pensée de gauche en matière prétendument sociale, où les honnêtes citoyens n'ont qu'à offrir leurs corps en pâture à l'idole triomphaliste d'une société qui, niant la nature violente, mauvaise, des hommes sans ordre moral ni pénal, a déchaîné une violence sans précédent contre les fondements de notre société.

"C'est parfaitement absurde."

Hodgers a compris.

 

 

(1) Publié entre le 13 et le 14 septembre 2013

18 commentaires

  1. Posté par Hen Rage le

    C’est lamentable. Malgré de bonnes initiatives prises à l’époque (j’y vis j’y vote et les Noctambus), M. Hodgers, a malheureusement rapidement suivi le chemin de ses aînés ne matière d’opportunisme. En 2005, après avoir défendu le projet de loi sur la vente à l’emporter des boissons alcooliques (ce qui est tout à fait légitime) qui interdit interdit la vente d’alcool dans et les stations-service et les épiceries après 21h, M. Hodgers a sagement attendu la promulgation de cette loi en février 2005 pour fonder en juillet 2005 (la chronologie des faits est tout à fait intéressante) la société « Boissons Express » qui livre à domicile des boissons, y compris fortement alcoolisées, après 21 heures ! En droit privé, cette manœuvre s’apparente à un délit d’initié.
    Le tweet de condoléance de M. Hodgers sur l’affaire Adeline n’est malheureusement que la confirmation de sa consternante irresponsabilité mélée à la récupération politique: c’est la mayonnaise Antonio, on va voir s’il elle prendra le 11 novembre !!!

  2. Posté par Guille le

    J’avoue, Messieurs, ne pas comprendre l’intérêt d’un tel billet. Dénoncer, montrer à quel point il est méchant? Bête, maladroit? Voilà. C’est fait. Cool. On peut passer à autre chose? Par exemple aux lois de la droite italienne qui interdisent aux pêcheurs de secourir des migrants « illégaux »? Aux handicapés d’ici qu’on va priver de douche journalière? Aux primes d’assurances maladie payées en trop qu’on refuse de nous rembourser? Aux entreprises comme Tamedia (exemple, hein, y en a d’autres), qui gagne des milliards et licencient à tour de bras? Et qui mettent au chômage et externalisent de fait leurs frais en les mettant sur le compte de la société (vous, moi) des personnes qui se sentent, en plus! coupable d’être chômeurs? Je sais pas vous (enfin, je m’en doute, en vous lisant), mais y a des sujets nettement plus intéressants (mais beaucoup moins racoleurs) que vous pourriez tenter de dénoncer, non?
    Ironiquement bien à vous

    [La Rédaction: Vous avez parfaitement raison, mais la gauche nous donne tellement de travail et la cause manque de bras. Nous attendons vos articles]

  3. Posté par Daniel Cheseaux le

    Étonnant que quelques jours après ses mots maladroits le même Antonio Hodgers, lors du vote sur le texte de la Marche Blanche, se retrouve dans la moitié des votants du Conseil National qui laisse la porte ouverte à la récidive au pédophile qui a été condamné, même si c’est après 5 ans ou même 10 ans ???. Ces votants souhaitent aussi offrir aux jeunes victimes potentielles un prix à payer, tel qu’évoqué par M. Hodgers.

  4. Posté par Jacouille le

    Von machin-chose…un nom à particule pour un « camarade » ?!…quel paradoxe…..la gauche, la peste et le choléra du 21 eme siècle…qui ne fait que pomper le système en faisant les poches de ceux qui bossent et entretiennent les plus fainéants et profiteurs d’un œil baveux et compatissant, qui protègent la racaille, le mariage des pédés. vomissent à tour de bras sur le patronat, et j’en passe et des meilleurs !…
    Regardez autour de vous le dégâts causés par votre politique de bobo’s…la Grèce, l’Espagne….le Portugal….la France…etc..tous des pays qui étaient ou sont gouvernés par cette cliques d’incapables et ca ose encore venir faire la morale ?????…..j’hallucine là !….vous qui osez encore chanter « l’Internationale » à vos réunions d’oligophrènes au cerveaux lobotomisés par un soi disant idéal qui à totalement fait faillite et DE PLUS…responsable du plus grand génocide que l’homme aie connu !?…retournez éructer vos diatribes et jouer au « commissaire politique » sur le Matin, le 20mn ou l’Express qui sont le bras armés de vos convictions puantes !…cqfd

  5. Posté par von Siebenthal Vincent le

    Oui, vous autres, « Observateurs », avez raison sur toute la ligne: le fait qu’UN homme politique appartenant au parti des Verts puisse avoir posté une phrase effectivement malheureuse et mal à propos est la preuve irréfutable que toute LA soi-disant Gauche (qui, soit dit en passant, et plurielle) et TOUS et TOUTES les hommes et les femmes politique « de gauche », ainsi que les électrices et électeurs qui votent pour eux, sont des êtres cyniques et froids, tous prêts à sacrifier l’humain sur l’autel des grands idéaux. Tous comme TOUS les hommes et TOUTES les femmes de LA droite (comme s’il n’y en avait qu’une…) sont tous, sans exception aucune, des êtres purs parés de toutes les vertus. A vous lire, on peine à imaginer, ne serait-ce qu’un seul instant, que ce site soit tenu par des journalistes, tant le parti pris est flagrant. Un peu plus de réflexion et un tantinet davantage d’argumentation ne pourrait certes pas vous nuire à vous, « Observateurs » de votre propre nombril. Nous autres, électeurs qui, la plupart du temps, votons « à gauche », vous laissons à vos chimères eugénistes, convaincus que vous êtes de détenir toute la vérité et de faire partie des purs (les « néo-cathares » ?), avec votre vision manichéenne du monde et de la société, et votre peinture en noir & blanc…

    [La Rédaction: Journalistes… tout de suite les insultes.]

  6. Posté par Gaétan Porcellana le

    @Jean-baptiste: « et le pire c’est l’appel de dons. J’ai moi-même 4 sites internet cela me coute (hébergement et adresses) 170.- par année ! Donc en plus vous etes des escrocs. »

    Et c’est quoi le rapport ? Je ne connais pas le trafic des Obs mais cela doit nécessiter certainement une infrastructure plus importante que pour 4 blogs de photos de vacances. Type du dédié.

  7. Posté par Fernando le

    Carlos S. tout comme M. Hodgers se décridibilisent tous seuls comme des grands. Faire de ce fait divers sordide une « fatalité qu’il faut accepter » au lieu de se remettre en question et revoir la question du suivi sociaux-judiciaire, de durcir voir de supprimer certaines aberrations (cours de box, loyer payé, cours équestre, pique-nique, piscine…) en tout cas au début des peines pour les délinquants dangereux, tous ne le sont pas, et surtout un suivi qui soit bien encadré par des gardiens ou des policiers en cas de sortie. M. Hodgers et Carlos S. tentent de couvrir les gens du secteur qui pour la plupart, votent pour eux ou leurs partis, mais le peuple n’est pas dupe et c’est une insulte de plus aux familles des victimes. Et les résultats de l’audit du PS mandaté par ses amis sociaux-éducatifs ne passera pas si il n’y a aucun responsable comme pour Lucie ou Marie. ABE. Ca ne sert plus à rien de vous couvrir les uns les autres. Les journalistes de notre presse romande à gauche, tentent de rattraper le coup en interviewant seulement des pros-réinsertion douce et tranquille. Ca ne marche plus.

  8. Posté par Pascal le

    Carlo S. qui débarque pour soutenir son copain Antonio. Comme c’est touchant.

    J’espère que les citoyens qui vont bientôt devoir choisir leur gouvernement à Genève sauront se rappeler du cynisme et de l’imbécilité de certains candidats.

  9. Posté par Carlo le

    Le commentaire d’Antonio Hodgers à été le seul vraiment respectueux de la victime. Il n’as d’ailleur jamais affirmé que cette vie là était le prix à payer. Il a fait le constat du prix que notre société paye, c’est tout. Par contre même si la victime voulait changer de boulot comme l’affirement ses parents, il est difficile de penser qu’elle aurait souscrit au mode de pensée des personnes qui s’emparent d’un tel cas pour proposer des politiques populistes, comme on en voit tant ces jours. Ce n’est pas le cas d’Antonio Hodgers, mais celui de plusieurs autres politiciens qui manquent de morale et qui se frottent les mains qu’une telle horreur se soit passée au bon moment dans leur calendrier électoral. Et qui de plus utilisent les commentaires courageux de leur collègues pour faire parler d’eux.

  10. Posté par Jean-baptiste le

    Il a dit une connerie et l’a effacer….
    C’est quoi le but d’un article comme celui-la ?? jouer au grand justicier pour une phrase ?
    tiens au fait: « Soutenez lesobservateurs.ch qui luttent contre la pensée unique  » mais qui veut diffuser SA pensée unique à tout le monde….

    Que définissez-vous par pensée unique ? C’est facile de sortir des gros poncifs du genre, bien trop facile..

    et le pire c’est l’appel de dons. J’ai moi-même 4 sites internet cela me coute (hébergement et adresses) 170.- par année ! Donc en plus vous etes des escrocs.

  11. Posté par Alain Merly le

    Hodgers a par mégarde dévoilé toute l’étendue de son cynisme. Les assassinats barbares de nombreux innocents sont supportables tant que c’est pour l’idéal de justice laxiste de la gauche.

    Pour répondre à Gabriel Klein, l’alcool ne prend pas le volant tout seul. Ce sont des irresponsables qui choisissent de conduire alcoolisés et ça c’est déjà interdit.

  12. Posté par Ben Palmer le

    « Faut-il interdire complètement l’alcool car il y a quelques centaines de morts sur les routes par année à cause de l’alcool? Faut-il arrêter les traitements contre la majorité des maladies car certaines personnes meurent des contre-indications de certains médicaments. »
    Ca me dégoutte autant que le propos de Hodgers!

  13. Posté par Derek Doppler le

    Cela dit, Hodgers est conséquent: quand on en est à déjà plus de cent millions de morts sur l’autoroute du Grand Soir, un(e) de plus ou de moins… Hein, pas vrai Monsieur Klein ?

  14. Posté par Gaétan Porcellana le

    Il faut voir aller les groupies d’Antonio sur Facebook se démener pour éteindre l’incendie sous chaque statut posté avec cet article.

    Ça « contextualise » à tour de bras. C’est distrayant.

  15. Posté par Jacouille le

    Comme de bien entendu, la gôôôche prône toujours la bonne parole, y compris celle d’un khmer vert immigré !?……M. Petit : si une personne de droite avait ne fusse que susurré les mêmes propos, je doute pas une seconde que vos « camarades » de la presse actuel se seraient gaussés en grands titres de ce fait !…..vous n’avez pas…. et n’aurez jamais la science infuse et l’exclusivité de la pensée unique !…ce qu’à écrit ce triste individu argentin est totalement inadmissible et je félicite ce site de le dénoncer !

  16. Posté par Eddie Mabillard le

    Pour Derek, Maitre Bonnant suggère des cours de golf, et même au golf de Cologny, comme cela d’une pierre deux coups le golf et la mixité sociale, il était hier soir à forum, il fut remarquable, comme à son habitude.

  17. Posté par Derek Doppler le

    De quels partis sont déjà ces personnes qui instrumentalisent systématiquement les rares faits divers impliquant des armes à feu ? À un tel point de dissonance cognitive, c’est la thérapie équestre ou les cours d’arts martiaux qui s’imposent.

  18. Posté par Gabriel Klein le

    C’est facile de détourner les paroles de quelqu’un. Ce qui me dégoutte c’est surtout le rattrapage médiatiques par certains politiciens qui instrumentalisent ce meurtre pour forcer leur idées, et se faire de la publicité. Faut-il interdire complètement l’alcool car il y a quelques centaines de morts sur les routes par année à cause de l’alcool? Faut-il arrêter les traitements contre la majorité des maladies car certaines personnes meurent des contre-indications de certains médicaments.
    Votre propre rattrapage médiatique de cet événement pour aller sur une guerre stérile gauche-droite est déplorable.

    [La Rédaction: et vous oubliez de dire que nous sommes très méchants]

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.